« Poubelle » la vie ou plus belle la vie?

 


De 2006 à 2009, j’ai vécu les pires années de toute ma vie. Si on m’avait averti des choses que j’allais traverser je pense que je ne l’aurai pas cru. J’aurai éclaté de rire en pensant ce n’est pas possible ! Comme quoi il vaut mieux ne pas toujours savoir d’avance ce qui nous attend !
La souffrance j’ai dormi avec elle, j’ai mangé avec elle, cohabité avec elle et elle m’a rongé petit à petit. Cela vous choque que je parle comme çà ? Alors tant mieux, parce qu’on croit toujours que les épouses des ministères sont au top de la forme et n’ont aucune épreuve. C’est faux ! On souffre comme les autres sauf que nous on n’a pas le droit d’en parler ou on a personne pour en parler (par moment même les membres de notre propre famille ne pourrait pas entendre ou comprendre). C’est ce qui m’est arrivé. Au moment où je me suis sentie au fond du gouffre, avec cette impression que ma tête allait exploser, Dieu a mis quelqu’un sur ma route de non chrétien (Dieu savait que je ne faisais plus confiance aux chrétiens à ce moment-là !) et qui était là juste pour m’écouter et je pouvais vider toute ma souffrance. Je lui dois beaucoup.
Pourquoi parler de ce sujet? Quand on souffre on a besoin de parler, je ne sais pas si c’est réservé qu’aux femmes, en tout cas moi c’était ainsi. A partir de ce moment-là, j’ai compris ce besoin et mon cœur a commencé à être travaillé sur la souffrance que les gens peuvent traverser dans le silence et combien ils se sentent alors perdus et seuls. Depuis, j’ai une compassion qui grandit dans mon cœur au fil du temps et je suis souvent maintenant « des oreilles » pour ces personnes qui veulent partager leur souffrance, ce secret qui les ronge, qui veulent se vider avant d’exploser.
Comment aider ceux qui souffrent ? En les écoutant sans les juger, en pleurant avec eux, en souffrant avec eux. C’est ce que la Bible nous dit en tout cas.
Et pour ceux ou celles qui sont blessés ou ravagés, ne restez pas seuls à ruminer, trouvez la bonne personne et videz ces sacs poubelle qui « pourrissent » votre vie, qui n’ont qu’une odeur de mort. Là où il y a les ténèbres, le diable règne mais la lumière le fait fuir. Mettez de côté la honte, la timidité, les complexes. Nous passons tous par différentes épreuves parfois délicates à partager mais tant pis ! Garder tout cela nous gangrène. Mais je répète, le plus dur est de trouver la bonne personne de confiance. Mais Dieu vous montrera et Il mettra quelqu’un sur votre route comme il l’a fait pour moi.

Je me pose souvent la question: comment aller plus loin dans cette écoute ? Il existe sûrement des associations qui ont besoin de personnes sensibilisés par cela. Pouvons-nous prêter nos oreilles à des malheureux ? J’aimerai entendre des expériences de personnes qui travaillent dans ce milieu ou bien font partie d’associations où l’on écoute. Mais aussi pouvoir s’enrichir avec des témoignages de personnes qui s’en sont sortis grâce à de l’écoute qu’elles ont trouvé au moment opportun.

A vos stylos !

Lydia

30 Responses to « Poubelle » la vie ou plus belle la vie?

  1. Paddy

    Si je peux me permettre un peu d’humour pour un sujet si grave.
    camisole
    AAhhh!!! L’enfer me ment!
    Et la souffrance dans ce cas m’isole, un truc de fou quoi!

    • Alexandra

      Mais non mais non Patrick c est finit! L humour a eu raison de toi… Alleluia!!! Love on Earth.

