L’image de soi


Je reconnais que ce n’est pas un thème facile à aborder. Nous les femmes y sommes particulièrement sensibles, on se regarde dans la glace et puis comme la PUB vache qui rit :
« Trop grosse, trop maigre, trop moche, trop petite, trop grandes oreilles, trop gros nez, etc… » Et j’en passe et des meilleures. Mais je sais que les hommes peuvent aussi souffrir de cela. Donc c’est un thème qui nous concerne tous.

Comment nous voyons-nous physiquement ? Comme ce chat qui se regarde dans le miroir et qui voit un lion, sommes-nous de cette nature à positiver ? La plupart du temps : NON ! La bible nous dit que nous devons nous voir comme une créature merveilleuse et je sais que c’est difficile à concevoir ! Pour diverses raisons, soit le miroir nous reflète une image pas très flatteuse, soit par des abus ou autres traumatismes que l’on a vécus ou la honte, on finit par se haïr. Il y a aussi à cause de l’abandon : abandonner par ses parents ou les échecs conjugaux, on perd confiance et on se hait ! On vit dans le rejet.

Comment se sortir de cet engrenage ? L’amour parfait bannit la crainte. Si tu reçois l’amour de Dieu, il peut te guérir de cette fausse image de soi. Si ton conjoint t’aime, te le montre et te dit que tu es belle, te complimente souvent sur ta tenue, ton physique, (et je suis convaincue que l’on sculpte une personne par des paroles positives et amoureuses !) tu vas avoir une image positive de toi-même, tu vas être en confiance et tu vas t’aimer ! Oh la, oui, s’aimer ! On doit aimer son prochain comme soi-même. Soi-même ? Alors Dieu veut que je m’aime, que je m’accepte tel que je suis ? OUI. Quand on regarde ses enfants, on les trouve toujours les plus beaux du monde ! Et bien quand Dieu nous regarde, il nous trouve beaux et belles ! C’est vraiment important de s’aimer et de s’accepter tel que nous sommes. Mais il n’y a pas que le physique …

Comment nous voyons-nous dans notre vie familiale, professionnelle et plus encore dans notre vie spirituelle ? Combien de croyants se trouvent minables devant Dieu, pensent être inutiles pour Lui, etc… Alors là, comme le chat on devrait changer de regard et se voir comme un lion face aux circonstances de la vie, face au diable. Nous devons régner dans la vie comme des rois et des reines. Changeons notre regard sur nous-mêmes, commençons à parler positif sur nous-mêmes, faisons des projets, ayons des rêves ! Il vaut mieux vivre ses rêves que rêver sa vie !

Je sais que tout cela n’est pas facile et comme vous tous, je lutte aussi avec ces mensonges.
Pour s’encourager, donnez-nous vos témoignages (hommes et femmes) comment Dieu vous a libérés de cette fausse image de soi, de la servitude de la timidité aussi, des complexes qui sont parfois si forts et si violents !

A vos stylos, on a comme d’habitude hâte de vous lire !

Lydia

18 Responses to L’image de soi

  1. Elodie

    Je ne suis pas très vieille mais pour ce qui est de l’image de soi j’en connais quelque chose en effet, déjà je suis dans les métiers de la beauté de l’image de soi et surtout depuis mes 13-14 ans j’ai été anorexique… mais genre anorexique boulimique, et c’est fou parce que plus on maigri plus on se voit grosse!! Paradoxale non???
    A début on veut ressembler à ces femmes à la télé ou dans les magazines (c’est malheureusement plus tard que l’on apprend que tout est retouché et qu’elles ont des bourrelets comme nous toutes !! Marilyn Monroe faisait du 40 qui est un 44 actuel !!!!! )

    Ce qui m’a libéré des pro-ana? Le psaume 139 ! comme tu le dis si bien Lydia « que je suis une créature merveilleuse »
    Pas facile de s’imprégner de ce psaumes mais quelle vérité et quelle libération de réaliser que ce qu’on est, est ce que Dieu a voulu que l’on soi…

    Un nez trop long?
    Un 46 en pantalon?
    Les cheveux trop crépus?
    Blonde alors que on aurait voulu ces cheveux des tahitiennes? Et vice versa?

