Je ne crois pas en Dieu, je le vis !

je ne crois pas en Dieu JE LE VIS

Jésus a dit : vous serez mes témoins. c’est ce que je m’efforce de faire dans cette vidéo.
Vous ne trouverez pas un témoignage de conversion mais un témoignage de vie.
Et si on passait de « croyant » à « vivant » !
Arriver à ce que la question « Dieu » ne soit plus traitée au niveau des croyances, des opinions et des théories mais au niveau du VÉCU !

À consommer sans modération.
Accessible pour tout public et garanti sans discours religieux.

Je rappelle ce que j’écris à chaque fois : Là où certains verront peut-être : compromis, dérapage, apostasie (et vous êtes assez nombreux malheureusement) d’autres certainement verront : conquête, progression, foi et liberté (vous êtes encore plus nombreux, et ça fait chaud au coeur).
Il est temps de passer du Dieu extérieur au Dieu intérieur

Pour les curieux

les liens des dix vidéos précédentes (et oui déjà !)
Vidéo 1 ici
Vidéo 2 ici
Vidéo 3 ici
Vidéo 4 ici
Vidéo 5 ici
Vidéo 6 ici
Vidéo 7 ici
Vidéo 8 ici
Vidéo 9 ici
Vidéo 10 ici

53 Responses to Je ne crois pas en Dieu, je le vis !

  1. Dodopil

    Bonjour Patrick,
    Quel bonheur! Quel bonheur! Quel bonheur!
    Merci de nous revenir avec encore plus de  »percussion » dans ton partage! Pleine appréciation de cette vidéo!
    Pour ma part, c’est la première fois que je commente sur ce blog, bien que je te  »suis » depuis maintenant plus d’1 an. C’est vrai que tu nous as manqué ces derniers mois. Néanmoins, j’ai mis à profit ces quelques mois de ton indisponibilité pour passer en revue tout ce blog dans sa totalité (vidéos, articles, commentaires,…), ainsi que Cap Hésichya… Waouh… Exactement ce que je cherchais depuis longtemps (Eh oui,  »je cherchais au dehors ce qui était au dedans »). Au visionnage de cette vidéo, et après quelques mois (encore bien timide) de l’intériorité, je ressens beaucoup de choses parmi celles que tu décris Merci pour ton encouragement à y persévérer. Je te rassure quant à ton rôle de  »panneau indicateur »; il porte ses fruits dans mon entourage. Nous sommes toute une famille, ici, à l’Île de la Réunion à nous être affranchi de l’emprise d’une secte  »chrétienne », avec ses dogmes, ses croyances, et sa conviction d’être  »la Vérité ». Non! Vive la véritable liberté en Christ, le Vrai, LA VERITE. Merci, Patrick, d’être ce moyen que le Seigneur utilise pour nous guider vers lui. Continues, s’il te plaît, à nous indiquer la voie vers le chemin intérieur… Et, si tu passes un jour à la Réunion, tu seras le bienvenu parmi nous. Toute notre reconnaissance pour tes partages. Salutations.

    • Paddy

      Merci
      Ça m’encourage beaucoup !
      Bonne route sur cette merveilleuse voie.

    • Delmache Sylvie

      Nietzche a dit Je croirais en leur Dieu si les chrétiens avaient l air un peu plus sauvés !

  2. Dams

    Salut Patrick, content de pouvoir participer à nouveau. J’ai vu ta video. Alors cela rappelle un peu les premières vidéos avec je trouve plus de précisions. Je partage l’ensemble mais toujours ce bémol que je ressens interieurement où je trouve qu’il y a toujours pour moi une étape pour vivre les choses. Pour se brancher, il faut déjà connaître la bonne source sur laquelle se brancher sinon le risque est de n’y trouver qu’un vide d’espace intérieur ou on tourne autour sans trouver. Il est la parole, la. Parole nomme les choses. Dieu a dit, et la lumiere fut… Le nom même s’il est au dessus de tout nom donne un contour pour eviter de s’egarer car étroit est le passage. Tu cites souvent les musulmans mais quand tu regardes leurs conversions surnaturelles, c’est fort. Il y a quand même une réelle révélation qui se fait au travers du nom de Jesus Christ et pas n’importe quel nom. De même, si tu confesses de ta bouche et tu crois que… Romain 10:9 insiste quand beaucoup sur l’importance de la foi et de la declaration pour se tourner vers celui qui vit en nous et se brancher sur la bonne source. Sinon pourquoi ceux qui sont d’autres religions n’ont ils pas donné un autre nom pour se donner à Christ? Dieu est Amour pur mais nous ne pouvons vivre pleinement cet Amour sans se tourner vers Christ pour avancer sinon c’est l’ego seul non transformé qui se berce d’illusion d’avancer et de bien aimer. A chaque fois, quand tu regardes les conversions, ils parlent de Christ, pas de boudhha ou de Alah ou même Dieu. Il y a un nom qui nous a été donné et c’est Jesus meme s’il est au dessus de tout nom. Mais ce nom nous permet comme sur une carte de voyage d’éviter de se retrouver dans la mauvaise ville.