    • Moreillon

      Hello Lydia,
      Oui je connais ce dont tu parles pour avoir passé par là, et j’ai eu la chance d’avoir une amie avec qui tout partager. Ce serai trop long de tout te raconter. De cette terrible épreuve j’en suis sortie grandie par la GRACE de mon ABBA qui ne m’a jamais lâchée, même si la plupart des chrétiens ne comprennent pas ce cheminement. Tu seras surprise de voir dans la parole tout ce que Dieu dit: que les souffrances physiques, morales et psych. peuvent nous faire devenir mature en Christ. Pour moi j’ai pu découvrir le PERE comme jamais tout simplement en me laissant aller (je ne pouvais plus lire la Parole et plus prier)dans ses bras de PERE et ne rien faire, ne rien dire. Ma main dans la sienne j’ai passé ce tunnel qui a duré 6 ans et qui n’est pas fini. J’ai pourtant la PAIX, je sais qu’IL M AIME tel que je suis et non par ce que je fais. Il t’aménera aussi tout près de son coeur si tu le veux et tu sortiras grandie de ton épreuve. Oui, il existe de l’aide et des personnes formées à l’écoute des gens en difficultés, j’ai fait une formation de relation d’aide qui m’a appris à écouter, à accompagner un bout de chemin les personnes en souffrance et de les amener au PERE par Jésus. J’ai vu des vies transformées et de belles choses se faire. Si tu veux en savoir plus contacte-moi au travers de mon adresse a-mail. Amitiés Sylvia

  2. urbani

    oui je te comprends Lydia étant moi même passée par des moments horribles que l’on ne peux même pas partager car l’autre se dit mais cette souffrance existe? à ce point? une vie complètement démolie? aussi depuis mes restaurations je suis à l’écoute de l’autre pas forcément celui ou celle que je connais, mais celui ou celle qui passe sur le chemin, quand on a traversé tant d’épreuves on a envie de leurs dire oui je suis là parle moi, je t’écoute vraiment, j’ai du temps pour toi ( je suis à la retraite) moi aussi je recherche une association où?
    Dieu sait qui a besoin je les cherche sur le chemin et ça marche, le marché, les magasins, quand on a le temps c’est bien, je te souhaite de trouver toi aussi où!
    Affections Mamie Jacqueline.

    • Lydia

      Merci pour le partage

  3. Coucou en Christ
    Merci pour ce témoignage.
    Lorsque l’on est amené à parler de Jésus autour de sois, il n’est pas rare que les personnes que Dieu a mis sur notre route en ai besoin… Dieu est bon…
    Et je suis d’accord avec toi , souvent il y a un passé lourd et difficile à avouer, et elle n’ont pas besoin de jugement mais de se sentir écoutée, comprise… (et pardonnée ce que Dieu promet dans sa parole)

    Il n’est pas rare en plus que lorsque l’on passe par des moments difficile, une fois passé ils nous servent à encourager, fortifier ou témoigner au monde de la bonté de Dieu…

    Je prie pour que le seigneur entends ton désir d’aide a la personne et te dirige vers ce qu’il a prévu d’avance pour toi dans se domaine…

    Bénédictionsssssssssssssssssssssssss

    • urbani

      merci, Krisskool pour cet encouragement, je m’occupe particulièrement d’une grand mère en ce moment, rencontrée dans un magasin,
      après beaucoup d’écoute nous sommes devenues amies (70 ANS) elle ne connnaissait pas le Seigneur et maintenant elle veut se faire baptiser,
      pour moi c énorme je suis plus qu’heureuse et je ne peux décrire cette joie, je comprends que dans le ciel les Anges se réjouissent,
      ce n’ai pas descriptible comme sentiment, elle est comme une enfant dans ces questions et c’est super pour moi.A bientôt pour la suite de cette aventure.
      Mamie Jakline

      • wouah 70 ans d’écoute tu as fait preuve d’une persévérance de tous les instants hi hi…
        Ok j’avoue elle était facile celle-là.
        Plus sérieusement, Dieu est bon.
        La moisson est prête mais il manque des ouvriers…
        Les gens ont soif de Dieu c ce que je remarque de plus en plus, il nous suffit de nous laisser guider par LUI.

  4. Gil

    Salut,

    Ton sujet me rappel une situation que j’ai vécu il y a quelques temps. Je donnais une série de messages dans le groupe que je fréquente et j’étais vraiment passionné par mon sujet. Un soir il y avait une personne qui était mal, elle avait visiblement un besoin. Mais j’étais si absorbé que j’ai rien remarqué sur le moment, malheureusement personne ne m’a interompu et ma femme m’a passé un savon de première à la maison en me disant que de toutes façon cette personne ne pouvais rien reçevoir parce qu’elle était trop préocuper par son besoin. Après ça, on a pris soin de laisser de la place pour les besoins lorsque nous nous réunissons.