    Les filles on est belle qu’on se le dise ! C’est pas un mensonge, ni de l’orgueil de se regarder dans le miroir et de dire « Merci Seigneur de ce que je suis, de ce que tu m’as fait ainsi, car TOUT ce que tu fais est PARFAIT !! »

    Voilà c’etait mon ptit partage :)

    • Lydia

      Merci Elodie pour ce super témoignage encourageant

  2. sandrine

    Bonsoir le jour ou je suis devenue une nouvelle créature Dieu a changer ma vision de moi-même. Je n’était plus cette pécheresse salie par son passé mais une nouvelle créature.
    Parfois on n’aime pas ce que l’on fait ou comment on réagit et je dit que heureusement que l’on ne s’aime pas tel que l’on est quand on pèche ca veut dire que nous avons une conscience éveillée et le seul moyen pour se voir a nouveau avec amour c’est la repentance.
    Voila pour l’intérieur moi quand je fait des actes qui déplaise a Dieu je n’aime pas ce que je fait je déteste et savoir que je ne lui suis pas agréable jette un regard négatif sur ma vie normal. C’est pourquoi je dis attention avec les pensées positives car la positive attitude peut couvrir des péchés et alors ca va pas arranger notre vie. Alors rester sur vos gardes analyser toujours votre vie avant de prendre une pensée positive.
    Pour ce qui est du physique depuis que je suis nait de nouveau je m’aime car Dieu m’aime. On peut avoir des pensées qui veulent nous amener a regarder au autres mais ne tombons pas dans ce piège. Pour ne pas porter les regards sur le physique il faut bien comprendre que notre vie ne consiste pas a valoriser notre corps comme dans le monde actuel mais que notre vie c’est christ. Notre corps n’est qu’une tente qui vieilli et retournera a la poussière. Je m’aime physiquement tel que je suis je n’ai pas besoin de bijoux de maquillages pour me trouver belle. D’ailleurs c’est depuis ma conversion que je me vois comme ca. On m’a dit que j’étais légaliste alors que j’ai jamais dit au autres le maquillage c’est interdit… ce que je partage c’est ma vision de moi même. Je m’aime naturellement comme Dieu ma créer. (C’est par pour ca que je ne prend pas soin de moi). Quand je mets des bijoux ou du maquillage je ne me sens pas moi même et c pareil si je ne tient les cheveux.(faut pas avoir peur des cheveux blancs ou des rides c’est naturel. ) et pour ce qui est de je suis trop grosse trop maigres faisons d abord attention pour voir si y a pas d’excès dans notre vie.
    Sinon pour moi la solution c’est le renouvellement de l’intelligence afin de voir toute chose comme Christ et non comme le monde . Il faut abandonner a Dieu nos pensées humaines même si elle nous semble bonnes. Car il est écrit que les pensées de dieu ne sont pas nos pensées. Et attention Tout est permis mais tout n’est pas utile et je ne me laisserez pas asservir par quoi que soit. Soyons sur nos gardes.bonne soirée a toutes et examiner vous sur ces points à la lumière de la parole en étant a l’écoute du saint esprit.

    • Lydia

      Merci Sandrine pour ton témoignage.
      Bien de souligner la possibilité que notre mauvaise image peut venir que notre conscience nous reprenne à cause de péchés, dans ce cas la solution c’est la repentance et recevoir le pardon.
      Le Saint-Esprit nous convainc mais ne nous culpabilise pas. Ce n’est pas un regard négatif, il garde son regard aimant et bienveillant sur nous.
      Notre corps n’est pas qu’une vieille tente qui vieillit, c’est tout d’abord le temple du Saint-Esprit, notre corps est précieux (Mais chacun est libre de son opinion)
      C’est bon de s’aimer au naturel mais ça comporte des limites, sinon plus de coiffeur, plus d’épilation pour les poilues etc…
      Pour le reste chacune est libre tant que la motivation n’est pas de séduire (si ce n’est son mari :-) .

