Mise à jour et mise au point

rptnboz

Ce qui suit va faire office de Lettre de nouvelles, de mise à jour et de mise au point.
La photo ci-dessus illustre très bien le moment présent.
Dans ce qui suit j’utiliserai le mot « Dieu » par pure convention, je suis bien au fait que Dieu n’est pas son nom.

Quelqu’un a dit : Si je dis: Je connais Dieu, je suis menteur. Si je dis: Je ne connais pas Dieu, je suis menteur. Vous pensez y voir un paradoxe ?
Dieu est bien au-delà de ce que je connais de lui ! Je ne connais de lui que ce que j’ai pu en déduire, que ce qui m’a été révélé et aussi ce que j’ai vécu.
Par contre je ne peux pas dire que je ne le connais pas, il m’a touché, m’a transformé, je l’ai expérimenté et il n’est pas un étranger pour moi.
Par conséquent, quand j’aborde la connaissance de Dieu, c’est d’une connaissance qui, sans être figée ni complète, est réelle. Certains appellent ce type de connaissance « l’inconnaissance de Dieu ».  Vouloir à tout prix le nommer, le définir, l’enfermer dans nos raisonnements, c’est le chemin pour se façonner une idole. Il est celui qui EST, le eyn-sof des kabbalistes, l’innommable des musulmans. Même Paul parle du nom au-dessus de tout nom (y compris celui qu’on voudrait lui donner !).

Ma porte d’entrée vers Dieu a été le christianisme. J’ai épousé cette foi, l’ai nourri. J’ai lu le « livre saint » des chrétiens (la Bible) ; je serai incapable de dire combien de fois je l’ai lu entièrement et, encore moins, combien de fois j’ai lu le nouveau testament. Je l’ai lu en français (j’ai 72 versions françaises du NT), en anglais, en grec ; J’ai plus de 35 ans d’étude de ce livre. Ce livre je l’ai vénéré, il a été et est l’objet de mon étude et de ma méditation depuis de longues années. J’étais un fervent défenseur de la Bible, de son inspiration, de sa pertinence. Pour moi c’était la Parole de Dieu.

Aujourd’hui je m’aperçois que quand la Bible parle de la Parole de Dieu, elle ne parle pas d’elle-mêm. En effet, ce n’est pas une Bible qui était dès le commencement, ce n’est pas une Bible qui s’est faite chair, ce n’est pas la Bible que l’église primitive prêchait (le NT n’était pas encore constitué). La Parole de Dieu n’est pas la Bible mais c’est Christ, celui qui est dès le commencement, celui qui est Dieu, celui qui s’est fait chair, celui que la première église prêchait.

Je crois que les Écritures sont inspirées mais ne sont malheureusement pas infaillibles. Fondamentalement elles sont infaillibles quant à leur inspiration mais rappelons-nous toujours que nous avons entre les mains une traduction. La Bible n’est pas infaillible quant à la traduction et surtout n’est pas infaillible quant à notre interprétation (le nombre de dénominations chrétiennes et de mouvements qui prennent la bible comme référence le confirment).

Même si elle était infaillible, et que les mots soient tous exacts, nous aurions un autre problème, celui des mots justement. Les mots sont définis et ils ont les limites de leur définition. Comment utiliser des mots « finis » pour décrire celui qui est infini ? Comment peut-on enfermer, dans un nos concepts, celui qui échappe à tout concept. De plus utiliser les mêmes mots ne signifie pas que nous leur prêtons tous la même signification et que nous en avons tous la même compréhension.

Quel orgueil ! de prétendre connaître Dieu au travers de la Bible (ou au travers de n’importe quel livre saint).
Quel orgueil ! d’étaler sa connaissance des écritures comme une connaissance de Dieu lui-même.
Quel orgueil ! de définir une façon juste de croire à partir d’écrits.
Quel orgueil ! d’appeler THEOLOGIE (connaissance de Dieu) ce qui est en fait de la GRAPHELOGIE (connaissance de l’Écriture) ou de la PARADOSILOGIE (connaissance de la tradition transmise) voir « un mix » des deux.
Loin de moi de mépriser ces deux dernières, je m’y adonne avec délectations mais je ne les confonds plus avec la connaissance de Dieu.

J’ai, pendant plusieurs années, été impliqué dans un christianisme empreint de « Bibliophilie » et aussi de « Bibliolâtrie ». Bien sûr j’aurais, à l’époque, contesté ces insinuations, mais dans les faits, la majeure partie de la connaissance que nous avions de Dieu étaient tiré des écrits, nous grandissions dans la connaissance de Dieu en proportion de notre connaissance des écrits. Dieu nous « parlait » la plupart du temps au travers des écrits, on se servait des écrits comme de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et comme filtre de discernement.
A partir des écrits, on se justifiait et on condamnait.
A partir des écrits et ce que l’on en comprenait, on s’est façonné un Dieu à notre image, selon la ressemblance de notre compréhension.
Pour la PARADOSILOGIE rappelons-nous simplement des paroles de Jésus : Vous annulez la parole de Dieu par votre tradition que vous vous êtes transmise (Mc.7 :13).
Paul ne nous exhorte-il pas à marcher, non selon la Lettre mais, selon l’Esprit ?

Beaucoup considèrent que tout ce qu’il y a à savoir sur Dieu a été découvert et qu’il suffit juste de consulter les archives théologiques. Heureusement qu’il n’en est pas de même pour la médecine, la technologie et autres sciences. Du coup une question : Pourquoi traiter « la théologie » de la sorte ? Si Dieu est infini, pourquoi croire que nos prédécesseurs, aussi brillants qu’ils puissent avoir été, ont fait le tour de la question ? Certes leurs travaux sont précieux, mais ils ne sont pas tous arrivés à la même opinion. Pourquoi alors nous confisquer le droit d’explorer des nouveaux chemins de compréhension ? Je ne pense pas que ce ne soient que les lettres de créances ou les titres académiques qui légitiment de connaître Dieu.

Il y a une très grande différence entre connaître Dieu et connaître des choses sur Dieu.
Je prends un exemple, sans aucune rancune, il y a parfois sur certains sites, me concernant, des propos désobligeants où on me prête de fausses intentions et affirme des choses me concernant. Tout ça sur la base d’interprétation d’écrits ou de vidéos. On fait parler les silences et on pense à ma place. Tout ça au nom d’un pseudo discernement. Ça fait sourire ceux qui me connaissent réellement et parralèlement ça retire tout crédit aux auteurs.
Me concernant ce n’est pas trop important mais là où c’est bien plus grave, c’est quand on affirme des choses sur Dieu sur la base d’écrits ou de ce qu’on en comprend, avec le risque d’induire des gens en erreur. Dans une proportion plus grande, ça fait sourire (parfois pleurer) ceux qui le connaissent et ça retire aussi tout crédit aux auteurs. Et pour ceux qui ne Le connaissent pas, ça ne leur donne surtout pas envie d’avoir une spiritualité de ce type.
Il n’y a peut-être que les crédules et ceux qui ne savent pas penser par eux-mêmes qui peuvent se repaître de ce type d’informations.

Je suis conscient que cet article peut paraitre agressif ou offensant pour certains. Ce n’est pas mon état d’esprit en l’écrivant, je ne suis pas amer, je ne suis pas en train de régler des comptes avec quiconque. Je n’ai pas abandonné la foi, bien au contraire je pense l’avoir enfin trouvé. Je n’ai pas quitté mon zèle pour Dieu, il brule simplement autrement, de manière plus authentique et plus productive. Je médite la Bible avec grand plaisir et je n’ai pas besoin de discipline pour le faire assidument et je lui reconnais une grande autorité, c’est un fondement de ma vie mais elle ne prend plus la place de Dieu. Mon amour pour Dieu ne s’est pas refroidit, je n’ai jamais eu autant de température. Je ne suis pas anti-église, j’aime profondément et passionnément l’Ekklesia que Jésus bâtit.

J’ai perdu l’orgueil et l’arrogance d’être chrétien, mon Dieu est Dieu et pas seulement le Dieu des chrétiens. Dans le principe, je rejoins l’humilité du pape Paul VI quand il écrit : « L’Église ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans les religions non-chrétiennes ». Être capable de voir du vrai et du saint dans d’autres spiritualités et du coup s’évader de l’esprit sectaire et de la foi exclusive sans pour autant renier Christ, c’est un véritable challenge pour l’esprit religieux ! ça oblige à s’intéresser à l’autre ! et sans complexe de supériorité !

Jésus a dit : La vie éternelle c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé. Il n’a pas dit: La vie éternelle c’est qu’ils connaissent les versets et la doctrine te concernant et concernant celui que tu as envoyé.