    Mais de fil en aiguille, on a été beaucoup plus loin avec Pamela. Un ministère itinérant nous a conseillé en tant que groupe, que les couples invitent de temps en temps les célibaires le temps d’un repas. Peux après, le Seigneur m’a vraiment parlé à ce sujet en m’indiquant qu’en générale les célibataires sont les personnes les plus vulnérables dans les assemblées et que les occuper, leurs donner de notre temps était parfois une question de SURVIE pour eux.

    Alors avec ma femme on a aménagé notre agenda de manière a avoir vraiment du temps pour les autres, surtout pour les petits, ceux avec qui en générale les chrétiens BCBG n’ont pas de « feeling » ceux qui n’ont pas grand choses à donner en apparence, on a décidé de tout donné AUX PETITS, a ceux qui sont dans le besoin, surtout dans un besoin d’écoute et d’amour, le tout sans orgueil ministèriel.

    « Jacques 1.27 La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père, c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur tribulation, et de se conserver pur de la souillure du monde »

     » Luc 14.12 Et il disait à celui qui l’avait invité: Quand tu fais un dîner ou un souper, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni tes voisins riches, de peur qu’ils ne t’invitent à leur tour, et qu’on ne te rende la pareille. »

    On a choisis d’éviter les petits clubs mondains chrétien pour donner à ceux qui sont dans le besoin en toute simplicté et amour. Et bien le résultat c’est à travers toutes ces personnes qui au yeux du monde ne valent pas grand chose on est enrichis et bénis et je puis dire que dans chaques personnes il y a un trésor, dans l’écoute il y a beaucoup plus de joie à donner qu’a reçevoir et c’est une éducation qui est à la porté de tout le monde…

    Donc si tu as un frère ou une soeur avec qui tu es sûr de n’avoir aucun point commun, alors c’est avec cette personne que tu dois passer le plus de temps. Parce que du coup ça sera en Christ.

    Voilà, j’espère que ça sera un encouragement pour certain à faire dans la simplicité, le don et l’amour.

    Merci pour ce sujet, je pense que c’est un début pour nous, mais j’ai aujourd’hui l’impression de vivre a travers tout ces gens quelque chose de Christ qui n’est pas selon la chair…:-)

    Gil

  5. On souffre comme les autres sauf que nous on n’a pas le droit d’en parler ou on a personne pour en parler (par moment même les membres de notre propre famille ne pourrait pas entendre ou comprendre).

    Exact

    Et ça m’a choqué la première fois. Après j’ai pris le pli. Mais j’ai eu au moins un endroit où aller me plaindre comme tu dis( un couple) avec qui j’ai fini par prier depuis des années maintenant.

    REFOULER LES CHOSES NE FAIT QUE NOUS détruire, ayant été une enfant renfermé, qui gardais tout à l’intérieur, j’ai appris ces dernières année a faire les autres.

    Mais chaque fois que j’ai été dans de grandes détresses intérieur, comme perdu, sans que l’homme ne puisse rien, c’est au fort du combat que intérieurement j’ai été soutenu par la voix de l’Esprit au travers de divers versets qui venaient au moment opportun.

    L’amour qui me relie à Dieu je le voyais alors comme un fil qui me rattachait à lui et me disait Dieu m’aime, je peux compter sur lui. Son amour en cela restera toujours ma force, par ce que je l’ai vécu des milliers de fois.

    David pouvait dire, je préfère me livrer entre les mains de Dieu qu’entre les mains des hommes.

    Mais chaque fois que çà été nécessaire de parler a quelqu’un il a toujours pressé mon cœur à le faire par son Esprit et il amenait en pensée une personne en particulier de mon entourage.

