Se défaire du « faire » et naître dans « l’être »

saint_paul-copie_modifié-2-e1546176178736

Article tiré du site Cap-Hesychia

Cet article est spécialement dédié à ceux qui croient que la vie en Christ est dictée par des « il faut » et des « il ne faut pas », et que cette vie est une longue liste de choses à faire et que nous n’en faisons jamais assez.
Cet article est aussi dédié à ceux qui ont fait du message de Jésus-Christ non plus une Bonne Nouvelle, mais une mauvaise nouvelle et un message moralisateur.
Ce qui suit va permettre à certains de découvrir une partie du message de la Bible et à d’autres de la lire avec un nouveau regard.

J’ai imaginé interviewer l’apôtre Paul. Le style interview amène une dynamique intéressante. J’ai formulé mes questions de manière simple et les réponses de Paul sont celles qu’il nous a déjà données dans ses épîtres.
Ses réponses seront tirées de la version « Parole Vivante » d’Alfred Kuen, cette une version est d’un style vraiment fluide et donne l’impression d’y être. Il n’y aura pas de rajout à ce que Paul a déjà dit dans les épîtres.
Le thème abordé sera les œuvres, avec une emphase sur « l’être » plutôt que le « faire ». Le légalisme, dans toutes les spiritualités, est toxique. Tous les chercheurs d’authenticité ont remarqué que nous pouvons faire sans être (c’est le principe de l’hypocrisie et de la religion), tandis que quand nous « devenons » ce que nous sommes, les actes coulent naturellement.
Sans plus attendre, passons à l’interview.

– Merci, Paul, pour cette interview sur le thème «la loi, le légalisme et les oeuvres dans le christianisme». En quelques mots, peux-tu nous expliquer la problématique ?
– Aucun homme ne sera déclaré juste devant Dieu par son observance de la loi. Aucun mortel ne sera, par conséquent, acquitté en accomplissant les œuvres prescrites par la loi. (1)

– Ouah ! Mais alors comment faire ?
– Mais maintenant, nous a été dévoilé comment être en règle avec Dieu sans avoir accompli ce que la loi commande. Dans le temps présent, nous a été révélée une manière d’être justes, indépendamment des œuvres légales. Dieu nous attribue cette qualité de juste à titre gracieux. Les écrits de l’Ancienne Alliance ont bien parlé de cette manière d’être juste, mais elle devient réalité par la foi en Jésus-Christ et elle est accessible à tous ceux qui la saisissent par un acte de foi personnel. Car il n’y a aucune différence entre les hommes, tous sans distinction ont péché et ont perdu la beauté glorieuse dont Dieu avait revêtu l’homme. Tous ont manqué le but qu’il leur avait assigné dans son plan. Personne ne saurait prétendre être approuvé de Dieu, ni accéder à sa glorieuse présence. C’est pourquoi tous peuvent, à présent, être justifiés, c’est-à-dire déclarés justes aux yeux de Dieu, par pure grâce. Ils reçoivent cette faveur comme un cadeau immérité de la générosité divine. Et cela fut possible parce que Jésus-Christ a accompli tout ce qu’il fallait pour nous libérer, parce qu’il s’est donné lui-même en rançon pour nous. Dieu l’a destiné d’avance à prendre sur lui la punition que méritaient nos péchés. En mourant sur sa croix sanglante, Jésus était la victime offerte pour nous en sacrifice qui nous purifie et nous rend la faveur divine. Tous ceux qui croient que Jésus est mort pour eux, qui placent leur confiance dans le sang qu’il a versé pour leur salut, ont accès à cette grâce. Dieu a voulu montrer de cette manière quelle était sa justice. Voilà donc ce que nous affirmons : l’homme retrouve sa vraie position vis-à-vis de Dieu, qu’il devient juste à ses yeux, non pas en accomplissant les œuvres qu’exige la loi, mais en plaçant sa confiance en Dieu et en acceptant ce qu’il lui offre. (2)
– Paul, le principe de la foi exclut tout mérite; tu es en train de mettre un coup de grâce aux œuvres méritoires, au légalisme et aux efforts humains pour mener une bonne vie chrétienne !
– Ceux qui se fatiguent à observer une loi, se fiant à leurs principes moraux pour être sauvés, se condamnent à être déçus. En effet, ceux qui en restent aux œuvres, comptant sur leurs efforts et leurs mérites pour être en règle avec Dieu, demeurent sous un régime de malédiction. Ils tombent sous le coup de cette parole : Maudit soit quiconque n’accomplit pas intégralement ce qui est écrit dans le livre de la loi, maudit soit celui qui ne persévère pas dans la pratique de tout ce qu’elle exige. (3)