Je ne renonce pas à connaître Dieu, je ne renonce pas à répondre à l’appel de Dieu qui est Esprit et qui cherche des adorateurs qui l’adorent en esprit et en vérité. Je ne renonce pas à être conduit par l’Esprit. Je ne renonce à la vie en abondance, je ne renonce pas à ma seule espérance de la gloire qui est Christ en moi, je ne renonce pas à chercher d’abord le royaume de Dieu qui est en moi. Toutes ces choses ne se font pas par procuration ou par une connaissance des écritures. Connaître les écritures est bénéfique et utile mais il ne faut pas négliger la priorité, le connaître Lui.
Comme dirait Paul : Suis-je votre ennemi en vous disant la vérité ? J’espère que non !

Il ne me reste plus qu’a vous souhaiter  « Bons vents » pour votre navigation spirituelle.

 

Stay Tuned…

52 Responses to Mise à jour et mise au point

  1. Patrick,

    Merci pour ce partage du coeur.
    J’ai toujours eu envie d’être reconnu par les autres. Reconnu pour être celui qui sait… et j’en sais des choses, mais bizarrement même si j’ai la Bible, je l’ai lu avec la tête pour y trouver des formules, des révélations. Mais très vite, plus je lisais plus j’avais soif. J’ai aussi prier, en parlant beaucoup, avec ma tête aussi et toujours aussi soif. De là est né une frustration personnelle, envers l’église locale et envers Dieu. Le pire dans tout ça, est que je recevais Dieu des promesses en songes, en visions mais de manière incroyable, avec tout le monde qui me disait « wouha t’es vraiment béni »… j’arrive presque à la dépression spirituelle. Puis un jour je te redécouvre via « Terres d’amour », tes vidéos avec Thierry. J’ai cru que t’avais pété les plombs :) Je me suis dit on l’a perdu. Puis je rencontre ton ami Etienne…, et là j’ai commençais vraiment à me remettre en question, comme un voile qui tombe et je me dit, mais bon sang, si c’était ça? Quand je reprends toutes ces visions, ces songes, ces promesses, tout converge vers ça. Alors évidement, je commence en tâtonnant, je vérifie tes dires dans la Bible, je me renseigne sur l’historicité des références sur l’oraison, l’hésychasme etc, puis je découvre Jean-Yves Le Loup et tout ce que j’entends, lis, sur la voix de l’intériorité. Tout ne se fait pas en un jour, le chemin est encore long et ne s’arrête jamais comme tu dis. Mais je crois qu’une fois qu’on à la pleine conscience, assurance de la vie de Dieu, de sa présence permanente en nous, le chemin est d’un coup beaucoup plus « relaxe ». Et cette présence on l’expérimente, en cherchant et en continuant à chercher, en frappant et en continuant à frapper. Et j’ai tout aussi soif de pouvoir partager ce que je pourrais vivre par cette voie à toutes celles et ceux qui comme moi, manque d’oxygène dans leur marche avec Dieu. Vivement le 20 octobre pour m’aider enclencher la seconde ;)

  2. maria

    Bonsoir Patrick,

    Non cet article n’est pas agressif, c’est ton coeur qui parle et qui dit les choses avec une telle justesse que ça en est émouvant…

    Un grand merci.

  3. Dams

    Bonjour Patrick,

    Rien à dire, je te rejoins sur tout. L’homme né religieux par nature, qu’il soit païen ou croyant, chacun invente ses propres traditions déguisées le plus souvent en superstitions obligeant ainsi l’homme à faire tels rites pour s’apporter telle assurance dans la vie. Quel esclavage, quel retour en arrière et surtout abolition du sacrifice de notre Père qui est descendu jusqu’à nous pour ôter tout cela. Les temples, les églises… se remplissent parfois pour y découvrir une part de la Vérité mais au lieu de continuer sur la nouvelle naissance, elle laisse à l’état végétatif l’enfant en devenir de maturité spirituelle faute de se détacher des chaînes sacrées de la lettre. Oui la lettre tue, elle tue l’esprit, cet esprit unique, extraordinaire que Dieu nous a donné pour l’adorer, nous unir à lui. Paul en parle : la lettre tue et pourtant, la bible a remplacé Dieu, Christ notre sauveur. Notre Dieu unique, descendu jusqu’à nous, a été remplacé par un livre. L’adversaire n’aura pas rêvé mieux pour priver les enfants d’un Père. La bible est une boussole, un chemin, une carte mais qui sans l’éclairage de notre relation à Dieu, sa connaissance expérimentée dans notre quotidien (je parle comme cela pour l’opposer à la connaissance intellectuelle), devient alors un passage sinueux où chacun y interprète à sa manière des hypothèses sur qui est Dieu. Les mots sont des éléments à forme définis et donc enfermant et alors qu’aucune idole ne nous ait autorisé, nous en avons fait une plus grande encore en défendant cette prescription : la bible. Cela revient à plus accorder d’assurance en l’ordonnance du médecin que le Médecin lui-même et du coup de se couper ou du moins de restreindre notre relation avec le médecin. Voilà ce que la sacralisation d’un écrit fait. Elle aveugle et empêche le recul nécessaire sur des écrits inspirés par Dieu mais aussi traduit par une langue qui possède 10 fois moins de nuance que le grec et l’hébreu et cela dans un contexte de plusieurs millénaires passés. Et dans le bible, vous remarquerez que tantôt il y a des paroles inspirées mais tantôt ce sont des hommes qui parlent… Sans revenir à la source, Christ en nous, alors le risque et de tout universaliser dans la bible et que la lettre sans distinction de ce qui est humain, de Dieu et de sens dans un contexte précis, devienne un instrument d’esclavage, de discorde, de tensions où chacun se perd dans ses propres théories donnant naissance à je ne sais combien de courants théologiques. Revenons à l’essentiel : Qu’est ce qui a été accompli à la Croix ? Qui vit en nous ? Et comment approfondir notre relation avec lui pour mieux le connaître. Mieux le connaître, permettra d’éviter de tomber dans tous les pièges et égarements spirituels qui pour certains abreuvent d’autres assèchent, malgré la vie que nous portons en nous.

  4. Jean P.

    Excellent…Théophile ! ;-)
    Que Christ continue à grandir…
    A bientôt.

  5. Gianluca

    Bonjour frère,

    Ça fait un moment que je ne vous suivais plus, et maintenant que je vous lis j’ai apprécié votre message concernant le travail que chacun doit faire en sois avec l’aide de Dieu. Une découverte à l’intérieur de sois. Et c’est vrai car lorsque je lis les Saintes Écriture, tout nous ramène à l’intérieur de nous. C’est un peu comme un homme qui retourne après plusieurs années dans son pays et dans sa maison. Il redécouvre son jardin mais il y a énormément de travail à faire pour rendre le jardin comme il etait auparavant. Dan ce cas, le jardin c’est notre cœur qui a été abandonné. Que Dieu vous bénisse et vous protège.

    • Paddy

      Merci, très belle image qui illustre bien cette vérité

  6. marcus

    bonjour Mr Fontaine,

    vous arrive t-il de prier pour autrui, pour les malades, pour une dépression, une situation complexe que vit une personne dans sa vie, pour que quelqu’un trouve jésus en lui? etc..indépendamment de la pratique du silence.
    bonne journée

    • Paddy

      Oui bien sûr mais uniquement selon ce que Dieu m’inspire et non selon ce que le besoin dicte

      • Marcus

        C’est selon ce que le cœur vous dit en définitive. Dieu est bon et amour, mais personnellement, avez vous la crainte de Dieu ?
        Un peu dans le sens du pèché, mais surtout par rapport à sa force, son infinitude, son mystère insondable ? Ces décisions parfois surprenantes ?

        • Paddy

          Avez vous la crainte de Dieu ? Dans le sens servile, superstitieux ou au travers d’un Dieu qu’il faut craindre, NON. Dans le sens de se sentir petit devant sa grandeur, émerveillé devant ce que je peux percevoir de Lui et ouvert aux surprises des choses que je ne connais pas, OUI.
          J’aime citer cette phrase des pères du désert: si je dis je connais Dieu, je suis menteur; si je dis je ne connais pas Dieu je suis menteur. Bien que vivant consciemment le plus proche de Lui, Dieu est au-delà de ce que j’ai pu comprendre, percevoir ou de qu’Il m’a Lui-même révélé.