  6. sounard

    bonjour à tous! ce qui m a arrêté à lire ce post c est la poubelle qui parle en disant  » pitié ne me jette pas »!!!….car j ai eu l occasion de faire un petit court métrage sur le tri sélectif de nos déchets où je faisais parler ma poubelle ( avec ma voix) tout en la filmant….:-) çà avait fait rire des ados!
    Bon pour ce qui est du sujet…oui moi aussi le Seigneur m ayant guérie des blessures situations anciennes ce Christ en moi d amour me pousse à écouter les autres….jusqu’au moment où Dieu nous met à plusieurs un projets sur le coeur….maison de guérisons….nous allons prier avec cela ; LE LAISSER FAIRE! L ÉCOUTER!!!! comment vont elles prendre jour? nous verrons….j ai été guéri d une fibromyalgie qui me laissait paralysée et ai reçu le même jour le Saint Esprit….je n avais jamais été dans une quelconque assemblée avant…et le Seigneur m’a demandé d être aide soignante!!! depuis un peu plus de 5 ans maintenant …j ai vu Dieu agir par des guérisons des miracles oui…! pour Sa gloire…comme j aime le dire aide soignante du Seigneur….prier là où Il m a envoyé…à la source c’est dans les hôpitaux…Christ priait dans les lieux publics!!! bon çà m a valu des coincements avec certains anciens mais Dieu est bon et guéri tous! ;-) les religieux aussi….s iks le veulent! donc maison de guérison??? c est aussi laisser vivre l Esprit en nous tout le temps! l écouter ne pas l étouffer je crois…..Lui obéir de suite…( çà j ai du mal des fois) mais les prêches à Patrick oui toi!!! m ont toujours encouragés!!! une fois j ai écouté la prédication sur le renouvellement du sang dans les tubes a essais où des chrétiens avaient priés et je m en suis saisie et hop!!! le matin même au travail par la foi lors de la toilette de cette mamie je lui impose donc les mains pour l accompagner au lavabo en disant dans mon coeur  » Seigneur je sais que Tu le fais que Tu la guérie maintenant »….Dieu l’ a fait!!!! Elle avait une hémorragie ..;interne elle devait se faire faire l ablation de l estomac…..ouf….je ne l’ai su que le lendemain (aurais-je osé prier sinon???? même si Christ fait ,pas moi, je devais avoir encore un peu trop de raisonnement …)…..alors ayons foi en Lui ayons Sa compassion prions qu Il nous envoie des âmes!!! c est ce que je fais….et restons à l écoute!!! c est déjà peut être çà les maisons en tout cas une façon…dehors n importe où…là où l Esprit souffle…..mais nous aimerions avoir des lieux où quiconque peut venir vider son sac….et laisser Christ en nous faire….:-) voilà petit témoignage….Sandrine.

  7. urbani

    je suis d’accord avec toi Sandrine, nous devrions avoir des chambres de guérisons un peu partout en France car il y a tellement de besoin , mais Dieu dans sa grâce nous utilises lâ ou nous sommes et c’est beau.merci pour ton témoignage qui m’encourage.mamie Jacqueline

    • david

      je ne suis pas convaincu que nous devrions avoir des chambres de guérison partout en France, c’est très bien d’en avoir et je ne te rabroue pas urbani, mais c’est nous les chambres de guérison « ambulante », c’est en nous que le Saint-esprit opère et c’est nous qu’il envoie alors si les gens ne peuvent venir à nous(ou plutôt à christ), nous devons prendre nos voitures( …si nécessaire), sortir chez de nous et emmenez la chambre de guérison aux autres, nous sommes les ambulances du ciel…
      On emmène Christ aux autres …

      • Paddy

        très bonne réflexion c’est le but a atteindre (bien que l’un n’empêche pas l’autre)

        • david

          amen!
          de toute façon j’ai vu quelques uns le faire pour moi, bouger leur calendrier ,et ça m’a enrichie, décrassé ma vision…
          aujourd’hui il faut arrêter d’imposer les mains à ces poches, ça va pas guérir les trous à l’intérieur, depuis que j’ai compris ça quand j’impose les mains aux autres je reviens guéris moi même un peu plus… c’est un constat édifiant.
          l’onction de l’huile de coude…
          nous sommes paresseux spirituellement, il faux que le royaume des cieux viennent nous déranger…

      • Fleur

        Hello david,
        J’ai beaucoup aimé « nous sommes les ambulances du ciel » exacte à nous de sortir et d’aller ;-)
        Miriam