– Mais alors, quel est le rôle de la loi, à quoi sert-elle ?
– La loi est excellente, à condition d’être utilisée avec son but». (4) Elle est intervenue afin de démasquer le péché et de mettre en évidence sa puissance. (5) La loi se borne à faire pleinement connaître le péché. Son vrai rôle est de nous en rendre conscients. (6) Par la loi, j’ai appris à identifier le péché et à prendre conscience de ma culpabilité. (7) Aucun homme ne gagnera l’approbation divine par la pratique d’œuvres légales. Personne ne sera justifié en accomplissant ce que la loi commande. Seuls ceux qui croient en Jésus-Christ sont acceptés par Dieu et déclarés justes. C’est pourquoi, nous aussi, nous avons placé notre confiance en Jésus-Christ. Nous avons trouvé la vie véritable et la faveur divine, non pas en respectant la loi, mais en plaçant notre confiance en Jésus-Christ; car comme il est écrit : Nul n’obtient d’être déclaré juste devant Dieu en accomplissant ce qu’ordonne la loi. (8)

– Mais la loi est bonne ! Il est bon de la suivre ! N’est-elle pas le reflet de la volonté de Dieu pour les hommes ? Ne nous enseigne-t-elle pas quoi faire ?
– Comment pouvez-vous retourner à ces faibles et pauvres notions rudimentaires ? Voulez-vous une fois de plus vous laisser asservir par un système religieux primitif sans valeur ni efficacité ? (9) Si le Christ nous a rendu libres, c’est pour que nous le restions et que nous jouissions de la vraie liberté qu’il nous a acquise. Donc tenez bon et n’allez pas vous replacer sous un joug. Refusez de vous laisser imposer les chaînes d’une nouvelle servitude. (10) Si c’est à la loi que vous demandez de vous conduire à la vraie vie, vous n’avez plus rien de commun avec le Christ; si vous voulez gagner l’approbation divine et être déclarés juste par vos efforts et vos œuvres, vous vous coupez de la communion avec le Christ, vous quittez le domaine de la grâce de Dieu. (11)

– A propos de la loi, l’auteur de l’épître aux Hébreux affirme : « Il est évident que l’ancienne législation se trouve désormais abrogée parce qu’elle était inefficace et n’aidait personne. La loi, en effet, n’a rien amené à la perfection ». (12) Il présente donc la loi comme abrogée car inefficace, n’aidant personne et n’amenant rien à la perfection. Es-tu d’accord avec cette déclaration ?
– Ce que la loi s’est avérée incapable de réaliser, Dieu lui-même l’a fait. Les commandements, en effet, n’ont pu produire en nous une vie sainte : la résistance de notre être instinctif les paralysait. L’impuissance de la loi est due à la faiblesse humaine : ma volonté égoïste est plus forte que les préceptes, mon désir de jouissance leur ôte toute force. (13)
S’il avait été donné une loi capable de conférer la vraie vie et s’il existait des gens observant parfaitement cette loi, ils seraient approuvés de Dieu. Dans ce cas, la loi serait effectivement un moyen d’être à l’abri de tout reproche. Mais les choses sont tout autres. (14)

Avant l’ère de la foi, nous étions enfermés comme dans une prison, étroitement gardés par la loi, notre geôlière. Nous attendions la foi qui devait être révélée. On pourrait dire aussi que la Loi était la gouvernante chargée de nous surveiller et de nous éduquer jusqu’au jour où elle pourrait nous mener à l’école du Christ. Elle nous a donc préparés à être déclarés justes par le moyen de la foi. Depuis que la foi est venue, la gouvernante n’a plus de raison d’être. Nous ne sommes plus soumis à son autorité. (15)
La loi devait conduire vers celui qui en est l’accomplissement : le Messie. Maintenant que le Christ a paru, le rôle de la loi a pris fin. A présent, la justice est donnée à tous ceux qui placent leur confiance en lui. (16)