  3. Claire

    Alors pour ma part, je rejoins Elodie en tant qu’ancienne anorexique/boulimique. Pour ma part c’est venu un peu sur le tard, vers 18 ans, pour ce qui concerne l’extériorisation physique du mal être mais ça faisait déjà plusieurs années que ça trainait à l’intérieur ! C’est fou ce que le diable peut nous faire croire, on se regarde dans le miroir et on a une vue de soi complètement déformée ! Il y a des jours où en me regardant dans la glace je n’avais qu’une envie, rester enfermée chez moi, je pouvais aussi pleurer quand on me prenait en photo et j’en déchirais beaucoup…
    Ce serait long de raconter tout le cheminement par lequel je m’en suis sortie mais, un jour je chantais devant des gens un chant qui dit « Dieu puisque j’ai tout, que je suis perle de Ton cœur, Ton enfant, Ton bonheur… » et alors que je le chantais (à la base pour les autres) c’est comme si Il me soufflait Lui-même ces mots sur mon cœur et finalement j’ai fini le chant en pleurant ! Quelques jours après j’ai enfin parlé à quelqu’un de ce que je vivais, il a prié pour moi et les effets extérieurs de la maladie (pulsions alimentaires, etc.) sont partis instantanément. Pour ce qui est du sentiment de mal être, cela a pris plus de temps. Mon Père sait comment restaurer et les chemins sont différents pour chacun.
    Pour ma part c’est l’arrivée de celui qui est devenu mon mari qui m’a permis d’avancer sur le chemin de l’épanouissement (hé oui encore lui ! ;) ). Aujourd’hui je peux dire que je me sens épanouie même si je sais que je dois veiller… car parfois il m’arrive encore de regarder un peu trop à mes défauts (pas que physiques) ! Dans ce cas, je prie afin de me recentrer sur ce que mon Père céleste pense de moi ou j’en parle avec mon conjoint qui n’hésite pas à me dire dès le réveil qu’il me trouve belle.
    J’aimerai rajouter que je pense qu’il y a plusieurs facteurs qui peuvent jouer dans le sentiment de mal être (pas que dans le domaine du physique) et je donnerai ceux qui me concernent. Elodie l’a soulevé, il y a le regard des autres qui joue beaucoup (pas seulement celui que les autres peuvent porter sur nous mais celui qu’ON PENSE qu’ils ont de nous !) et la comparaison.
    Pour donner un autre exemple, j’aime chanter et quand j’entendais d’autres filles chanter, pour beaucoup mieux que moi ! je me sentais ridicule, en dessous et j’éprouvais beaucoup de jalousie. Le travail de Dieu en moi m’a permis non pas seulement de prendre plaisir à chanter mais surtout prendre plaisir à écouter, encourager et complimenter les autres. C’est super d’être dans cette liberté.
    Dernière chose avant d’être trop longue donc je ne développerai pas ! ;) L’orgueil !! Je crois que le fait de se sentir mal, « moins bien que » c’est une forme d’orgueil. Et à l’inverse je crois que c’est super important de se sentir tout simplement bien avec ce qu’on a dans le miroir tant que ce n’est pas non plus motivé par l’orgueil de vouloir être « mieux que » ou admiré. Voilà, j’ai fini ! ;)

    • Lydia

      Merci pour ton expérience, c’est toujours utile de savoir comment on peut s’en sortir et que c’est possible!

  4. @Ann

    Bonjour
    A Lydia pour l’idée de ce post et à mes soeurs qui osent parler.
    Je crois qu’il y a énormément de jeunes filles et de femmes ( peut-être des hommes aussi mais se manifesteront-ils ?) qui trainent ce boulet d’une mauvaise image de soi, qui se traduit par une suite ininterrompue de comportements « anorexique/boulimique » conditionnés par une « phobie de grossir » et qui leur pourrissent toute leur vie familiale et sociale. Celles qui vivent cela savent de quoi je parle.
    Souvent cette phobie démarre à l’adolescence et c’est un long processus qui a ses origines dans l’enfance (parfois très jeune) et qui jaillit à un moment donné dans notre vie pour ne plus vous lâcher.
    J’ai beaucoup réfléchi sur le moyen d’en être TOTALEMENT et DEFINITIVEMENT libérée
    Perso j’ai essayé beaucoup de choses avant d’être à Christ et après d’être à Christ, mais si il y a des moments de rémission, je dois avouer sincèrement que le problème est là encore sous-jacent.
    Ca ne cède, ni par le raisonnement, ni même par les paroles flatteuses , aimantes du conjoint ou des enfants, c’est comme un sens de « captivité » de quelque chose, à moins que se ne soit d’origine démoniaque, osons le dire.
    Je ne sais pas trop comment discerner, Je sais que cette attitude, cette angoisse de grossir est irraisonné. Suis-je prisonnière d’un démon quelconque qui me tient captive dans cette phobie ?
    Dois-je le virer par l’autorité de Christ en moi à QUI je veux laisser toute la place pour qu’Il manifeste sa Plénitude ?
    La seule chose est sûre c’est qu’il DOIT se passer quelque chose, car Christ n’est pas honoré par mon attitude, et je LUI prend la Gloire en étant obsédée comme cela !
    Je veux être délivré de cette pensée et attitude névrotique,
    Merci pour vos suggestions et votre aide
    Ann