  8. Julien

    Bonjour, vous parlez du retour du seigneur, et je me dit parfois qu’il serait tant qu’il revienne au vue de la souffrance, du mensonge, de l’orgueil et de la haine qui regne dans le monde. Cependant, j’ai une question à poser qui me trouble grandement : J’ai un très bon ami qui s’est suicidé. Tous les chrétiens que je connais me disent qu’il est probablement en enfer. Selon moi, on ne peut pas se prononcer car Dieu est souverain et seul à connaitre les coeurs pour prononcer un juste jugement. Une personne ayant tant souffert de part son éducation, de part sa situation et du contexte dans lequel il a vécu et n’ayant pas connu pleinement le message de l’evangile, en est venu a trop souffrir de ce monde et a supprimer sa vie pour mettre fin a sa dépression, malheureusement comme beaucoup d’autres. Qu’en pensez vous ? J’espère trouver en vous, grâce à dieu, une lumière autre que celle du christianisme « usuel ».

    • Paddy

      Pour ce commentaire Lydia me passe la main.
      Je ne développerai pas trop la réponse car j’ai prévu un billet spécial « mort » très prochainement. La question y sera soulevé.
      je peux néanmoins poser des bases. Ceux qui parlent comme tu le dis parle plus a partir de la tradition que de la bible.
      Jusqu’à preuve du contraire, le suicide n’est pas le péché impardonnable. Parfois même c’est la conséquence d’une maladie mentale ou l’effet secondaire d’un traitement médical (dans ce cas comment pouvons-nous même parler de péché?). Attention de ne pas présumer du salut ou de la perdition d’une personne, nous ne savons pas tout.
      je sais que ma réponse n’est pas complète mais je développerai plus lors d’un billet consacré à ce sujet.

      • Martine

        Merci Patrick pour ta réponse… J’ai eu moi-même deux beaux-pères qui ont mis fin à leurs jours , Cela génère bien des questions effectivement , surtout que ces deux hommes ont compté dans ma vie…Au dimanche 16 octobre , à la Boule!
        Moi , même j’ai des choses à partager , pesantes , mais je n’ai personne à qui en parler vraiment…
        Peur du rejet , du jugement…Mais surtout , je n’ai nul besoin de réponses courtoises, hâtives, ni de fausse compassion… Je désire juste l’ AMOUR qui m’aide à sortir d’ un cercle infernal…

        • Paddy

          les réponses courtoises, hâtives et fausse compassion, ça n’est pas le genre de la maison.
          Compassion: OUI!
          Réponses: Pas toujours…

          • Martine

            Je ne parlais pas pour toi Patrick… Je pensais aux personnes certes bien intentionnées, mais qui seraient un peu promptes dans leurs conseils…

          • Paddy

            j’avais bien compris, no problemo
            je voulais seulement dire que pour ma part, quand je suis bien intentionné et que je n’ai pas de réponse j’ai appris à me taire.

  9. cr'dee

    ça fait un moment que j’ai quitté toute forme d’assemblée;j’apprends à vivre avec les gens qui m’entourent;je me suis donc confié sur différents sujets à différentes personnes et réciproquement ;lorsque je lie que tu faisais pas confiance aux chrétiens ça me fais réfléchir sur mon passé .lorsque j’allais à la réunion j’y allais en cachant mes problèmes.pour moi c’était vital parce que cette assemblée était devenue possessive ou la plupart essayait de se qualifier à défaut d’avoir un bon témoignage(au dedans et au dehors)mais on ne parlait plus de sanctification.pour moi s’il n’y a plus de communion fraternelle c’est que l’assemblée a fait faillite.aujourd’hui j’en tire des leçons et je préfère etre vu imparfait et vrai que de paraitre tout propre.en plus ça permet à Dieu d’agir dans ma vie.