– Pourtant nous entendons souvent des enseignements qui mettent l’accent sur la loi comme fondement et critère de notre sanctification.
– Certains sèment la confusion parmi vous et cherchent à vous troubler. Ils tordent le sens de l’Évangile de Christ. (17)
Veillez à ce que personne ne vous dépouille de votre foi et ne fasse de vous ses prisonniers par une « philosophie » trompeuse et décevante. De tels enseignements s’inspirent de traditions de ce monde, tout humaines et élémentaires, et qui n’ont rien à voir avec le Christ. (18)

– D’autres enseignent que ce sont uniquement lois relatives aux sacrifices qui sont annulées et que l’obéissance au reste de la loi est requise. Ils prônent donc une obéissance partielle à la loi.
– Moïse écrit : « L’homme qui veut s’assurer la faveur de Dieu par l’accomplissement de la loi devra obéir parfaitement à tout ce qu’elle ordonne : Ainsi seulement il accédera à la vie. » (19) « Maudit soit quiconque n’accomplit pas intégralement ce qui est écrit dans le livre de la loi, maudit soit celui qui ne persévère pas dans la pratique de tout ce qu’elle exige.» (20) La loi ne nous attire que la colère de Dieu, parce que tous la transgressent. (21)

– Excuse-moi d’insister sur ce sujet brûlant mais inclus-tu dans la loi les lois alimentaires, les fêtes et le sabbat (que certains disent éternel) ?
– Personne n’a le droit de vous juger ou de vous critiquer à propos du manger ou du boire, ni de vous imposer l’observance des jours de fête, des nouvelles lunes ou des sabbats. Tous ces rites n’étaient que des figures passagères, ombres de choses à venir : la réalité est en Christ. (22)

– Toi qui dis avoir suivi la loi, tu t’en es donc repenti ?
– J’ai renoncé à chercher l’agrément de Dieu sur la base de l’accomplissement d’une loi. Je ne possède donc plus de justice personnelle, due à mes propres efforts. Si je suis juste aux yeux de Dieu, c’est parce que j’ai placé ma confiance en Christ. La justice donnée par Dieu naît de la foi et s’appuie sur elle. (23)

– Mais alors, concrètement, comment vis-tu ?
– La mort du Christ en croix a été aussi la mienne, je reste crucifié avec lui et si je continue à vivre, ce n’est plus mon ancien moi qui continue à vivre, c’est le Christ vivant qui agit et reproduit sa vie en moi. Le reste de mon existence sur terre est une vie vécue dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé jusqu’à mourir pour moi, à ma place». (24)

– Merci, Paul, de ces précieuses paroles. Nous prenons déjà rendez-vous pour une prochaine interview sur un autre thème.

Toutes les références sont tirées de la Parole Vivante d’Alfred Kuen

(1) Romains 3/20
(2) Romains 3/21-28
(3) Galates 3/10
(4) 1 Timothée 1/8
(5) Romains 5/20
(6) Romains 3/20
(7) Romains 7/7
(8) Galates 2/16
(9) Galates 4/9
(10) Galates 5/1
(11) Galates 5/4
(12) Hebreux.7/18-19
(13) Romains.8/3
(14) Galates 3/21-22
(15) Galates 3/23-25
(16) Romains 10/4
(17) Galates 1/7
(18) Colossiens 2/8
(19) Romains 10/5
(20) Galates 3/10
(21) Romains 4/15
(22) Colossiens.2/16-17
(23) Philippiens 3/9
(24) Galates 2/19-20

31 Responses to Se défaire du « faire » et naître dans « l’être »

  1. Tony

    C’est éblouissant de clarté, grâce sois rendu à Dieu pour la simplicité de son Évangile, qui est vraiment une bonne nouvelle.