    • Lydia

      Merci pour ta sincérité, je pense que tu es le porte voix de plusieurs. La bible présente la crainte comme un esprit, donc derrière chaque phobie se cache une dimension spirituelle qu’il faut traiter spirituellement.
      Si la connaissance de la vérité nous rend libre, l’inverse est vrai aussi; croire un mensonge nous maintient liée, il faut trouver le(s) mensonge(s).
      Courage

  5. Elodie

    @@Ann :

    Bonjour Ann, Quand je faisais parti de la communauté pro-ana, je t’avouerais qu’il y avait quelque chose en moi, je l’entendais me parler… et je crois que j’étais possédé, oui.
    Il n’y a eu que dans la louange, inclu le Ps 139, qui m’a délivré totalement, vraiment c’est la parole et je pense que c’est ça quand on dit posséder la parole et non la Bible… vraiment c’est cette parole de louange et d’abandon qui m’a entièrement délivré… je t’avouerais que beaucoup de fois il y a eu des tentations au début surtout, mais je n’en étais plus dépendante de cette voix appelé plus couramment « ana » .
    Tu sais comme délivré d’une drogue ne plus en avoir besoin, avoir ces petites voix autour de toi qui te disent: « allez! juste un jour encore, ne mange pas à 12h juste pour commencer ton régime, regarde tu vois t’es pas si dépendante que ça vu tu as le contrôle » et je chassais ces voix au nom de Jésus.
    Maintenant je parle pour moi, je ne veux pas imposer une doctrine de anorexie=démon , mais je sais que moi il y avait « ana » qui me possédait, c’était une réelle obsession de tout les jours.
    ça me donne la gniac quand je vois que ana fait encore des dégâts … tu peux t’en sortir !!
    Tu sais, SI tu as ana en toi (comme moi je l’avais), ben oui c’est quelque chose de puissant mais Dieu Lui est TOUT Puissant!!
    Sa parole ce psaumes 139 je l’ai lu avec le cœur et non mon intelligence, je sais pas si c’est clair ce que je dis mais je trouve pas d’autres mots
    Ça m’émus beaucoup d’en parler, et vraiment je souhaite de tout mon cœur que tu puisses être enfin libre de ces obsessions …

  6. Fleur

    Wahou :-) merci Lydia pour tes billets ;-) et celui-ci qui est particulièrement délicat…

    Comme tu le dis si bien ce sujet concerne tout le monde, et j’irais même plus loin, quelque soit notre statut social, notre âge, que l’on soit une femme ou un homme, nous sommes absolument tous touchés par ce sujet et je te remercie de l’avoir abordé.
    J’ai bien réfléchis avant d’écrire et longtemps hésité, mais là je me lance :

    - Exacte les paroles positives et amoureuses sculptent une personne.
    – Les hommes sont aussi concernés, même s’ils ont une autre manière d’aborder le sujet ou parfois de l’éviter, le résultat reste que quelque soit l’âge, j’ai connu des hommes qui souffraient vraiment de leurs images autant physiques que spirituelles.
    – Comme toi, je lutte aussi, mais comme tu le dis si bien nous sommes appelés à régner.

    Quand on est vraiment belle, on est jalousée par les autres femmes (donc on a pas d’amies) et on est convoitée par les hommes. Et au final, on se sent terriblement seule, c’est ce que j’ai véçu.
    Puis dû a une obligation de suivre un traitement médical, mon corps a changé, plus aussi mince, plus aussi fine de taille dû à la rétention d’eau. Et le moral est dur à garder intact.

    Les années ont passé et j’ai eu la joie de revoir deux copains des disco mobiles quand j’étais vraiment belle et paf ! la grosse surprise : les deux m’ont trouvé bien plus belle maintenant, à l’époque selon eux, j’étais trop mince (je me trouvais moche, trop maigre, mais à force que tout le monde me disait que j’étais superbe, j’y ai crû à cette époque, et je plaisais à d’autres mais pas à ces deux copains…..à ma grande surprise !! Bonne surprise !!!).

    Ce que je peux apporter comme « témoignage » c’est que l’on ne plaira jamais à tout le monde et ce n’est pas le but, l’important c’est de respecter notre corps qui est le Temple du St-Esprit et d’oser dire « je suis bien parce que c’est Dieu qui m’a créé ».