  10. véronique

    Chrétienne de nom de longue date, mais baptisée depuis deux semaines maintenant, je commence seulement à réaliser qui j’ai été, et qui je ne veux plus être.
    Si j’ai attendu si longtemps, c’est que je n’avais pas trouvé l’église parfaite pour le faire. Ici bas, je ne l’ai pas trouvé, si ce n’est EN JÉSUS !
    D’ailleurs la personne qui s’est fait baptiser le même jour que moi, n’est « chrétienne » que depuis 4 années maintenant. Elle a été surprise de voir que les gens de l’église invités formaient des petits groupes lorsqu’on les a invités à partager ce qu’on avait apporté. Personnellement, je ne regarde plus aux hommes dans les églises, du moins, je n’en attends plus rien, si ce n’est qu’ils soient tous touchés, qu’ils se repentent sincèrement de leurs comportements parfois inadmissibles les uns envers les autres… Mais je les aime car le Seigneur a commencé son œuvre par MOI !!! Je ne les blâme pas, je continue à prier pour eux car avec Jésus, rien n’est perdu : j’étais comme certain d’entre eux avant !…

    Bref, tout ça pour dire que le jour de mon baptême, c’est finalement deux sdf, Alexandre et Ludovic (pour ceux qui voudraient prier pour eux)qui auront le plus profité du pique-nique ! Et ils n’avaient encore jamais assisté à un baptême comme ça, dehors dans un plan d’eau !
    Et puis avec mon amie Alix, « d’habitude », nous aimons laisser des prospectus ou une bible, mais là, apparemment, Alexandre en avait déjà reçu des dizaines… Et comme il nous a fait comprendre en parlant des « chrétiens » qu’il a rencontré : « Ah oui, je les connais bien ces gens là !!! »
    Personnellement, je ne veux pas et plus faire partie de ces « chrétiens » qu’il connait si bien, si vous voyez ce que je veux dire ?!!…
    Et depuis tout à l’heure, j’ai à cœur de les inviter à ta soirée Patrick à Annecy (mais comment faire, c’est délicat ???). Je ne sais même pas si mon mari sera là à cause de ses horaires décalés.
    Je sais, je me pose trop de questions encore ! Alors on va laisser passer du temps et surtout LAISSER LE SEIGNEUR AGIR A SA MANIÈRE pour conduire toute chose (et pour les y conduire surtout !).

    Et puis Lydia, si tu as réalisé que tu étais « des oreilles » dans le corps de Christ, j’ai réalisé que j’en étais aussi mais en plus et surtout que j’étais un coude ! = ce qui fait le lien entre les membres.

    En tout cas, Lydia, ne te précipites pas pour trouver quelque chose. Le Seigneur Jésus te guidera j’en suis certaine, en continuant à placer des personnes sur ta route pour satisfaire SES besoins !

    Que toute votre belle petite famille sois bénie.

  11. Emmanuelle

    Merci, Lydia, pour ce billet..
    Je comprends également ce que tu décris pour être passée dans la moulinette mortifère. A tel point que j’ai emprunté des chemins qui m’eloignaient de plus en plus de Dieu, me disant que tout ça n’arrivait qu’aux chrétiens, et ne trouvant aucune oreille sympathisante autour de moi..je voulais que Dieu m’oublie, pensant que c’etait Lui qui s’acharnait…Jusqu’au jour où j’ai réalisé que c’était pire de vivre loin de Lui…
    Finalement, j’ai pu faire une vraie expérience de résurrection. Juste une nouvelle relation entre Lui et moi, sans intermédiaire, loin de toute assemblée. Et depuis, je peux vraiment dire que « Toutes mes sources sont en Lui ».

    Moulinette émotionnelle, physique, morale, c’est vrai, mais au final, en se retournant, on réalise que le mal est changé en bien. On a acquit une réelle empathie pour les autres, on pleure avec ceux qui pleurent…et si c’était ça, l’amour du prochain?

    Plein d’amitié à toi et ta tribu!