  7. Je te comprends. J’ai récemment quitté mes fonctions dans une église, et n’en cherche désormais plus d’autres. Je ne veux plus dépendre d’une organisation, afin de garder ma liberté de penser et de croire. Je ne veux plus avoir à rendre des comptes à des gens qui pensent être les savants de la Bible et qui, en définitive, ne connaissent presque rien à la Bible et ne font que répéter leur cathétérisme. C’est bon d’être enfin libre ! Cela a changé ma vie et j’ai une assurance extraordinaire pour témoigner de Jésus Christ autour de moi. La liberté conduit au bonheur, et ce bonheur nous désinhibe. Il est communicatif.

    • Paddy

      Merci pour ce témoignage. Bénédictions

    • maria

      Ouah ! merci pour ton post très courageux.
      Pour reprendre l’expression de Patrick on se reconnait sur la photo ! et à mon avis on est de plus en plus nombreux !

  8. Sylvie Delmache

    Disons qu il faut connaître le Dieu de la Parole .
    Parole et Esprit Saint sont indissociables Smith Wigglesworth disait : la lampe sans huile n eclaire pas mais l huile sans la lampe rend le terrain glissant donc dangereux !
    Comme le dit Paul Le connaître Lui et la puissance de sa Résurrection !

  9. Olivier F

    Merci Patrick.

    Merci, merci, merci !!!!

    Christ nous a affranchis pour la vraie liberté. Les religions sont ennemies de la liberté. Y compris celle qu’on appelle « christianisme »…

    La vrai religion, celle qui plait au cœur de notre Dieu, c’est de le découvrir en nous, de reconnaître sa présence, son odeur, sa chaleur, le son de sa voix ; de nous réjouir de ce qui le réjouit et de pleurer de ce qui le fait pleurer, de voir le monde à sa façon…

    Bref, la vrai religion c’est de le connaître jusqu’à être un avec lui : lui en nous, nous en lui. De deux, faire un. « Qu’ils soient uns comme nous sommes uns : toi en moi et moi en toi »

    Alors toute notion de bien ou de mal disparaît, le péché s’évanouit, tout le possible de Dieu nous devient accessible, plus de lutte contre qui que ce soit ou quoi que ce soit, et nous redevenons enfin ce que nous devions être dans son plan originel : son vis à vis, son incarnation……

    Je t’embrasse et à très bientôt ;-)

    Olivier

    • Paddy

      Oui, à bientôt j’espère !
      merci

  10. marcus

    quelle différence y a t-il entre l’intériorité que vous exposez et certaines paroles de Paul  » priez en tous temps, faites des actions de grâce, des supplications etc.. » ou encore la dureté de certains propos de Paul, jacques ou pierre envers le péché et les pécheurs..pourquoi un tel différentiel ? avec la plénitude et la sérénité de l’intériorité alors qu’ils sont les tous premiers « chrétiens » ?
    je me questionnais aussi : personnellement prenez vous la cène par exemple?
    Une autre question qui me taraude : croyez vous en la réincarnation ?
    ca fait un peu interrogatoire, mais j’essaye de rassembler le puzzle.
    excusez moi :-)

    • Paddy

      Pour la première question: je n’ai jamais dit que l’intériorité remplaçait ou annulait la prière, les supplications, l’action de grâce donc il y a une place pour chaque chose et chaque chose est à sa place.
      Sur les propos durs de Pierre et Jacques, j’avoue ne pas comprendre la question, je ne vois pas le rapport. Je ne vois pas l’opposition entre la sérénité et avoir besoin de sa grâce ou encore entre la sérénité et pouvoir avoir des tentations.
      Pour la dernière question, c’est encore pire je ne vous aucun rapport, dans ce style on pourrait le demander si j3 crois aux ovnis, si je suis polythéiste, si Satan est le frère de Jésus. Je force le trait volontairement mais tout ça pour dire que je ne vois ni les pièces ni le puzzle que vous essayez de reconstituer. Ça fait un peu interrogatoire motivé par la méfiance.

  11. Tony

    Tu m’a confondu dans mon cheminements et aussi fait évoluer, Patrick. Si je ne suis pas d’accord avec tout dans tes dires (surtout en ce qui concerne le Yoga, tu n’es pas contre il me semble, mais pour moi c’est une pratique risquée voir dangereuse, car c’est la domination par les sens…) il faut en revanche avouer par l’évidence et le bon sens biblique que tes enseignements sur l’intériorité sont solides et tout à fait recevables. Comme tu l’a dit dans une vidéo le principe des rites extérieures, c’est quelque chose qu’on n’est censées vivre de l’intérieure, autrement dit de manière spirituelle. Donc le silence ce n’est pas mal évidemment, à condition bien sure pour moi d’être focalisé sur Christ et sur la réalité que nous sommes le sanctuaire de Dieu. Mais pas sur nos sens ! Ne nous laissons jamais dominé par nos sens. Tout est une question de foi, et par la foi tes enseignements sont tout à fait recevables et même importants. Marchons par la foi uniquement (la confiance parfaite en Jésus-Christ Sauveur et Dieu).

  12. Delmache

    Un de mes fils habite à Rouen et suite à la catastrophe Lubrizol le Seigneur m a donné une pensée qui confirme ce que je vis actuellement : Quoique pardonnés , le Saint Esprit nous fait revisiter notre vie , fait parfois remonter des évènements vécus pour nous guérir intérieurement , répondre à certaines de nos questions : Pourquoi ai je fait celà etc J ai d ailleurs 4 livres de Simone Pacot : l Evangélisation des profondeurs , Reviens à la Vie , Ose la Vie nouvelle et Ouvrir la porte à l Esprit !Et je sais que le Seigneur m a dirigée pour acheter ces livres !
    En fait le Saint Esprit avec notre collaboration fait une oeuvre de dépollution en nous pour que nous soyons ces fils et ces filles libres , restaurés , guéris , rétablis face à ce monde malade qui a besoin d infirmiers et d infirmières spirituelles !
    Le Seigneur va utiliser un peuple qui vit la Liberté glorieuse des enfants de Dieu pour Libérer ce monde de l emprise de l ennemi et de toutes ses pollutions spirituelles , morales et physiques !L Air du Royaume est pur , l Eau de la Vie est claire comme du cristal,et la Parole est une nourriture saine et sainte , c est le Pain des grands est il écrit!Jésus nous a dit de faire cette prière Que ton Règne vienne et il faut d abord qu il soit établi en nous pour se propager autour de nous !Etre son ouvrage d abord pour entrer pleinement dans ces oeuvres préparées d avance pour nous , notre Destinée en Christ qui est glorieuse !
    Oui la chute nous a tous pollué mais grâce à l Oeuvre Rédemptrice de Jésus Christ à la croix , nous retrouvons cette Pureté , cette Sainteté , cette proximité avec notre Dieu qui fait sa Demeure en nous , le temple du Saint Esprit!EN Christ ! Je préfère la version qui dit Uni(e) à Christ !Une même plante avec Lui !
    Mais pour celà,il faut accepter l oeuvre transformatrice opérée par le Saint Esprit en nous !et parfois affronter tout ce qui fait obstacle en nous à celà !Ni par force ni par puissance mais par son Esprit ! Car le Seigneur connaît notre fragilité et il respecte notre rythme !

    • Paddy

      Top du top, j’aime beaucoup, merci

    • Jean P.

      Tu as été bien inspirée Sylvie !
      Oui notre Père veut aussi nous guérir des blessures intérieures.
      Le Saint Esprit est comme un agent de service, Il nettoie, panse les blessures, restaure (dans les 2 sens du terme)… Il est doux et humble…Il ne fera rien sans notre accord.
      Rappelles-toi comment Jésus a restauré Simon Pierre, après que ce dernier l’ai renié par 3 fois ! (Jean 21:15-17)
      Pour ma part Etre UNI(e)à Christ est aussi une très bonne version…

  13. Daniel

    Bonjour,Monsieur Fontaine

    J’étais à la recherche tout comme vous de celui qui vous a touché et transformé,dans ma quête j’ai visionné et écouté plusieurs témoignages,et j’avoue que vos vidéos m’ont beaucoup aidé.
    J’ai cherché partout sa présence,dans les livres,sur internet et cela m’a emmené très loin.
    j’ai pris plusieurs directions,plusieurs chemins,mais je n’est pas trouvé le « Dieu » que je cherchais,d’ailleurs je pense et je partage avec vous le fait qu’il ne porte pas ce nom.
    Alors sans ne rien voir venir je me suis perdu,j’ai ouvert aux quatre vents les portes de mon esprit,j’ai fais face à je ne sais quoi,j’étais rempli de multiples pensées dont je ne comprenais plus le sens,j’étais psychiquement complètement désorienté,à la dérive.
    Je suis passé du bonheur et de la joie que je ressentais en recherchant celui qui occupait mes pensées jours et nuits,à de la frustration et de la colère.
    Je sens son appel,je le cherche de toutes mes forces,mais aujourd’hui avec ce qui me reste de force je me reconstruis.