    • Paddy

      je comprends ce que tu veux dire, Il a dit nul ne vient à moi si le père ne l’attire (litt. le tire !!!). Laissons-nous tracter, attirer sans crainte. Pour ma part le nom n’est pas si important, car ce n’est pas le nom « Jésus » qui est au-dessus de tout nom, ce nom il l’a eu dés sa naissance, mais c’est le nouveau nom qu’il a reçu à sa glorification qui est au-dessus de tout nom. Et ce nom, on ne le connaît pas ! Le nom de Dieu, on ne le connait pas non plus, on connaît juste des facette qu’il nous nous a révélé mais pas plus. Bcp (pas tous mais ils sont assez nombreux) de versets contenant le mot « nom » sont des idiomes. Bref, je veux juste aussi partager que je connais des gens, qui n’avait jamais entendu parler de l’évangile rencontrer Christ dans leur coeur. je n’ai jamais dit que tous les chemins mènent à Dieu par contre je suis convaincu que Dieu peut emprunter n’importe quel chemin pur venir à nous.

      • Jean V

        C’est une question. Dans l’Apocalypse il n’est pas cité le nom de Jésus alors qu’il est glorifié ?

        • Paddy

          le nom de Jésus est quand même mentionnés 12 fois. L’Agneau est sur le trône. Perso je trouve que les choses sont claires.

          • Jean V

            Désolé, j’ai mal formulé ma question. Je voulais donc dire la même chose c’est à dire : N’est-il pas cité (le nom de jésus) dans l’apocalypse ? Dans le sens que oui, il y est mentionné. C’était par rapport à l’échange au dessus avec Dams. Merci. :)

          • Paddy

            OK, je comprends mieux

          • Ludovic AUPHAND

            Bonjour à tous.
            Pour moi, aujourd’hui, Jésus est le nom qui est aussi le mien. C’est mon « moi » parfait, mon « moi » original et divin. Retrouver Jésus, c’est me retrouver et donc retrouver ma connexion, union à Dieu. Jésus est donc un peu le nom de mon moi « divin » et connecté à Dieu. Pour autant, Jésus n’en est pas juste une pensée ou une image. Dieu pour révéler le mystère de l’incarnation, ne pouvait se passer d’une démonstration pratique. Et donc Jésus a évidemment existé et accompli ce qui est dit.Et le fait de suivre de son enseignement est la voie, le salut. C’est mon explication sur ce fameux « nom de Jésus ». C’est le nom de tout homme et femme qui doit être retrouver en nous. Et quand nous y parvenons et que nous le nourrissons (oui on peut nourrir Jésus et donc Dieu comme la samaritaine) alors il se glorifie à travers nous et fait de nous un Christ. Jésus le Christ: L’homme qui a retrouvé son origine « divine » et la laisse vivre à travers son corps. Maintenant, c’est mon explication, à ne pas prendre comme un enseignement. C’est pour apporter de l’eau au moulin.

  3. Ludovic AUPHAND

    Partout je t’ai cherché
    et en moi je t’ai trouvé
    en mon sein tu étais
    en ton sein je me suis trouvé

    c’est à moi que tu parlais
    ce sont les autres que j’écoutais
    dans la croyance je me suis enfermé
    toutes les doctrines m’ont égaré

    je suis arrivé dans un désert
    apeuré et sans aucun repère
    j’ai lutté en apnée, sans air
    privé de toute lumière

    c’est non sans violence
    que j’ai lâché mes sens
    abandonné dans le silence
    pour retrouver ta présence

    désormais je sais que j’y suis
    dans ce doux repos promis
    de la croyance tu m’as sorti
    aujourd’hui enfin je te vis

    • Paddy

      Magnifique
      c’est de qui ?