    Comme je l’ai dit, je lutte encore aussi face aux complexes autant physiques, que spirituels, mais j’avance et Jésus voit mes progrès et mes amies aussi ! C’est encourageant.

    A toutes celles qui luttent avec l’anorexie et la boulimie (j’avoue que je ne l’ai pas vraiment été), mais j’en ai connu beaucoup souffrir de cela, et j’ai envie de crier haut et fort : vous êtes précieuses à tout niveaux, votre corps est le Temple du St-Esprit et donc vous n’êtes PAS ce que vous croyez être, ce sont des mensonges pour vous détruire.
    Vous êtes réellement belles :-)

    Amitiés.
    Miriam

  7. kheira

    Merci Lydia !
    Je crois , pour ma part, que c’est fondamentale dans notre marche avec Jésus que d’apprendre à s’aimer. Moi, après des expériences catastrophiques dans mon ancienne église, je réapprends tout aujourd’hui. Et l’une des premières choses que Dieu m’encourage à faire c’est de me réconcilier avec moi-même, d’apprendre à m’aimer, pour vraiment aimer les autres. Je pense que ça doit passer par des pensées positives, c’est toujours mieux que de se critiquer sans arrêt dans nos pensées; mais je crois que c’est surtout une question d’amour, de reconnaître notre vrai valeur aux yeux de Dieu. Encore merci.

    • Martine

      D’ accord avec toi , je désire me réconcilier avec moi-même qui vis encore très partagée , ( Bon-Mauvais ).Je le désire réellement , mais dis-moi comment y parvenir !!!

  8. heaven

    Bonjour Lydia,

    c’est le deuxième billet que je lis de vous. Et je le trouve vraiment pas mal, je ne suis peut être pas très objective parce que cela correspond à ce que je pense. (rires)
    C’est dommage que trop souvent les chrétiens ont une si mauvaise image d’eux mêmes. On en parle pas souvent dans les prédications, pourtant c’est si important. Quelque fois j’ai vu des jeunes qui avaient une si mauvaise estime d’eux mêmes. Je pense que DIEU veut changer tout cela. Je sais que cela n’est pas évident, lorsqu’on a subi des peines de coeur, ou même des choses difficiles forcément cela a une influence sur notre regard.
    Quant au fait de croire en ses rêves?? Combien de personnes sont si découragées dans les églises? Combien de jeunes sont sans passion, sans joie de vivre?
    J’aime dire à mes amies de croire en leurs rêves, de se battre pour y arriver. Quelquefois certaines m’ont répondu qu’elles ne préféraient plus rêver, de peur d’être déçues. En ce moment je vis des choses difficiles dans le cadre de mon travail, j’ai eu des déceptions, j’attendais que DIEU fasse certaines choses mais il ne l’a pas encore fait. Du coup, j’ai pensé à abandonner mon boulot, mais lorsque je pense à laisser mon rêve, au fond de mon être, je m’y refuse.
    Que DIEU vienne en aide à ses enfants et qu’ils nous donne d’être déterminés et combattifs pour que nous nous laissions abattre face aux difficultés de la vie.
    Que DIEU vous bénisse!

  9. Lise

    Merci beaucoup pour ce poste!

    Je rejoins tous le monde sur le fait que c’est vraiment un sujet d’actualité et qui touche tous le monde.

    Je me suis toujours trouvé trop grosse, parce que j’ai des formes de femmes, parce que j’étais ronde. Il a fallu que je prenne 20 kg après le décès de ma grand mère pour m’apercevoir qu’en fait je suis belle, même si il y a encore des jours ou je me trouve trop grosse. Je me suis aperçu que même avec ces kg de trop mon mari me trouvait toujours très belle et que je plaisais même encore à d’autres hommes, bien qu’aujourd’hui ça n’ai plus vraiment d’importance pour moi.
    Mais il faut quand même que je fasse attention. Pourquoi? Parce que Dieu m’a donné ce corp et que ce cadeau du ciel il faut en prendre soin. Faire attention à ce qu’on mange, faire un peu d’activité physique, c’est bon pour notre corps, à condition de ne pas tomber dans les extrêmes. Si aujourd’hui je fais attention à ça (c’est quand même loin d’être une priorité), c’est vraiment dans l’optique que Dieu a besoin de moi en bonne santé.