    J’ai été privé de ma mémoire, de mes souvenirs, et même privé de ma liberté d’aller et venir.J’aimerai aujourd’hui ne plus regarder en arrière,mais juste aller de l’avant.
    Ce que je ne m’explique pas encore à ce jour c’est que pendant tout ce temps de recherche j’avais un sentiment de paix intérieure comme si j’avais l’approbation de »Dieu »,alors qu’en fait je me perdais et je m’enfonçais dans les profondeurs de moi même, je ne savais plus qui était qui,je me pose beaucoup de questions.
    Je suis intéressé par l’intériorité, j’ai toujours soif de connaissance mais je m’abstiens désormais de prendre n’importe quels chemins sans avoir au minimum une direction précise,j’ai vu votre parcours et je vois que vous aussi avez changé de cap,je souhaite en faire autant désormais.

    • Paddy

      Apres cette confusion je vous souhaite d’arriver à la clarté, d’aboutir à votre quête. Courage

  14. martin roux

    C’est quand même paradoxal.L’inspiration et la croyance des humains nous viennent des écrits(bibles,coran…etc)Parcontre les écrits eux;viennent d’hommes soi-diseament inspirés ou témoins eux-même.Pour avoir cherché depuis les 40 dernières années « LA VÉRITÉ »,j’ai choisis celle-ci:l’évangile de Jean d’abord comme fondement et ensuite la bible version King-James 1611.Maintenant l’interprétation que mon « JE » en fait…c’est qu’il(Jésus Christ)vient d’en haut et que nous (humains)venons d’en bas,que l’esprit est résolu et la chaire faible.

    • Paddy

      C’est un bon début mais loin d’être la conclusion

  15. Antoine

    Personnellement, j’ai rencontré Dieu au terme d’une longue (en)quête solitaire : j’avais l’intuition d’une vérité absolue depuis mon plus jeune âge, bien avant de pouvoir le formuler ainsi. Et j’ai rencontré Dieu comme on se prendrait un mur sur l’autoroute : une révélation soudaine, abrupte, Dieu se découvrant soudainement, lui-même et non par intermédiaire. J’ai su que c’était Dieu comme on sait que le rouge est rouge : l’évidence même, dans sa lumière. « Dieu seul est Dieu », comme disent les musulmans. Cette lumière, cette révélation, Dieu lui-même, plus jamais ne m’a quitté depuis, ne s’est voilée ni même n’a faibli. Mais il m’a fallu des années pour vivre une telle révélation dans toute sa pureté, sa mesure : pour me débarrasser de toute la gangue de croyances et d’interprétation que j’y ajoutais. Sur le coup, je me suis donc converti au christianisme, mais peu à peu, je me suis rendu à l’évidence : Dieu, tel qu’il s’était révélé à moi (sans mérite, faut-il le dire ?), était trop grand, non seulement les croyants que je rencontrais étaient étroits d’esprit (et de cœur, c’est lié), malgré le fait que certains apparaissaient aux yeux des autres comme très croyants, proche de Dieu, mais « ce » Dieu qui s’était révélé à moi pour ne plus me quitter était trop grand pour rentrer dans les dogmes et l’esprit partisan même subtil, pour respecter les frontières entre les hommes, quelles qu’elles soient. J’ai donc abandonné peu à peu la pratique et la communauté chrétienne, en faisant à la lumière de Dieu une sorte de psychanalyse puissance 1 million.car rien n’échappe à une telle lumière qui va au plus intime de soi, et Dieu est si grand qu’il est inconcevable pour la culture et la mentalité communes, même les plus fines, les plus élevées. On peut dire que j’ai vécu une véritable guerre sainte, sans pitié, contre moi-même ! Beaucoup parlent de Dieu et de l’épreuve de la foi, mais qui sait pour l’avoir vécu réellement la puissance, l’atrocité d’une telle épreuve ? Jusqu’où peut aller la nuit de l’esprit et du sens ? Il a fallu 20 ans non pour voir le bout du tunnel, n’ayant pas d’autre appui que Dieu puisque tous ceux à qui j’essayais de me confier, soit m’écoutaient gentiment, soit me rejetaient comme si j’étais un fou ˋ, un illuminé alors que par ailleurs, il suffisait de connaitre ma vie pour comprendre que je ne l’étais pas : dans le même mouvement de cette refonte intérieure, je suis tombé amoureux, je me suis marié, j’ai eu des enfants, je-‘ai construit une vie professionnelle classique cadre commercial). Ma femme d’ailleurs, elle-même athée, femme bien de son époque, n’a jamais compris ce que je vivais, mais elle l’a toujours entièrement respecté et m’a même soutenu envers et contre ceux qui me rejetaient parmi les croyants, les spirituels soit disant tels du moins. Cette lumière, aujourd’hui, qui est dans ma vie comme le soleil dans le ciel, est mon âme, hors de tout cadre, de toute norme : religieuse ou spirituelle. Et j’essaie, autant que je le peux, selon l’inspiration de Dieu, de partager ce trésor aussi inouï et extraordinaire que commun à tous. Mais mon expérience est qu’une telle voie, de connaissance de Dieu, de la vérité absolue, au sens vivant du terme (co-naissance, Dieu naissant en soi, soi naissant en Dieu) est trop exigeant : il faut vraiment vouloir la vérité, la vérité absolue, dans une pureté d’intention totale. Or, ce n’est pas ce que veulent mes semblables : ils préfèrent les abris mensongers, grossiers ou subtils. Quoi qu’il en soit, le miracle s’est produit pour moi, sans mérite aucun de ma part : je crois le même miracle et bonheur absolu possible pour chacun, dans la même mesure sans mesure.

    • Paddy

      Merci pour cette tranche de vie d’en Haut. 20 ans c’est à la fois long de perspective humaine et « court » de perspective céleste. Pour bâtir haut il faut creuser des fondations profondes. Ton langage montre Son travail, les mots sont là.

  16. marcus

    non çà n’est pas de la méfiance ma question sur votre croyance en la réincarnation, c’était juste une interrogation, je m’efforce de faire comme Paul , j’analyse toutes choses.
    Je me suis posé cette question en lien avec les personnes sur le site terre d’amour sur lequel vous intervenez, rien de plus.
    Le puzzle ? je penses avoir le droit d’employer cette image surtout si à la fin il n’y a plus qu’une seule et unique pièce;faire le tri, pour arriver à une relation sans aucun intermédiaire entre l’homme et Dieu; ni livres, ni séminaires,ni gourous, ni maitres, ni initiations, ni religions, ni spiritualités,ni philosophies etc .. juste le silence.
    toutes ces dénominations étant pour moi LE puzzle comportant de multiples pièces.
    Le seul maitre que j’ai s’appelle Jésus.
    La seule question à laquelle vous n’avez pas donné d’information , c’est : est ce que vous prenez la Cène? rien de bien méchant comme question?

    • Paddy

      Je ne peux pas me porter garant de tous les intervenants sur Terre d’amour » pas plus que sur certains sites « chrétiens » ou je suis parmi des ministères desquels je me désolidarise. Je ne pense pas qu’il faille assimiler la personne au site qui la diffuse. Pour « Terre d’amour » c’est légèrement différent, je sens l’aval d’en haut pour le faire.
      Pour la cène, oui bien sûr je la prends mais plus sur une base régulière comme avant (juste parce que c’est dimanche).

      • marcus

        vous dites  » je ne peux pas me porter garant de tous les intervenants » sur le site terre d’amour entre autre.
        il ne s’agit pas pour moi de connaitre qui , mais vous vous portez garant de quelles spiritualités, quelles techniques ou même quelles pratiques des personnes qui apparaissent sur ce site ? les sourciers, les magnétiseurs, le reiki, les constellations familiales, que sais je(etc..)
        J’ai vu par exemple que le yoga ne vous posait pas de problèmes dans sa forme gymnastique, mais la spiritualité qui s’y associe, qu’en pensez vous?
        Toujours par rapport à votre réponse ci dessus, vous dites  » je sens l’aval d’en haut  » mais l’objectif est il de faire connaitre jésus ? je parle du jésus , messie, fils de Dieu, victime sacrificiel pour nos péchés au grand désespoir de satan?
        Dans quelle mesure des personnes qui vous écoutent sur ce site se sont converties et ont abandonnées leurs idoles ? y’en a t’il?
        Ces questions ont pour but de comprendre votre cheminement et m’enrichir des expériences des autres. j’apprécie le débat aussi, dans le respect.