      • Ludovic AUPHAND

        Merci. C’est de moi.

        • Paddy

          j’avais lancé la perche, je m’en doutais. Super. Tout est dit en quelques vers, merci

    • Medina Antoine

      Ludovic merci c’est vraiment magnifique ce que tu as écris tu as mis des mots sur la réalité de nos vie de lui en nous merci encore tu le laisse parler à travers toi c’est super
      Merci Patrick pour tout ce que tu nous partages pour ceux qui doute Christ est vraiment incarné en toi

  4. Patrice WILS

    Bonjour Patrick, merci beaucoup pour ces précieux partages. Il y a bien des années que je vous suis, j’avais acheté plusieurs de vos livres mais je reste « en phase » avec votre nouvelle vision spirituelle.
    Je pense qu’il y a bien plus que ce que je vis actuellement.
    Quelques questions suite à votre dernier encouragement : Est-ce que la communion avec Jésus-Christ, mot employé de nombreuses fois par l’apôtre Paul et notamment dans la traduction Parole Vivante, est cette relation intime et personnelle que vous appellez l’intériorité ? Comment définir cette communion ?
    Quelle est l’œuvre du Saint-Esprit dans cette intimité avec Christ ?
    Si naitre d’en haut correspond uniquement à ce contact définitivement établi entre Christ en nous, contact avec les yeux de notre cœur, nos oreilles spirituelles … je crains que peu d’entre nous soyons vraiment né d’en haut. Je pensais que confier sa vie à Christ, en reconnaissant que lui seul pardonne nos péchés, erreurs, manquements et nous réconcilie avec Dieu le Père, recevoir son amour et l’aimer vraiment en retour, comprendre et accepter que tout est pure grâce, rien à ajouter, correspondait à cette naissance de la volonté de Dieu, cette naissance d’en haut. Cette relation intime, profonde avec une « vraie conversation » avec Jésus-Christ est bien au-delà.
    Cette relation est bien avec Christ en nous. Comment voyez-vous la trinité dans cette relation ?
    Merci beaucoup pour votre éclairage

    • Paddy

      Bonjour, je vais répondre brièvement car chaque question nécessiterait un bon développement.
      Communion avec Jésus-Christ : Dans la plupart de nos bibles en français, l’expression « Jésus-Christ » est la traduction de deux expressions grecques: « Jésus le Christ » et « Christ Jésus », dommage que ces deux expressions soient traduites d’une seule façon, ça amène bcp de confusion.
      Jésus le Christ, c’est le Jésus qui est le Christ historique. Christ Jésus c’est celui qui nous habite. Paul utilise surtout la deuxième expression.
      Donc oui, cette communion, cette relation est bien avec Christ en nous.
      Pour la question sur la trinité, la réponse serait beaucoup trop longue pour être contenue dans cette réponse. Ça fera surement l’objet d’un article plus tard. de tenté de synthétiser la réponse amènerait trop de notions théoriques.
      j’aurai tendance à dire, pas besoin de connaître la composition de l’eau et d’avoir un doctorat en biologie pour la boire et en avoir le bénéfice, même chose pour la relation avec Christ en nous.

  5. Stan

    Au fond du creuset il ne restera que Son Amour en nous, sinon nous ne serons que des cymbales vides. Au désert les Hébreux qui le voulaient se présentaient devant le serpent et étaient guéris.Les bons et les moins bons ont pu saisir cette opportunité au temps de Moïse, en choisissant.
    C’est la même opportunité qui se présente à l’humanité depuis 2000 ans.Notre vieille nature peut être crucifiée et vivre en Lui et Lui en nous,en tous cas pour celui qui persévérera sur le chemin étroit jusqu’à la fin.
    L’éternité ?
    Le feu éternel sera éternel jusqu’à ce qu’il n’y est plus de combustible, plus rien à brûler. Ensuite il s’éteindra.
    Sa justice mettra fin à ce feu éternel.
    Shalom

    • Paddy

      Tout à fait, le mot éternel n’est pas à comprendre comme nous l’entendons aujourd’hui.
      La vraie question: qu’elle est ce combustible ? C’est une question réthorique, proposée pour la réflexion de quiconque veut y penser.
      Pour ma part, les choses semblent claires

  6. Dams

    Pourquoi Jesus parle t il d’un feu ? Veux tu dire que le feu est une metaphore pour Jesus. De même Lazare a soif, il semble faire chaud et plein de souffrance… A quoi penses tu, Patrick ?