  2. Mohammed BACHIR

    c’est de la bombe !!! merci c’est génial l’évangile vu sous cet angle là !!!! je veux devenir comme Paul , mais avec une gadgie à mes côtés , c’est mieux !!!

  3. axel

    Bonjour Patrick merci pour ce post
    Mais j’ai une question vous qui vous sanctifié lorsque que vous vous êtes retrouver devant Jésus vous avez pris conscience que le péché était du à notre état et aussi à ce que nous fesion voici ma question comment vaincre la chair ?Merci de votre réponse

    • Paddy

      ce n’est pas à nous de la vaincre, la chair n’a pas de pouvoir contre la chair. Le but n’est pas de faire le bien et d’éviter de faire le mal mais de choisir la vie, SA VIE en nous. Si nos yeux sont fixés sur le péché, le « monde », la chair nos yeux indiquent la direction que nous prenons. Donc fixons nos yeux sur lui en nous. Il ne s’agit pas d’un combat contre quelque chose mais pour quelque chose.

      • Christof von Allmen

        Merci pour ce précieux conseil qui nous échappe parfois, fixer les yeux sur lui en nous

  4. axel

    Bonjour Patrick
    merci pour votre travail sur votre blog
    néanmoins j’aurais quelques questions a vous poser
    au sujet du monde dans lequel nous vivons .
    je suis préoccupé par ce que jésus a dit
    dans Matthieu 6:31
    Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas:
    Que mangerons-nous? que boirons-nous?
    de quoi serons-nous vêtus?
    Car toutes ces choses,
    ce sont les païens qui les recherchent.
    Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
    Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu;
    et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
    pouvez vous m’aider a comprendre,d’après vous
    qu’est ce que le royaume des cieux et la justice de Dieu ?
    qu’est ce que le monde ?
    et Comment vivre dans le monde ?

    • Paddy

      Le royaume de Dieu selon Luc 17:21 est au-dedans de nous, c’est Christ en nous. Sa justice, c’est la façon c’est comment nous ajuster à cette nouvelle réalité. le monde c’est le monde que Dieu a tant aime, le monde c’est le monde qui nous entoure, le monde c’est l’endroit ou nous devons être une lumière.

      • axel

        Merci de votre réponse

      • axel

        Bonjour patrick quand vous êtes retrouver devant vous « voyez votre récompense partir en fumée car cela était fait dans la chair  » voici ma question comment avoir des récompenses? Comment avoir un trésor au ciel ? Merci de votre réponse

        • Paddy

          On ne fait rien pour avoir des récompenses, notre service est « gratuit ».
          Si Christ est notre trésor sur terre, immanquablement un grand trésor nous attend au ciel.

  5. SOPHIE

    Oui de la bombe !… Un nouveau pavé lancé dans la mare !
    On entend régulièrement dire que le verset a été sorti de son contexte…
    Ici on dirait bien que les versets ont justement retrouvé leur véritable place, dans un échange vivant, un dialogue dynamique ;)
    Merci à toi de nous avoir permis de transposer des « écrits anciens » dans nos réflexions contemporaines !
    Ça parle !…

    • Paddy

      Merci Sophie
      Je prépare un autre interview
      c’est vrai que ça rend le texte fluide et actuel

  6. Il y aurait même 2 Timothée 3-4/5: Ayant le dehors de la piété, ils en ont renié sa puissance.

    La mirror bible (enfin de ce que j’en ai compris en anglais hein) ferait, il me semble, allusion à un écart dans l’esprit humain entre la grâce céleste et le légalisme terrestre.