        • Paddy

          Dans quelle mesure des personnes qui vous écoutent sur ce site se sont converties et ont abandonnées leurs idoles ? y’en a t’il?
          RÉPONSE À MARCUS
          Oui, plusieurs, des conversions authentiques que j’ai pu constater de près. Tous ne restent pas derrière leur écran, je les rencontre. C’est bien le Jesus que vous décrivez mais aussi avec ces options: celui accueille, qui a la main tendue, qui ne discourt pas sur des doctrines, des traditions ou des vues étriquées mais qui aime, veut sauver et a payé le prix pour ça.
          RÉPONSE À PLUSIEURS
          Pendant que vous analysez, que vous vous méfiez, je travaille dans le champs. Mon cœur n’est pas de conformer les gens au christianisme mais de les présenter à Christ.
          Désolé, si je paraît rude mais je suis las de répondre aux enquêtes des hommes, il m’importe plus de plaire à Dieu.
          Une dernière chose, beaucoup de « chrétiens » doivent aussi abandonner leurs idoles (rien de perso, juste une constatation sur plus de 30 ans de service).
          Je ne suis pas seul, je donne un droit de regard à ceux qui connaissent mon cœur et dont je connais le cœur. le reste pour moi n’est que bavardage et polémique.

          • marcus

            Je ne vous trouve pas rude ( j’en ai vu bcp d’autres), je ne mène pas d’enquête non plus; Je suis tout à fait d’accord pour accueillir tous ceux qui viennent à nous ( ce que je fais également) , comme jésus les bras ouverts sur la croix accueille chaque être humain d’où qu’il vienne, quelque soit son passé et sa vie du moment.
            si vous êtes au clair avec les pratiques spirituelles, ce dont je ne doute pas, alors tout va bien. Néanmoins vous n’avez pas répondu à cette question, c’est pas grave.( Par exemple, Dans le yoga que vous appréciez apparemment ,la réincarnation et le karma font partis intégrante de cette spiritualité, d’où mon questionnement.)Les kabbalistes y croient , les autres (rabbins) n’y croient pas, simplement, ils ne voient rien dans la bible qui en parlent, sauf à vouloir faire dire ce qui nous motive en tordant des versets.
            Prêcher la croix est une folie pour les hommes comme dit Paul aux corinthiens.
            Dans les vidéos sur terre d’amour vous paraissez marcher  » sur des œufs » peut être par peur de choquer votre auditoire, vous montrez beaucoup de tact et de patience avec les personnes.
            j’ai vu votre témoignage lorsque vous avez été hospitalisé après votre trauma crânien, il y a bien longtemps. Cet homme dans votre chambre qui vous parle de jésus, vous invite dans son église dans laquelle vous rencontrez Jésus. Cette fameuse église, certes imparfaite,idolâtre par moment mais qui était aussi là pour vous, pour nous accueillir. Beaucoup l’oubli et préfèrent dorénavant ne voir que de la religiosité et se lavent les mains de l’endroit ou ils sont nés d’en haut. Pour celles et ceux qui ont (re) trouvé jésus au fond d’eux même par l’intériorité, pourquoi ne retournent -ils pas dans leurs assemblées pour « illuminer » leurs frères en christ restés dans l’obscurité? Pas forcément besoin d’en parler, juste être là, par amour, par compassion pour eux, comme vous le faites à terre d’amour par exemple? Ou faut ils voir ces  » chrétiens » comme des « irrécupérables » religieux qui ne méritent plus d’être éclairés, aimés et les laissés se « perdre » dans leurs églises babyloniennes?
            Babylone? est ce le monde , les nations en dehors de l’église? L’église dans le monde? Le monde dans l’église? ou juste la structure pyramidale des églises ? j’ai connu une association qui fonctionnait sans cadre, sans dirigeant, tout à l’horizontal ; ca a trés mal finit.Une église sans berger ca donnerait quoi? quelle est l’alternative exactement?
            je relisais il y a peu un petit livre du prêtre/éducateur des loubards (guy Gilbert) , il parle du silence qu’il apprécie avant toutes ses prières, quelle spontanéité , quelle fraicheur lorsqu’il parle de jésus, la foi du charbonnier. Quelle beauté.
            je ne doute pas de trouver cela au fond de votre cœur, je suis plus septique sur la forme dans certaines de vos approches.
            En tout cas Bonne continuation, en toute amicalité, même si je ne doute pas que mes propos ne plairont pas.

          • Paddy

            Veuillez rectifier votre apriori sur moi, vous me prêtez des intentions qui ne me sont jamais venues à la pensée. Je ne crois pas que les chrétiens soient irrécupérables. Regardez justes les témoignages de chrétiens sur le site cap-hesychia. J’ai beaucoup de compassion pour les chrétiens et pour les pasteurs. Maintenant lors de la multiplication des pains, Jésus a fait en sorte que personne ne soit servi deux fois avant que tout le monde soit servi, c’est pour cela que je déploie mon zèle à présenter Christ à ceux qui n’ont jamais entendu. les « autres » ont déjà accès à Dieu si seulement ils consultent, sans a priori, le manuel et s’approchent de l’Emmanuel.
            A la question: Pourquoi ne retourne-t-ils pas dans leur assemblées…? , la plupart le font et beaucoup sont « vomis » car ils ne croient plus certaines fables. Il n’y a t’il que les bâtiments de l’assemblée pour s’aimer ? L’amour est-il exclusif à une liste de membres? Ne sont-ils plus capables de s’aimer aussi en dehors des murs ?

  17. Dams

    Bonjour Marcus,

    L’objectif de ce blog est d’amener une réflexion qui permette un éclairage différent qui fasse avancer et nous enrichisse. En tout cas pour ma part, je le lis depuis le départ comme cela. Et franchement ça marche. Là où l’église humaine refusait de mettre en évidence des réalités spirituelles par refus de conformiste ou par traditions ou tout simplement par manque de courage, ce blog a su souligner des vérités fondamentales. Vos billets me gênent profondément dans le sens où depuis le début votre critique se concentre sur la personne de Patrick Fontaine plus que sur le contenu qui est beaucoup plus intéressant. Vos billets ne sont pas sans me rappeler une autre personne qui sois sous le couvert de plusieurs noms ne cessaient de s’en prendre plus à la personne qu’au contenu et franchement c’est stérile et ça me gonfle. On se croirait dans un interrogatoire de Police. Alors vous doutez de son approche, c’est votre liberté, OK. Mais acceptez que d’autres y voient une richesse, un éclairage que peu d’églises humaines y voient car enfermées dans leurs concepts limités par des dogmes, des traditions, un écrit figé par des mots souvent mal traduits quand on y regarde de près, mais encore faut il s’intéresser au contenu pour le découvrir. Dieu a laisser la liberté à chacun de l’aimer, de se tourner vers lui pour le connaître. C’est le choix qu’il nous laisse car l’amour ne s’impose pas. Le dogme, impose, détruit et jugé la personne à défaut d’un contenu souvent d’alleurs sans avoir vérifié le contenu. Encore une fois vous intéressez au contenu plus qu’à Patrick, sera d’un plus grand éclairage amour tout le monde. Si Luther s’était arrêté aux même critique, on se serait encore dans une religion des œuvres et non de la foi qui par l’œuvre du Christ met en action les œuvres. Bref il y a plein d’autres sites internets et soit disant ministere qui excluent, qui jugent et qui rassasieront les appétits des carnivores. C’est à l’amour que nous aurons les uns pour les autres que nous nous reconnaîtrons. Quel amour y a t il dans le jugement, dans la condamnation d’un homme dont on ose même pas vérifier le contenu. C’est certainement plus simple et confortable de rester dans ses fondements, ces croyances et plus rassurants. Bref, Reiki ou pas, Jésus ramenair tout ceux qu’il pouvait à lui car il souhaite qu’aucun ne périsse. Il regardait au cœur. Aujourd’hui on regarde à la forme. Creusons le contenu. S’enfermer dans sa chambre secrète ? Moi, je ne sais pas vous, mais c’est pas dans le bouhat du quotidien des pensées et de la vie autour qu’on y arrive. N’y a t il pas à faire taire quelque chose qui polue pour rentrer à l’intérieur de soit en relation avec le saint Esprit qui vit en nous ? Ça dérange car on est tellement habituer à faire l’inverse et écouter non pas son enseignant intérieur mais le Pasteur devant nous, sans doute plus facile certainement plus humain que spirituel.