    • Lydia

      Merci mon amie pour ce super témoignage. En plein dans le mille! Ne change pas tu es géniale, je suis contente de t’avoir retrouvée. Bisous. Lydia

  12. Nathalielavie

    Merci Lydia pour ce témoignage.Voici le mien, , cette souffrance que je vis , elle me donne de témoigner de la vulnérabilité et la faiblesse de la nature humaine et d’en prendre pleinement conscience afin de m’approcher au plus près de notre Seigneur, de n’être dépendant que de Lui ,enfin m’abandonner ! Sans oublier que Christ a souffert et Lui volontairement pour nous , chacun et chacune..Elle me permet d’entendre la souffrance de nos frères et soeurs ceux qui sont à Christ et ceux qui ne le savent pas encore.Cette souffrance, Christ nous l’a annoncée, si difficile dépouillement pour le revêtir Lui, nature tellement rebelle à son amour.Cette souffrance qui est la sienne parfois, ce fardeau si lourd pour les âmes encore égarées loin de Lui et pourtant avant tout l’espérance qu’il nous a laissé en héritage, sa promesse.Cette espérance, cette assurance de la vérité par l’Esprit qui fait de nous des témoins même quand « nous ne le sentons pas « Cette souffrance qui permet enfin (même pas encore totalement surmontée )de ‘poser’ ce regard autre, d’avoir cette écoute différente, cet amour et cet espoir dans le devenir de l’autre en Christ.Dans le cadre de mon travail, A.M.P auprès de personnes fragiles autistes, trisomiques , sckizophrènes, dépréssives….souvent en grande souffrance et pas écoutées et comme bénévole à l’hôpital où le Seigneur m’a fait la grâce de témoigner auprès de personnes suicidaires, d’autres ayant des problèmes d’addiction, d’autres en souffrance dans les églises, d’autres choquées par une religion hypocrite et juge….Cette souffrance m’a donné une sensibilité particulière et quand je parle d’espoir après la dépression, après l’envie de mourir, ….je sais de quoi je parle et ça se sent, se voit et s’entend et ça ça a plus de portée que toutes les théories, du vécu.Je ne suis quant à moi pas du tout étonnée qu’en tant que femme de ministère vous ayez vécu cette souffrance au contraire, il est évident que vous dérangez fortement Satan et forcément il vous charge particulièrement.Patrick a besoin de votre soutien et votre amour inconditionnel, ça arrangerait bien Satan que vous lachiez prise.J’ai confiance, nos prières (même si souvent les autres chrétiens ne peuvent comprendre la souffrance vécue ou en sont la cause, ce sont les douleurs les pires, l’adversaire sait ce qu’il fait…..)ces prières que Dieu met en nos coeurs les uns pour les autres par son Esprit de vie en Christ, cette force du corps quelques soient les apparences nous donneront de tenir pour peu que nous ayons (et là je parle pour moi, je suis en train de le faire ) l’humilité de demander la prière même à ceux qui ne comprennent pas (parce que leur chemin n’est pas encore passé par là et n’y passera peut-être pas, s’ils ne l’acceptent pas ) Dieu lui sait toute chose.Gloire à son saint nom.Désolée d’être aussi brouillon, j’aurais tant à écrire sur ce sujet.C’est au quotidien dans ma vie la souffrance…Merci pour votre humilité et votre désir d’apprendre par l’expérience des autres, c’est un bon exemple à donner.Suis trop bavarde, si besoin, vous avez mon email.Je vous bénis en celui que j’aime vous et les vôtres.

  13. Bonjour Lydia,
    Bonjour à tous,
    Tu écris :
    Mais aussi pouvoir s’enrichir avec des témoignages de personnes qui s’en sont sortis grâce à de l’écoute qu’elles ont trouvé au moment opportun.

    Je te répondrais par ceci :
    Heureux l’homme qui se confie EN DIEU, il est comme un arbre planté au bord d’un courant d’eau …
    Malheur à celui qui se confie en l’homme.

    C’est le constat de mon expérience.
    A chaque fois que j’ai souhaité compter sur un « humain », j’ai été déçue.

    Souvent, car une personne m’avait un jour « secourue » ou encore bien conseillé, ou encore que ses fruits se voyaient comme le nez au milieu du visage, je me suis donc tourné vers la personne.

    Dès que je me tournais vers Dieu, lui m’envoyait une personne … souvent pas du tout celle que j’attendais. C’est à dire, qu’elle ne correspondait pas à MES critères.

    En me retournant, je peux dire qu’à chaque fois que j’ai crié à Dieu, LUI a répondu.
    Mais ce n’était souvent jamais deux fois de suite de la même façon ou par la même personne.
    Pour ne pas que je m’attache à la personne, que je compte sur la personne mais sur DIEU seul.