  7. Dams

    Bonjour, oui très intéressant de revenir au terme monde et justice. La justice est celle qui nous rend juste à partir du moment où nous renaissons en Christ. Les écritures sont très claires dessus, aucune justice ne peut être trouvée par les œuvres. Cette justice dont il est parlée est celle qui vient redonner vie à l’esprit qui était mort avant sa renaissance et qui revit à la nouvelle naissance par Christ en nous et nous en lui. La chair est rachetée seulement, elle n’est pas exempte de toute corruption, elle est encore petrie dans le pêché, ce qui n’est plus le cas de notre esprit scellé est il écrit comme hermétique à tout pêché. C’est pour cela que celui qui renaît est saint, c’est à dire ethymologiquement mis à part, car son esprit et non la chair est rendu parfaitement juste par sa nouvelle naissance de sorte que si la chaire pêche, l’esprit est à l’abri et en marchant par l’esprit et en vérité, notre esprit nous ramènera à ne plus demeurer dans le pêché pour tendre vers la sanctification grâce à Christ qui en nous, nous amène à tendre vers l’Adam renouvelé. La bible distingue l’âme, le corps et l’esprit. Et elle parle bien de cet esprit scellé, rendu hermétique au pêché. D’où l’erreur souvent apportée en véhiculant la fausse idée qu’un chrétien ne peut pas pêché. Son esprit ne peut pas pêché mais sa’chaire si et Paul ne l’exprime trop bien dans cette phrase de <>. Cette justice est donc cruciale à comprendre. Si on comprend bien ce qui est rendu juste et par qui nous le sommes rendu alors, non seulement la puissance au pêché est abolie et la transformation progressive tout au long de sa vie débute. Le combat n’est pas dans les œuvres mais davantage dans les forteresses de nos pensées dont Paul appelle à prier en renouvelant notre intelligence pour voir tout ce que Dieu a placé en nous pour tous ceux qui sont justifiés en Christ. La foi produira les œuvres, les fruits mais si on place les œuvres en premier alors ce n’est plus la justice de Christ que nous cherchons mais celle de l’ego humain. Et personnellement, je ne connais aucun homme qui ait réussi à être juste selon les critères célestes, tous sont coupables est il écrit et la loi le leur rappelle pour faire fermer leurs Bouches et accepter que Christ vienne nous sauver. La loi n’avait pas d’autres fonctions que cela, faire fermer notre bouche pour se rendre compte prendre conscience et accepter le fait d’avoir besoin d’être sauvé par celui seul a reussi à accomplir toute la loi sans péché :Jésus, fils de Dieu, dieu fait homme.

  8. axel

    Boujour Patrick en regardant vos vidéos avec terre amour on comprend que Dieu vie en nous mais ce qui me rend malade c’est que je n’arrive pas à me connecter à lui a vivre cette reconsiliation avec Dieu par Jésus Christ je n’arrive pas à déchiré le voile. Pourriez vous m’aider à déchirer le voile qui est à l’intérieur ?s’il vous plaît merci beaucoup

    • Paddy

      Je comprends que ça rende malade, ça signifie qu’il y a une véritable soif.
      Quelques petites mises au point qui peuvent aider:
      - La réconciliation n’est pas vivre mais à accepter, il nous a déjà réconcilié avec lui.
      - Le voile n’est pas à déchiré, il est déjà déchiré.
      - Quand à la connexion, le compte n’est pas à ouvrir, il est déjà ouvert.
      En fait ces 3 réalités ont un point commun. Elles sont déjà accomplies, déjà présentes. Elles ne sont pas, en premiers lieu, destinées à être ressenties mais à être acceptées et saisies par la foi.
      Les temps de silence actif devant lui sont primordiaux pour entrer dans ces réalités. Ils permettent un « téléchargement » de son nouveau logiciel (sans que l’on soit forcément conscient du téléchargement).

      • axel

        Bonjour Patrick merci pour votre réponse mais comment faire pour être remplis de l’esprit saint et de sagesse et aussi comment puis je faire pour être guéri de ma maladie et être restauré dans mon cœur

        • Paddy

          Dans Ephésiens quand il est dit « soyez remplis de l’Esprit » littéraire. c’est laissez vous continuellement remplir de l’Esprit. On ne se rempli pas, on se laisse remplir, c’est à dire on se laisse influencer par l’Esprit qui est en nous comme quand être rempli de joie, de crainte, de colère modifie notre comportement, c’est exactement le même sens ue rempli de l’Esprit.
          la guérison et la restauration sont aussi son oeuvre. J’entends bien la détresse dans vos propos. Moi-même je suis plus que limité pour vus aider par contre Lui a des ressources illimitées.