    • Paddy

      Juste qu’au niveau étymologie, que ce soit en hébreu (olam) comme en grec (aionios) ces mots comportent toujours une notion de commencement et de fin, donc la notion d’éternité telle qu’on l’a comprend est absente des textes sauf quand l’adjectif est lié à Dieu qui, lui, n’a pas de commencement ni de fin.
      Ce thème est très dense, je sais d’avance que cette réponse va te laisser sur ta faim. Dans notre école, il me faut un bon 16h pour aborder ce thème, donc difficile de synthétiser en une réponse.

  7. Dams

    C’est le mot feu qui m’interessait, le combustible dont tu parles. Pas le mot éternité, j’avais déjà lu ton billet ci dessus. Je pense que l’on a pas besoin de 16h pour simplement peut être lancer des pistes de réflexions pour des gens qui sentent que quelque chose ne va pas. C’ est important de sortir des hornieres des fausses croyantes, cela libère et tout le monde ne pourra pas faire ta formation.Bref, j’ai trouvé des choses interessantes. Les personnes pourront aller voir sur internet s’ils veulent en effet, la définition de Sheol et Hades qui peut difficilement vouloir dire feu ou lieu de tourment dans les contextes où il sont employés que se soit pour Job qui demande d’y aller ppur avoir du repos et laisser passer les épreuves(on voit mal demander d’aller dans un lieu de feu et de tourments pour se reposer) ainsi que les psaumes aussi. Souvent, L’hébreu utilise une forme rhetorique qui lui est propre:l’hyperbole ou metaphore amplifiée. On a peu cela dans notre langue. Exemple, lorsque Jesus nous dit d’ôter un oeil ou de se couper un membre si celui ci nous entraîne à faire le mal, c’est une métaphore amplifiée. Pour la géhenne, Jésus utilise cette référence qui parle au Juif parce que la gehemme etait un vrai feu qui brûlait en dehors de la ville et que l’on eteignait jamais pour bruler les ordures mais aussi le corps des criminels. C’est donc une référence qui leur parle. Les juifs avaient peur de la Gehemme car ils croyaient à la resurection de leurs corps et cette destruction de leurs corps après leur mort, ne permettait plus de revenir à la vie dans leur corps. Il est également à noter que dans l’ancien testament, Dieu condamne ceux qui sacrifiaient des gens en les brulant dans un feu, donc on voit mal, Dieu reprocher à son peuple d’être en abomination de faire cela et de l’autre créer un feu éternel. Ce sont des pistes de réflexion, chacun y creusera. La Vérité n’a pas peur d’être éprouvée. C’est vrai que dans tous les cas le mot Enfer n’existe pas. Il a été introduit, je crois lors du Concile de Nicet, à verifier, mais de memoire c’est cela. Apres, il y a quand même deux grands environnements différents qui semblent exister après la mort selon la bible. Après encore faut il savoir ce qu’ils adviennent apres la pourasia et l’avènement de la croix… Est ce que des choses ont changé ou pas avec Jesus Christ.