    Pour ne pas que je m’attache à une « méthode » (la relation d’aide a des tas de méthodes à proposer) mais aux méthodes de Dieu qui sont à chaque fois différentes. (sur les 20-25 guérisons décrites dans le NT, aucune ne se déroule de la même façon)

    Dieu n’envoie jamais son secours deux fois de suite la même chose.

    Sourire

  14. tom

    Bonjour
    « Trouvez la bonne personne » : le fait est, que bien souvent, il n’y a personne. Le paralytique au bord de la piscine le dit « Je n’ai personne » (Jean 5). Il y a Job incompris, Jean-Baptiste mis dans un cachot, Jésus trahi et abandonné…

    Souvent, la solitude s’ajoute à la souffrance. Et je dirais que dans ce cas, il faut en quelque sorte accepter que les autres ne puissent pas comprendre…

  15. Sophie L

    Bonjour Lydia,
    Excellents les 2 dessins et leurs commentaires !
    Tu nous invites à communiquer nos expériences, alors voici un bout de la mienne :
    J’ai moi aussi, comme beaucoup, eu besoin d’être aidée. Je l’ai été par diverses personnes (chrétiennes ou non) à divers moments de ma vie, dans diverses circonstances… et à ce jour ce n’est pas terminé : je me retrouve SDF, la valise dans la voiture, et je suis hébergée par des amis, familles chrétiennes ou non, entre deux, je rentre chez mes parents (inconvertis et contre ! )
    Je ne veux surtout pas faire pleurer sur mon sort, je ne suis pas non plus sous les ponts, mais vous dire que la moulinette à hacher menu menu… je connais !!!
    Ce que je peux certifier c’est qu’aujourd’hui je vois mon Seigneur travailler ce qui a besoin de l’être en moi, IL continue a enlever les béquilles sur lesquelles IL ne veut plus me voir prendre appui (quelqu’un que tu connais bien parlerait de tuer les vaches sacrées)
    Ce qui est déstabilisant, n’est pas l’œuvre de Christ en moi (en nous) car elle est parfaite et pour notre plus grand bien, mais ce qui nous perturbe dans un premier temps, c’est de devoir se détacher de tout ce à quoi nous étions devenus dépendants. On pourrait presque parler de sevrage. Le sevrage ne concerne pas seulement l’alcool ou la drogue, mais on peut aussi parler de dépendance pour tout un tas de choses comme la sécurité matérielle ou dépendance à l’humain, etc…
    Apprendre à ne compter que sur LUI, notre Sauveur et Seigneur, prendre appui exclusivement sur LUI. En sachant que LUI œuvre en nous selon son bon plaisir : ou directement, ou en se servant de qui lui plaira pour nous venir en aide !
    Continue ton œuvre de transformation Seigneur en chacun de nous, afin que nous puissions chaque jour apprendre à mieux te connaitre et à être semblable à toi !
    Et notre Seigneur peut aussi se servir de nous pour venir en aide à d’autres :
    Je suis commerçante (en bijoux), et reçois beaucoup dans ma boutique, des personnes (pas nécessairement des clientes) qui sont devenues des amies et à qui j’ai pu apporter le soutien dont elles avaient besoin, j’ai eu là l’occasion de faire connaitre CELUI en qui je crois.
    Je pense régulièrement reconvertir ce commerce… mais je me laisse conduire par CELUI qui sait !…
    Si vous avez des idées ou des expériences à partager je suis preneuse !!
    Je fais également de l’accompagnement, soutien auprès des personnes privées de liberté (détenus en prison) en effectuant des visites hebdomadaires dans le centre pénitentiaire de ma ville. J’accompagne aussi des détenus durant leur incarcération dans d’autres villes, avec l’aide par courrier (CEDEF association servant de « boite aux lettres »)
    Tout ça pour dire que même lorsque on est nous même « en chantier de perfectionnement » Christ peut aussi se servir de nous pour œuvrer sur « d’autres chantiers »…
    Merveilleux Maitre d’œuvre qu’IL est !!!
    Bénédictions Lydia, porte toi bien en Christ et porte bien Christ en toi.
    Merci pour ta disponibilité qui nous est précieuse!
    Bisous,
    Sophie-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

patrickfontaine.org download