          • axel

            Merci de votre réponse

          • axel

            bonjour Patrick mais quels sont les éléments qui nous empêche d’être remplis de lui ?
            quels sont les barrières a cela ?
            Es ce que c’est la intervient
            le bon combat de la foi ?

          • Paddy

            C’est exactement ça, le seul combat de la foi est le seul digne d’être mené car notre foi, qui nous permet d’entrer dans toutes les promesses, est le point stratégique.
            Donc mot d’ordre: prendre soin de sa foi.

  9. Dams

    Bonsoir Patrick, la réconciliation est faite pour tous ceux qui sont justifiés en Christ. Pour ceux qui l’ont accepté et sont nés de nouveaux. Pour cela, il y a je pense, la foi,la repentance et la conversion, peu importe le sens. Mais même si l’esprit a été répendu sur toute chaire, il nous reste à faire la démarche de naître de nouveau par la foi. Le voile est déchiré pour tous ceux qui prennent le chemin en Christ donc né de nouveau pour les autres, je ne pense pas. Tu ne crois pas ? S’il est le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au père que par lui, c’est qu’il faut naître en lui pour que le voile soit déchiré, que l’on soit réconcilié… Il n’y a pas des chemins mais un seul chemin pour venir au père. Je suis d’accord que plusieurs chemins peuvent arriver à la même porte principale qu’est Christ mais aucun autre que christ ne peut arriver au père. Ne crois tu pas ça ?

    • Paddy

      Pas tout à fait d’accord, des petites mises au point (sans développer)
      Pour la réconciliation, 2Cor.5:19 est clair, il est parlé du monde et des hommes, non des chrétiens.
      Naître d’en haut n’est pas une démarche qui nous incombe.
      Je crois qu’il est le seul chemin, oui, et que son oeuvre a une portée universelle. A l’individu de l’accepter, c’est dans ce sens que je dis que le compte est déjà ouvert mais j’ai bien souligné le rôle de la foi dans tout cela.
      Volontairement je ne donne que quelques pistes. D’autres suivront dans un prochain article.

  10. Dams

    Ok merci pour ces nuances, en effet c’est subtil mais ça change beaucoup de choses. La nuance demande vraiment d’être soulignée, j’avais pas fait attention à cela. Je pressentais un truc comme ça mais j’avais pas approfondi. Je creuse merci

    • Paddy

      Merci, vraiment merci de m’avoir prévenu concernant la série Apocalypse Now. Je ne vais pas intervenir, ça serait lui faire trop d’honneur et de pub. Ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier, un peu comme des vagues qui viennent s’éclater sur le rocher. J’ai des choses plus importantes et intéressantes à faire que relever des duels. Que Dieu le bénisse et qu’il l’éclaire. Si je devais corriger tout ce qui se dit sur moi, il me faudrait parfois un plein temps.
      Maintenant, il donne des news que cette vue commence à se répandre, super, c’est que des voiles se déchirent ! Il me fais aussi de la pub, bcp de gens viennent consulter ces billets, et je pense que certains les lisent jusqu’au bout donc super!!!
      T’inquiète pas, Christ prend soin de son oeuvre. Pour infos, ce soir je fais une nouvelle vidéo sur la chaîne Terres d’amour, ça va encore causer dans les chaumières mais ce qui importe c’est le fruit.

  11. Louineau Jean-Baptiste

    Bonjour Patrick,
    Je commence tout juste à faire ce changement dans ma vie (sortir de ce qui est religieux), pour que seul Jésus puisse vivre en moi. En plein dans leikh leikha, ce qui est vraiment plus difficile que de le chercher a l’extérieur.
    Une simple question (même si je sais que je suis bien entouré par un ami proche de vous), vu que nous ne somme plus sous la loi grâce à Jésus, somme nous sous les commandements?
    C’est un peu confus en moi.

    • Paddy

      La Bible est claire, la loi n’est pas pour le juste. (Il n’y a pas de différence entre être sous la loi et suivre les commandements). Maintenant pour être clair, c’est au niveau justice, nous ne pouvons être justifié par la Loi mais uniquement par grâce.

