Un peu de lecture pour cet été



Une fois n’est pas coutume je fais de la pub.

J’ai trouvé un excellent livre qui fait réfléchir. Désolé ce livre n’existe qu’en anglais mais pour les anglophones ce livre vaut le détour. Ce n’est pas un livre que l’on trouve dans les librairies « chrétiennes » mais il est édifiant. Ce livre vient défier notre vision du monde. Il ne dépareille pas avec la série « Apocalypse Now? » Il va à l’encontre de la vue pessimiste du monde, des rapports alarmistes pseudo-scientifiques. Il va à l’encontre de la pensée ambiante négative.

Ce livre n’est pas un essai philosophique ni un roman de science-fiction, c’est une vue neutre sur l’évolution du monde au cours du dernier siècle.

En utilisant rapports statistiques et historiques, le but du livre est de prouver, contrairement aux idées reçues, que l’on vit mieux aujourd’hui qu’il y a 100 ans. Les secteurs couverts incluent entre autres: la santé, l’économie, les relations inter-raciales, la sécurité, les questions environnementales et les droits de la femme. Un certain nombre de diagrammes et graphiques, bien complétés par un index précis et une bibliographie abondante, montrent les changements positifs qui ont eu lieu pendant les 100 ans passés.

L’auteur: Stephen Moore est un économiste et analyste politique qui a fondé le Club for Growth dont il a été président de 1999 à 2004. Il est membre du bureau Editorial du Wall Street Journal et rédacteur économique au The Journal. Dans cet ouvrage il a repris et complété les études du Professeur Julian L. Simon de l’université du Maryland. Celui-ci, auteur de nombreux ouvrages est maintenant décédé.

Pour moi c’est un ouvrage de sociologie et de sciences humaines. Il ne donne pas un point de vue mais juste des faits vérifiables. Ce livre permet d’ôter nos vieilles lunettes. Il ne donne pas de recettes mais juste des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Si des sociologues français avaient la bonne idée de nous donner les chiffres pour notre pays nous serions émerveillés.

Maintenant pas question de sombrer dans un optimisme aveugle. Je ne suis pas optimiste mais réaliste (c’est intéressant, en principe ce sont les pessimistes qui emploient ce genre de phrase ;-) ). Le monde demeure encore sous la puissance de l’égoïsme et de la nature déchue de l’homme. Le monde a besoin d’entendre et de voir la bonne nouvelle. Donc je le répète, pas question de sombrer dans un optimisme béat mais pas question non plus de rester dans un pessimisme qui attend que le monde aille de mal en pis. Prenons nos responsabilités, il a donné la terre aux fils des hommes (Psa.115:16).

Je n’en dis pas plus sur ce livre, je vous laisse découvrir.

Voici son titre: It’s Getting better All the Time de Stephen Moore et Julian Simon.

 

Louis avait raison quand il disait :  » And I Think to Myself, What a Wonderful World »

Stay Tuned ;-)

 

8 Responses to Un peu de lecture pour cet été

  1. Yop !
    Je le parcour de temps en temps et c’est vrais que ça fait du bien de voir les choses sous un autre angle !
    Par contre, je me dis que les médias, les études, et autres tendances alarmistes écolos, se foutent un peu de notre gu…, heu non, visage , vais je dire !

    • Paddy

      Hé ouais, c’est exactement ça que nous avons besoin, voir les choses sous un autres angles!
      Pas évident de casser tous les schémas négatifs ingurgités ces dernières années.

  2. quand il dit évolution du monde, c’est des études concernant le « premier monde » ou le tiers-monde?
    j’imagine que le tier monde est plus dur pour rapporter des chiffres reflétant la réalité, moins de fichage.

    Je maitrise pas assez bien l’anglais pour ce genre de lecture, mais je reste septique que la pauvreté est plus facile à vivre aujourd’hui, qu’il y a 100 ans. Particulièrement pour les cultivateurs, en revanche pour nous j’en doute moins (c’est la moindre des choses, dans un rapport de servitude)

    • Paddy

      Il y a des chiffres qui ne s’appliquent qu’aux états unis ou à l’occident mais il y en a d’autres qui s’appliquent pour le monde entiers et à la planète.
      Ca n’est pas un anglais très difficile, de plus il y a beaucoup de graphique avec des légendes très simples.
      En tout cas tu serais surpris

  3. Cocor

    Merci pour l’info! C’est bon à savoir car il est vrai que aujourd’hui les médias ont tendance « parfois » a émettre un certain climat de peur général qui pourrait laisser penser que notre monde court à la catastrophe ..pourtant il s y passe de magnifiques choses..des naissances, des vies sauvées chaque jour d’accident ou autre et certaines belles actions qui malheureusement ne sont pas toujours à la une! ;-)

  4. Béreen Radic

    Je l’ai trouvé en pdf sur le net, tu n’as pas exagéré ça communique une autre vision. pourquoi les médias de notre pays ne relaient pas ces chiffres, c’est tellement parlant. Tu ferai un bon commercial, ton billet m’a tout de suite donné envie de lire le livre. Si tu as d’autres livres a recommander, n’hésite pas, je n’ai plus envie de perdre du temps avec des livres qui ne m’apportent pas grand chose.

  5. C’est clair, il y a eu de réel amélioration dans bien des choses

    Mais ce que on a gagné on l’a perdu d’un côté aussi en terme de qualité intrinsèque quoique comme dit l’ecclésiaste, il n’ y a rien de nouveau sous le soleil.

    Et quand tu médite sur cette seul phrase, tu te rend compte que au final ce qui change c’est l’habillage l’extérieur de la coupe, mais l’intérieur demeure toujours.

    C’est pourquoi on dit la même cause produit toujours le même effet. Tant que la cause n’est pas reconnu on verra son fruit.

    En cela je suis d’accord avec paddy pour dire, il faut annoncer l’évangile, car on aura beau améliorer l’extérieur de la vie mais si les cœurs ne changent pas en dedans ça amènera les même problèmes tot ou tard.

    Mais je comprend ceux qui sont nostalgique des temps anciens à cause du proverbe qui dit, vaut mieux une chaumière où l’on rit qu’un château où l’on pleure.

    Car au fond, ce que les gens recherchent c’est la satisfaction intérieur. Qu’ils essaient de combler par un mieux être de surface qui est temporaire et fragile comme bâtir sur du sable quoi.

  6. Ah oui

    par contre depuis les années 1900 à 2008 les catastrophes sont passé de 50 à 500. et le nombre de personne tué sont moins nombreuse, donc avant il y en avait moins( de catastrophes) mais ça tuais plus de gens. Une catastrophe la plus répandue, les tempêtes, suivie des épidémies et des séismes, mouvements de terrains, Températures extrêmes, feux sécheresses, éruption volcanique, tsunami, invasion d’insectes.

    J’ai cherché pour comparer avec les prédictions bibliques et aussi certaines prophéties de David wilkerson et autres prophètes de l’ancienne génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>