  18. marcus

    Pourquoi érigez vous un mur ? aimer en dehors de l’église ou dans l’église ? l’amour n’a pas de limites. Je ne vais pas vous faire le coup d’1 corinthiens 13 ? L’amour accepte tout?
    une personne qui a l’amour de christ en elle n’est plus capable de côtoyer des chrétiens dans une assemblée? elle deviendrait perméable à ce qu’elle entend et voit au point de quitter les lieux ? elle se ferait expulsée , comme on se fait renvoyer d’une entreprise parce qu’elle a commis une erreur ou que son amour est tellement fort qu’il n’est pas soutenable pour les autres? Je ne dis pas que cela ne peut pas arrivé, mais franchement votre discours est quand même très généraliste et extrémiste.
    Chaque être humain ne vous dit que ce qu’il veut bien vous dire, ne vous montre de lui que ce qu’il veut bien vous montrer. Je ne parle pas de méfiance à tout va, mais au delà de mon propos , c’est bien une réalité.
    A vous comprendre, aucune personne dans les églises n’est plus en état de manifester l’amour de christ ( parce que religieuse, légaliste, presque inculte concernant l’interprétation des écritures et surtout sous l’emprise pyramidale et babylonienne des pasteurs ??), aucune (ou si peu) ne porte le fruit de l’esprit en elle? quel sectarisme ,quel jugement, c’est triste. A moins d’être dans une vision perfectionniste de la marche en jésus — sur ce sujet — et donc en dehors de la grâce, je ne vois pas d’autre explication.

    (il va falloir chercher , j’ai pas pris de note, désolé),Relisez vos réponses, vos réactions à la lumière de ce que j’écris lorsque qu’une personne sur ce blog vous annonce avoir quitter son église en brandissant cet acte héroïque comme un trophée , une victoire.

    Priez pour la bonne santé des gens qui ne nous aime pas (nos ennemis?) ou pour qu’ils trouvent un travail ou que sais je , c’est peut être ça l’une des facettes de l’amour ultime, de christ en nous..c’est sur, c’est pas facile , rien n’est facile.
    Mourir pour sa foi en christ en Irak non plus.

    Dams, vos propos n’engagent que vous , les miens aussi.Vous pensez franchement que je n’ai pas de capacité d’analyse? que j’ai rien compris à l’intériorité, et que j’ai une vision fausse de Patrick fontaine et de son engagement. Lisez attentivement ce post alors.
    Relisez les post du dessus et vous verrez qu’à aucun moment je ne dis qu’une personne pratiquant je ne sais quelle technique spirituelle, n’est pas digne de connaitre jésus, d’ailleurs je le fais.
    –Mr Fontaine, cela n’est pas un interrogatoire de police religieuse.–
    Vous subissez les foudres de –certains– chrétiens évangéliques entre autre, depuis plusieurs années apparemment.
    D’autres apprécient votre travail , votre engagement, votre authenticité, très bien et tant mieux.
    Dites moi à quel endroit j’ai remis en cause votre foi,vos connaissances, votre patience, votre amour pour les hommes et jésus ?
    A quoi sert ce blog si vous ne levez pas les doutes?
    A deux reprises je vous ai posé la question simplement, si le yoga faisait parti de votre vie en pratique et à la spiritualité qui s’y rattache , sans réponse. j’irai même plus loin, cautionnez vous les pratiques de thérapies énergétiques? les pratiquez vous ? Si vous dites « non », « je ne cautionne pas » , « je ne pratique pas » , »ca ne fait pas parti, selon mes conclusions, du logiciel de Dieu », alors vous lèverez déjà une bonne partie du voile. Les chrétiens évangéliques vous regarderont peut être d’une autre manière ( peut être que cela ne vous intéresse pas, c’est votre droit). Les intervenants de terre d’amour et consœur aussi, indéniablement.

    J’anticipe vos réponses (c’est pas bien):
    « je n’ai pas à répondre à un interrogatoire »:
    CA n’est pas un interrogatoire , c’est une clarification qui lève toutes ambiguïtés, toutes ambivalences.Être authentique sur –ce sujet– par rapport à ceux qui s’interrogent, comme moi, ou alors je suis tout seul? dans ce cas, c’est encore plus simple de répondre.

    « je n’ai pas de temps à perdre, à répondre à ces questions et à me justifier »:
    pourtant ca n’est qu’une simple question sur un blog qui parle de Dieu, de la bible , de jésus, de l’intériorité, de la prière, de la spiritualité

    « Non je ne cautionne pas ces pratiques,je suis en mission, en sous marin, dans le milieu new age »: ok pourquoi pas. Perso , vous pouvez parler de ce que jésus a fait pour eux clairement, simplement, avec la même patience et amour dont vous faites preuve lors de vos interventions.
    Lorsque que vous aurez planté la graine et arrosé ( c’est déjà fait apparemment), jésus se chargera –peut être– de faire croitre, de se révéler.
    Jésus s’est révélé à mon meilleur ami il y a 3 mois, un athée convaincu depuis 40 ans qui traversait une mauvaise période de sa vie.Jésus l’a réveillé à 2 reprises en pleine nuit en lui disant : « viens n’ai pas peur , ne t’inquiète pas » Franchement je n’y suis pour rien.
    je lui ai parlé de la croix une bonne fois il y a 2 ans, et de dieu une fois de temps en temps, c’est tout..
    Aujourd’hui il est épanoui dans une assemblée de sa ville. bien sur je l’ai prévenu de certaines choses, là ou des hommes se rencontrent, l’amour entre eux fait du yoyo, c’est la vie, et on peut être déçu quand on y est pas préparé.
    Faites un séminaire d’un mois sur l’intériorité avec 30 personnes dans le monastère, vous verrez si à la sortie tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.( ca c’est la réalité). Imaginez des gens qui se côtoient depuis des années dans une église…

    « oui je pratique et cautionne tout ou partie de ces croyances et techniques new age que j’intègre à ma foi en christ et mon travail sur l’intériorité »: rien à dire. Les gens prendront note et auront le choix de venir à vous ou pas, en toute transparence. Ceux qui vous critiquent finiront par cesser , puisqu’il n’y a plus d’ambiguïté.Vous pourrez partir sur la sortie d’un livre qui sera le fer de lance de la réforme.

    Jésus vous l’a révélé en 2002.

    Et de grâce ,Dams ,épargnez moi des commentaires comme : « ces personnes ont aussi le droit de connaitre christ » , je n’ai jamais dis le contraire…–et ca n’est pas du tout mon questionnement–

     » vous êtes qui (en parlant de moi) pour m’interpellez de la sorte? Remettre en cause tout mon engagement, toutes mes recherches, pour douter de mes certitudes qui sont le fruit d’un long travail ? » :
    mon questionnement est légitime au regard de mon parcours et de beaucoup d’autres et de la responsabilité que vous avez en tant qu’enseignant.

    « je ne suis concentré que sur la diffusion de l’amour de christ en l’homme » : vous bottez en touche.

    Vous pouvez aussi choisir de ne pas publier, de ne pas répondre: encore une fois c’est votre droit.
    je ne suis pas le vilain petit chrétien fustré empli de certitudes et légaliste que certain(e)s voudront bien voir ( ca les rassurera peut être remarquez)
    Quand vous regardez bien , je ne fais que le constat du fossé que vous avez creusé entre vous et l’église, et je ne me questionne que sur vos croyances et éventuellement sur vos pratiques –supposées– de techniques et philosophies new age ou pas ( yoga ou autre?), rien de plus.
    ai je critiqué l’intériorité ? non, mais j’aimerai bien savoir ce que vous y avez greffé, si tel est le cas.

    Dams, quand à la question de changement de pseudo, franchement si même c’était le cas, qu’est ce que cet argument vient faire là?
    Quel est le lien avec ce questionnement.
    A quand la photo pour poser des questions sur ce site.

    • Paddy

      Vous brossez un portrait robot dans lequel je ne me reconnais pas. L’interprétation de mes phrases déforme mes propos. Je suis conscient que du texte, sans contexte, sans intonation, sans regard er sans connaissance mutuelle peut être interprété de diverse manière. (Certains même abusent de ce penchant envers des textes bibliques). Ce que je constate c’est que vous ne me connaissez pas et que vous êtes dans l’interprétation constante, c’est votre droit mis c’est dommage. Un discernement doit être spirituel et non intellectuel, logique ou factuel.
      On se croirait dans un mauvais film de flic avec la célèbre phrase : tout ce que pourrez dire sera retenu contre vous. Comme je les déjà dit, je suis fatigué d’avoir à me justifier auprès d’inconnus derrière leur écran.
      Concernant le yoga, je répondrai: de quel yoga parlons-nous? car c’est sûr ma réponse sera différente. Est-ce que certains peuvent me déranger? pas plus que le mantras « Jésus » utilisé parfois par certains chrétien. Est-ce que j’intègre un yoga dans ma pratique d’intériorité ? NON.
      Est-ce que certains yoga peuvent être un obstacle à rencontrer Christ? NON
      Maintenant, je ne vais même pas essayer d’éteindre toutes les critiques. Les critiques ne sont pas mon problème, elles peuvent être constructives, mais si problème il y a ça reste le problème de ceux qui les profèrent.
      Il y a tellement de site sur le net, il y en a pour tout les gouts, si ce que je dis ne conviens pas, pourquoi, perdre son temps à venir? Pourquoi perdre son temps a essayer de me ramener « dans le droit chemin ». pourquoi perde son temps à me mettre dans une catégorie qui de toute façon ne me contiendra pas?
      Je préfère parler de Christ que de moi, je suis un panneau indicateur vers Christ et non vers moi.
      Qu’on se le dise, j’ai passé l’âge de me préoccuper de se que les gens pensent de moi, c’est le cadet de mes soucis. Ma seule priorité est de plaire à mon Dieu. J’ai choisis la VIE.