  12. Bonjour Patrick,

    J’étais en train d’écrire un texte sur la transformation intérieure et j’ai voulu m’aventurer sur les 5 ministères pour démontrer qu’ils n’étaient utiles que si Dieu en nous validait, ou révélait ce qui devait l’être chez nous … bref, puis je m’arrete sur Ephésiens 4:8-
    C’est pourquoi il dit: « Étant monté en haut, il a emmené captive la captivité, et a donné des dons aux hommes » (version Darby). J’ai cherché d’où venait ce texte, il vient du psaume 68:19. Mais là il est écrit que « Tu » (je ne sais pas qui) a prélevé des dons parmi les humain. J’ai l’impression que ça dit l’inverse.
    J’avoue que Ephesiens 4, est pour moi un mystère. Tout le monde autour semble l’avoir compris … ben pas moi, dans le coeur … ca dit rien.
    Merci d’avance pour le petit coup de pouce Patrick :)

    • Paddy

      Effectivement Paul cite le psaume 68, il le cite à partir de la LXX (version grecque de l’A.T.), tu peux le vérifier avec la traduction de Placide Deseille: Les Psaumes, Prières de l’Eglise. Souvent dans le N.T. l’A.T est cité à partir de la LXX.
      Pour moi c’est la meilleure explication, sinon l’autre possible Paul, en étant inspiré, se trompe.
      Maintenant pourquoi une telle différence entre le texte massorétique et la LXX, je ne sais pas. ce que je sais c’est que c’est souvent la LXX qui est citée dans le NT, que le texte de la LXX était finalisé à l’époque de Jésus et que le texte massorétique a été « retouché » jusqu’au environ de l’an 1000 apr.JC.

  13. Coucou Patrick,

    Oui je reviens avec mes 5 ministères :)

    Si je me dépouille de ce que je sais ou crois savoir aujourd’hui.

    Dans Ephésiens 4, je ne vois pas 5 ministères, donc 5 services.

    Je vois 5 « types » de dons, que Christ transmet pour équiper les croyants en vue de l’oeuvre DU ministère (un et pas 5) et de l’édification du corps de Christ.

    Puis des ministères, on en a plein dans la bible. Ministère de la parole, des saints, de la mort, de la réconciliation …

    Comment comprendre cela? Dieu a donné 5 dons, à tous, et ces dons ont pour but d’édifier le corps de christ, donc de construire l’église.

    Aujourd’hui on associe, Pasteur = ministère de la parole … ça n’a pas de sens… Nous sommes tous au service de la Parole qui est Christ. D’ailleurs quand Paul le dit, il est apôtre et pas pasteur…

    On en a pas fait tout un patacaisse de ces ministère? des sortes de spécialités?

    J’aurais tendance à croire que les 5 dons donné par Dieu, sont 5 talents ou moyens ou qualités qui permettront d’amener les croyants à la vie de Christ, à le découvrir toujours plus.

    Autre question que je me pose, le contexte. Quand Paul parle d’édification, est-ce le même sens qu’aujourd’hui? En effet le mots grecs fait surtout notion à la construction plus qu’à l’élévation spirituelle. Les deux pour moi existe, mais à ce moment là de l’histoire de l’église, on en était plus à construire qu’à édifier comme on l’entend aujourd’hui avec les termes de « promotion spirituelle ».

    Non? J’ai attaqué le livre de Franck Viola… wouhaaaou!!! C’est bon les gars, je suis pas fou , ni handicapé spirituel, d’autres ont vécu la même chose :)

    A +

    • Paddy

      Quelques pistes.
      Selo Eph. ces 5 dons de Dieu aux hommes sont des ministères d’équipement, de perfectionnement et non de gouvernement. Ils existes d’autres types de « ministère ».
      Quand je dis équipement, perfectionnement c’est au niveau pratique et non théorique car « en vue de l’oeuvre du service ».
      Le but de ces dons ? l’aptitude pour tous à « servir ». La date imite de « péremption »? Quand nous serons tous parvenu à la stature parfaite de Christ!
      Sinon pas grande différence entre édification et construction. De toute façon c’est toujours à construire et à édifier.

Répondre à SOPHIE Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

patrickfontaine.org download