    « Il vaut mieux vivre ses rêves que rêver sa vie! », cette phrase est absolument magnifique! Depuis mes 18 ans je me bats pour réaliser mes rêves, et sans la soutiens de Dieu je ne sais vraiment pas comment j’aurais fait. Mais aujourd’hui j’y arrive, je suis dedans, en plein dans mes rêves!! Dieu est vraiment puissant, il faut ne pas oublié de lui demander son aide et ce qu’il pense de nos projets.
    Aujourd’hui les personnes qui ne croient pas en Dieu me dise que j’ai une « chance de cocu », que ce n’est pas possible d’avoir autant de chance! Ce n’est pas de la chance, c’est la puissance de Dieu.
    J’ai encore beaucoup de combat à faire. Le plus dure c’est avec ma famille qui ne consoit pas qu’on puisse vivre ses rêves. Ils n’arrêtent pas de ma dire qu’il faut que j’arrêtes de rêver… Que je fais que des conneries, que je n’y arriverais jamais, que je suis nul…
    Mais je me bats et il en faudra plus que ça pour me faire chuter, car Dieu est ma force et mon soutiens! Et aujourd’hui j’ai réussi tous ce que j’ai entrepri, même les choses qui peuvent parraître les plus folles!
    MERCI SEIGNEUR!!!

    Je suis désolé d’avoir été si longue, mais ce que fais Dieu pour moi est tellement … tellement… Magnifique!!!

    Dieu nous aimes TOUS!

  10. Lezra Nun-Aïn

    moi il suffit que Jésus m’aime! Car si Jésus m’aime c’est que je suis belle à ses yeux Et si je suis belle aux yeux du Seigneur alors je suis belle tout court! *_*!

  11. Sylvie

    Pour ma part je suis dans une assemblée très religieuse où être coquette est suspect! Pendant des années j ai eu le look conforme à cette assemblée!Et puis un jour j ai vraiment reçu ce verset d Esaie 52/ Réveille toi secoue ta poussière détache les liens de ton cou captive fille de Sion! Et j ai vraiment réalisé que j étais sous un joug religieux qui asservit la femme et veut faire d elle une bigote au lieu de la laisser s épanouir,. En fait je cherchais plus à plaire aux hommes qu à Dieu ! Maintenant je suis coquette,j ai retrouvé ma véritable identité et moi qui était tétanisée par le regard des autres j ai vraiment vu la libération du Seigneur face à ce monde religieux!J aime le message de Claude Payan :Libérez les femmes!
    Etant dans une petite ville je n ai pas le choix et je suis toujours dans cette assemblée mais c est une souffrance, je m y sens comme un cheveu sur la soupe!En même temps qu’Il me libérait extérieurement, le Seigneur a également fait une œuvre de guérison à l intérieur de moi, c est très important de savoir qui nous sommes en Christ car le monde religieux nous étouffe et refuse de nous donner la place que Dieu a prévue pour nous dans son Corps! J étais cette femme courbée par l ennemi au travers des hommes mais Jésus ma redressée! Alleluia! Le premier Libérateur de la femme c est Lui!

    • Lydia

      Merci pour ton témoignage

  12. henridet

    Bonjour,

    Sur l’image de soi, je peux dire que je commence à m’aimer un peu, mais lorsque je me regarde face à Christ je me sens nul, car il est si digne, si saint le Seigneur on se rend compte que on est rien et lorsque son amour nous dit qu’il nous aime c’est une telle grâce que parfois on est un peu incrédule, car on se dit est ce que c’est réel, est ce que on peut m’aimer ainsi, et on lui est tellement reconnaissant, alors on recherche a être beau de l’intérieur pour lui plaire, on veut être digne de lui et c’est pas toujours le cas.J’ai aimé l’intervention qui disait que derrière la mésestime de soi il y a l’orgueil, c’est certainement vrai. J’ai parfois tendance à me sous estimer, par peur, manque d’assurance, je me fais pas confiance. Alors l’amour du seigneur, qui me dit qu’il m’aime me fait m’aimer alors chaque fois un petit peu plus, et peu importe alors dans ces moments là que je suis orange, grosse, carré, bancale, je suis heureuse dans mon cœur, j’ai le sourire au lèvre, et même si on me dit je suis moche ça passe au dessus de ma tête. Le seigneur doit guérir encore pas mal cette image que j’ai de moi, que je veux donner, et que les autres pensent de moi, et que j’ai cru et parfois crois encore être vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

patrickfontaine.org download