      • Marcus

        Je ne me permettrais pas de vous remettre dans le droit chemin, ni le vôtre, ni celui d’un autre.Ce role revient à Dieu.
        Vous ne répondez que partiellement à mon questionnement : « de quel yoga parlons nous?  » etc… toujours dans une sorte d’esquive permanente, qui ne m’étonne plus dorénavant.
        Effectivement je ne viendrais plus sur ce site.
        Vous vous positionnez comme une victime, c’est votre choix.
        Depuis peu j’essaye de m’imaginer jèsus l’initiè pratiquant son yoga en haut d’une montagne et l’enseigner à ses disciples.
        Pourquoi pas ? Après tout certains avancent même qu’il a été formé par des yogis et aurait quitter la galiléen, pour l’himalaya. J’ai appris quelque chose. Les livres apocryphes doivent y être pour beaucoup, ainsi que les délires des adeptes du channeling et des lectures hakachiques.
        Vous savez, le venin du serpent peut tuer mais on peut aussi s’en servir comme médicament.
        Dieu a tout prévu.
        Merci
        Bonne route à vous.

  19. Dams

    Marcus, c’est le dernier message car je ne vais pas m’amuser à aller sur un débat stérile car vos propos sont démesurés sur ce que dit Patrick Fontaine ou alors on a pas lu la même chose… Vous réduisez tous les propos de Patrick sur les églises en négligeant une part de problèmes importants dans les églises proches du sectarisme dont vous accusez encore une fois par mauvaise foi ou manque de foi à ce niveau là. Heureusement qu’il y a des gens biens dans les églises qui font un travail remarquables et qui ont une réelle relation avec le Seigneur mais à moins d’être un extra terrestre Marcus, vous ne pouvez pas ignorer aussi les problèmes majeures des églises. Faites l’essaie en toute bonne foi de remettre en question un dogme et une tradition dans une église et vous me direz combien de chers frères et sœurs il vous reste. Parce que oui, liberté et ouverture mais limité quand il s’agit d’échanger pour mieux connaître Dieu. Rien que sur les écritures, heureusement que des gens comme Patrick Fontaine ont osé pulvériser certains dogmes bien tenaces, ça a permis de retraduire plus justement le sens des écritures dans la bible et faire des avancées considérables. Avec l’approche que vous avez, vous donnez l’impression qu’ils auraient été exclues à l’époque. Vous affirmez des certitudes sans avoir lu tout ce qu’il a écrit et surtout sans avoir vérifié les traductions à l’origine hébraïque et grecs qui traduisent ce que Patrick Fontaine et d’autres disent. Je n’ai pas toujours été d’accord sur blog à tort pour ma part ou à raison parfois mais à chaque fois, il me semble avoir discuté sur le fond et non sur la personne. Alors peut être que l’écrit traduit mal ce que vous voulez dire mais il est je trouve assertif et toujours soupsonneux. Encore une fois peut être que c’est la forme de l’écrit qui est comme cela ou que c’est maladroit de votre part. Mais c’est tout de même étrange que j’ai eu le même sentiment que M Fontaine. Mais ce qui est intéressant et plus riche, c’est que je vous rejoins il y a des gens merveilleux dans nos églises mais pas que. Et majoritairement, tout va toujours très bien quand vous êtes dans le moule et que vos convictions vont dans le sens de votre assemblée, en dehors ça se gate. Et ne me dites pas le contraire, le nombre de courants théologiques protestants sont si nombreux qu’ils traduisent bien la nécessité de fonder un autre mouvement faute de pouvoir se greffer ou faire avancer le sien. Alors libre à vous de fermer les yeux, d’être aveugle sur la réalité mais on avancera pas comme cela. Oui il y a des gens très bien dans nos églises. Est il possible de faire avancer nos conceptions chrétiennes? Et bien essayez on verra ce que cela provoquera. Certains ont essayé et c’est ce qui donne la majorité des nouveaux mouvements qui d’ailleurs perdent l’essentiel de l’évangile à force. Si ces gens avaient pu débattre peut être qu’ils auraient été nourris et auraient été corrigés ou alors auraient fait avancer l’église de Christ, cela aurait éviter d’avoir des mouvements qui encore prêchent que les miracles n’existent plus, c’était avant. Non, ce n’est pas avec des suspicions sur un homme qu’on fait avancer les choses mais en s’intéressant au contenu honnêtement et en vérifiant ce qui est dit.Recherchez et vous trouverez. Et la vérité s’appelle Christ. Encore faut il chercher et ne pas gober. Prenez votre bible en hébreux et en grec et traduisez et vous y verrez des révélations qui changent le message de nos traductions actuelles parfois. Pas la globalité mais sur des choses importantes oui. La lettre tue, alors n’interpretez pas hors contexte des brides de mots de Patrick Fontaine, cherchez tous ses messages et regardez. Si vous aviez fait cela, vous auriez déjà trouvé qu’il avait répondu sur le yoga, qu’il avait déjà répondu sur les églises ou il conseillait même à une personne de respecter son assemblée. Mais encore une fois, encore aurait il fallu faire le schéma inverse, ne pas suspecter d’emblée le mal, et chercher à tout examiner et ensuite critiquer. Je ne suis pas d’accord avec tout à tort ou à raison mais j’ai tout lu avant. Je vois peu d’amour dans votre approche, pardon de vous le dire. Tout ce que vous reprochez, en fait transpire dans vos propos sur vous même. Mais encore une fois, je ne dis pas que c’est la vérité, je dis juste que vos écrits refletent cela. Enfin dernière chose, voici un homme qui a donné plus de 30 ans au service du Seigneur, à travers le monde. Avec des actions de Dieu au travers de lui comme beaucoup d’assemblée aiameraient. Je crois que son changement devrez plutôt vous interrogez sur cette raison et plutôt que de suspecter le mal comprendre avant de juger.
    Après si je vous ai blessé, pardonnez moi, j’ai mon franc parlé et surtout encore une fois, peut être que nous avons mal compris vos propos et votres questionnement.
    A bon entendeur,
    Que Dieu vous bénisse

  20. maria

    Aujourd’hui je suis fatiguée et lasse de lire toutes ces critiques, comme j’étais très lasse d’entendre les critiques dans les églises locales, comme j’étais lasse d’aller d’églises en églises écouter les chefaillons de pasteurs faire la leçon à leurs ouailles, comme j’étais lasse d’entendre dans les églises locales les chretiens se critiquer et se traiter de tous les noms etc…J’ai quitté tout cela, je ne vais plus dans une église locale car je refuse que ma vie spirituelle soit téléguidée par un pasteur. Quand je me suis « réveillée », ce fut pénible et très douloureux, il a fallu nager à contre courant, mon entourage, mes amis chrétiens ne me comprenaient plus. J’étais seule sur mon île. J’ai compris que l’évangile n’était pas en partie dans 4 murs mais à l’extérieur mais bien à l’exterieur et non en bulle aseptisée où nagent d’autres chrétiens entre eux. Je n’ai pas renié mes amis chrétiens, j’ai plus que jamais beaucoup de compassion pour eux mais je les observe de l’extérieur tout en n’approuvant pas leur façon de penser ou d’agir ; après une forte rebellion à leur égard, Dieu a mis dans mon coeur une tonne de compassion pour eux. Je suis devenue imperméable à certains propos venant de leur part tout en restant droite dans mes bottes et ferme dans mes convictions.
    Je dis NON à la religiosité, je refuse dêtre enfermée dans quoi que ce soit même s’il m’arrive parfois de me promener dans les quartiers babyloniens (mais en touriste). Ma relation avec mon Dieu est plus intense qu’avant, plus libératrice, je passe un moment avec lui tous les matins sans me ruer pour autant sur la bible, je médite et le remercie de ce qu’il a fait il y a 2000 ans sur la croix, tout a été accompli. J’ai cessé de pleurnicher à demander et demander, non car tout a été accompli… L’intériorité m’a permis une approche plus intéressante
    vers les gens, un amour plus fort, j’ai appris à faire taire mon mental afin que mon moi divin prenne place. J’ai appris à « ne pas m’abîmer » pour la santé de mon corps, à vivre l’instant présent, apprécier chaque instant et à aimer la vie plus que tout, et c’est important à grandir spirituellement. Oui certains me fatiguent parfois, (flash back de ce qui se passait dans les églises…). Les religieux n’ont pas leur place dans le monde spirituel, Dieu est bien au-delà de tout cela !

  21. marcus

    Non vous ne me choquez pas Dams et je ne vous trouve pas irrespectueux , ni Maria d’ailleurs.
    Effectivement c’est un débat stérile. Ce que je viens de lire cadre avec une bonne partie de ce je pense sur l’église, mais je crois que mes écrits ne doivent pas être lisibles ou compréhensibles, ou vous ne retenez que ce qui vous intéresse.
    C’est pas grave.
    Je préfère arrêté là, c’est plus sage.
    Bonne route à vous.

  22. Dams

    Patrick bonjour, pourrais tu me donner la référence de la traduction ne cessons pas de nous rassembler alors que souvent c’est traduit ne quittez pas votre assemblée. Merci

    • Paddy

      C’est l’évidence à partir du grec, très peu de bibles le rendent clairement (peut-être fallait-il un accord ecclésiale ou peut-être beaucoup de versions se sont inspirées des précédentes et n’ont pas vu la nuance ?)
      Un point important, c’est que le mot traduit dans la plupart de nos bibles par « assemblées » n’est jamais utilisé dans NT pour signifier l’assemblée comme on le comprend. L’idée est plutôt de se réunir, de s’assembler ensemble.
      Certaines bibles anglophone osent:
      Amplified Bible Not forsaking or neglecting to assemble together
      Revised Standart Version not neglecting to meet together
      The Kingdom NT de N.T. Wright …neglecting to meet together
      The New Testament de David Bentley Hart …not neglect to gather ourselves together
      qui ressemble un peu à la Darby « n’abandonnant pas le rassemblement de nous-mêmes » on devine au travers de ces mots que ça ne parle pas de l’assemblée comme on l’entend souvent.
      En français, une version numérique, Bible de la pomme donne: Ne délaissons (n’abandonnons/cessons) pas de nous réunir ensemble. Les notes qui accompagnent sont aussi intéressantes.

    • Bonjour @Dams,

      Voici quelques traductions:

      Bible du Semeur: Ne prenons pas, comme certains, l’habitude de délaisser nos réunions.

      Bible Chouraqui: Ne désertez pas votre réunion, de vous-mêmes, comme certains s’y accoutument;

      Traduction Edmond Stapfer: ne désertons pas nos réunions, comme quelques-uns en ont pris l’habitude,

      Traduction Albert Rilliet: ne désertant point notre association, comme c’est la coutume de quelques-uns,

      et ma préférée:

      Traduction King James • 1611 – traduction française, Bible des réformateurs 2006: Ne délaissant pas de se réunir nous mêmes ensemble, comme quelques-uns ont coutume de faire.

      Je te recommande ce site qui regroupe différente traductions, que je consulte régulièrement: http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/

      Cordialement,

  23. Gérard Rochet. RG

    Cela fait déjà 30 ans que je vis par la foi au Fils de Dieu, et je peux témoigner que son amour pour moi m’a toujours ramené à sa parole. Son conseil, sans jamais me l’imposer, a été de la garder dans mon coeur, et de veiller pour ne pas en faire tomber une à terre, afin de ne pas la corrompre. l’Esprit nous enseigne que ce n’est qu’à cette condition que nous pouvons le connaître Lui et Celui qui l’a envoyé. La bible déclare que quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du Livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la Vie, et de la ville sainte décrits dans ce livre. La crainte de Dieu nous fait attester ces choses, et notre amour pour sa parole nous fait dire : Oui, Amen, viens Seigneur Jésus !

    • Paddy

      C’est votre témoignage, petite précision néanmoins le livre dont il est parlé dont on ne doit pas tranché de parole est le livre de l’apocalypse et non la bible entière. En disant cela je ne cherche pas à dire en dehors de l’apocalypse nous pouvons traiter le texte comme bon nous semble, bien au contraire mais c’est juste par souci de précision.

  24. Gérard Rochet. RG

    Toute la bible, de la Genèse à l’apocalypse, est la parole prophétique. L’Esprit de Dieu a oeuvré tous ces siècles afin de révéler son Fils aux hommes, et le livre de l’Apocalypse en est l’apothéose. Jésus est l’Alpha et l’Oméga. Tous les prophètes depuis Adam qui ont gardé la Parole ont été et sont les témoins de Jésus, qui est l’Esprit de la prophétie. Les 66 livres qui composent la Parole de Dieu « la bible » ne font qu’un et sont indissociables. Ils enseignent par l’Esprit aux hommes de foi, la voie de la Vie éternelle.

    • Paddy

      Attention, le verset « Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ;‭ et si quelqu’un ‭retranche‭ quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu ‭retranchera‭ sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. »  Apoc 22:18-19) ne concerne que le livre de l’apocalypse.

  25. Dams

    Bonjour Patrick, encore une fois, je fais suite au billet que je t’ai envoyé et qu’apriori tu n’as pas recu. Je comprends. On ne pas dire que les écritures ne sont pas la parole comme tu l’as évoqué et que tout ne vient pas de Dieu mais certain passage des hommes et être d’accord avec un billet indiquant le contraire lorsqu’il dit :toute la bible est la parole prophétique de Dieu. Ou être d’accord avec le fait de sous entendre qu’il faut être parfait et garder la parole de Dieu que c’est à cette condition que l’on peut connaître Dieu et défendre l’idée que Dieu est bien plus que l’écriture pour se révéler et se faire connaître autrement que par une condition comme évoqué dans le billet ci dessus. Je ne te suis pas là. Tu acquiesses à tout le contraire de ce que tu écris et partageons depuis le début.

    • Paddy

      Bien vu, j’étais en déplacement et bien malade donc j’avais lu rapidement et superficiellement, etmon attention c’était surtout fixé sur le versets d’Apocalypse. Merci de ton coup d’oeil qui me permet corriger le tir. Je corrige ma réponse de suite.

  26. Calo

    Bonjour Patrick,

    Je vous ai connu récemment grâce à des vidéos avec Thierry Casasnovas et j’ai tout de suite aimé votre façon de parler spiritualité.

    Depuis j’ai lu de nombreux articles que vous avez écrits et cela m’a beaucoup aidée dans ma quête personnelle, notamment la magnifique analyse que vous avez faite de Mat.11:29,30 sur le joug du Christ ou encore l’article ci-dessus.

    J’ai grandi au sein d’une communauté chrétienne dans laquelle je ne trouve plus ma place tant elle est axée sur la loi, le dogmatisme et l’interprétation humaine de la bible.
    J’ai souffert toute ma vie de sentiments de culpabilité et d’indignité car jamais à la hauteur des attentes de Dieu… Si aujourd’hui je ne ressens plus ces sentiments négatifs, je souffre néanmoins de ne pouvoir confier mes doutes, mes désaccords et mon ressenti à mon mari ou à ma famille, et de devoir « subir » une routine de culte qui ne me convient pas pour garder la paix et ne pas être bannie.

    Rien qu’en lisant d’autres versions de la bible que celle imposée par ma religion j’ai découvert de nombreuses vérités et je pense n’être qu’au début du chemin…

    J’ai lu que vous pensez que le royaume de Dieu est à l’intérieur de nous. Pourtant le Christ nous a enseigné à prier pour qu’il vienne et remette les choses en ordre, et dans les livres prophétiques ce royaume y est décrit avec un roi (le Christ) et ses armées angéliques agissant sur terre au Jour de l’intervention divine, au retour du Seigneur.

    Vous ne croyez donc pas en une intervention divine visant à rétablir les conditions paradisiaques originelles et réunir les choses terrestres et célestes?

    Merci beaucoup pour votre travail et l’enthousiasme avec lequel vous transmettez votre amour pour Dieu.

    • Paddy

      Bonjour,
      Le verset le plus mentionné dans la bible (x7) est le Paume 110 : »assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis le marchepieds de tes pieds ». Donc NON, il ne reviendra pas tout régler, il restera assis à la droite de Dieu jusqu’à ce que tout soit réglé.
      Et ce royaume, selon Luc.17:21, il est déjà au-dedans de nous. A nous de lui permettre de « s’exporter » à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

patrickfontaine.org download