    • Paddy

      Tu touches un point crucial au niveau enseignement.
      Je n’ai pas trouvé pour ce point le moyen de faire moins de 16h,tellement ce genre de thème est miné car reçu souvent avec un esprit partisan, déclenchant des passions irrationnelles et qui conduisent parfois à une repentance, pas toujours facile, en terme de ce que l’on croit. Et 16h c’est juste le minimum pour que les gens continue à travailler, non pas en cherchant des connaissances académiques sur internet ou dans des livres mais juste en étant en phase avec leur enseignant intérieur et dans une relecture des textes. Bien sûr il y aura des confirmations académiques et c’est mieux ainsi mais…
      Mon but n’est pas de faire des croyants qui croient juste, quand l’info est au niveau cérébral, c’est union début mai certainement pas la finalité. Je sais qu’en lâchant une vérité, le premier réflexe chez la plupart va être de rechercher des confirmations académiques, ils verront différents avis qui paraissent tous fondés et seront dans la confusion.
      J’ai vraiment à coeur les gens que j’ai l’occasion d’enseigner, je le fais avec tremblement car quelle responsabilité !
      Ca fait 39 ans que Christ m’a saisi, ça fait 33 ans que j’enseigne et ça ne fait que 6 ans que je pratique l’intériorité qui m’a complètement transformé. Le bilan : plus de 25 ans d’enseignements accompagnés de dommages collatéraux sans compter les fois où j’ai enseigné, d’une manière plus, moderne, ce que la tradition m’avait enseigné.
      C’est vrai que beaucoup ont été guéris, je ne le nie pas, mais j’en ai déformé au moins autant par mes enseignements, soit incomplets, soit trop précoces, soit à côtés…
      Je ne veux plus vivre et faire vivre ça. pour moi, dans cette dimension, l’important est plus « l’enseigné » que « l’enseigneur » ou « son enseignement » (à condition bien sûr que l’enseignement soit dans les clous).
      Je pense à des solutions concrètes. Une plateforme d’enseignement en ligne (à venir), notre école Helikia dispo en mp3 etc…
      Voilà, j’espère que tu comprends mon attitude comme moi je comprends la tienne (d’affamé, d’assoiffé, de frustré… à ta place je serai exactement pareil)

  8. Dams

    Je te comprends Patrick, je sais pourquoi tu réagis comme cela. Mais il ne faut pas je pense generaliser des mauvaises experiences à tout. Tu n’es plus le meme et tu n’es pas responsable de tout. La connaissance académique peut aussi mener au chemin de la saisie d’une connaissance plus profonde. Chacun est responsable de ce qu’il en fait. La connaissance academique sur une interpretation erronée de la bible m’a poussé à mieux vouloir connaitre la bible, la langue d’origine et m’a permis de me saisir d’ameliorer ma relation avec Christ en pulverisant les faux dogmes. Ensuite Dieu a fait le reste. La Vérité peut entraîner des resistances, des luttes intérieures mais Dieu est là et celui qui a vraiment soif approfondira comme je l’ai fait. Il n’y a pas de méthode mieux qu’une autre, tout est lié. Certains passeront du cérébral à l’interieur et d’autres l’inverse… Christ est aussi la Vérité, je préfère créer des resistances que de laisser mourir des gens dans des dogmes non vrais, déformant l’Amour de notre Père et entrain d’attendre passivement en souffrance alors que Christ nous a tellement donné à la Croix. Si on brise pas ces chaines d’une maniere ou d’une autre, alors le corps du christ reste passif, non assuré. C’est pourquoi tous les chemins menant à la Vérité sont bons. Après libre à chacun d’en faire ce qu’ils veulent. Cela m’a valu beaucoup de critiques, d’isolement et de souffrances parfois mais si tu savais combien aussi beaucoup de personnes aujourd’hui finalement me remercient ou ont évolué differemment. Car meme si on ne le voit pas tout de suite, la foi provient de ce que l’on entend et ce que l’ on entend provient de la parole. Et le verbe en nous agit en son temps meme si au depart pour certain c’est cérébral. Si toute personne croit que les ecritures sont inspirées, il s’intéressera à la Vérité et il ira aux origines des textes, il traduira et s’apercevera des mauvais sens, il se liberera aussi par cela, des murs de pensées intellectuels qui peuvent nous empecher par exemple de pratiquer l’intériorité. Regarde, toi n’es tu pas parti d’un simple verset pour approfondir où aller avec ces quelques mots de Dieu à Abraham?En laissant quelques pistes, on donne l’envie de chercher et on trouve. Beaucoup de mot ont été traduits à des fins politiques ou autres parfois. Pour exemple, etudie le mot pornea et tu verras combien encore un autre concept s’effrite. Lors du concile de trent en 1645 ils ajoutent à la definition de pornea les relations hors mariage. Pourquoi le rajouter ? Vérité ou autres… A chacun de regarder le contexte mais aussi dans les écritures. Le passage notamment de la Samaritaine avec son mari qui ne l’est pas… Pourquoi n’y a t il pas et ne peche plus comme les autres ? Oubli ? Pas important ?… C’est pourtant à cette Samaritaine non mariée qui vit dans le péché donc… Que Dieu révèle un des plus grands mystères prophétiques de la relation qu’il étudiera avec les hommmes. Bref, c’est pas le sujet, mais tout cela pour dire cerebralement ou pas m, chacun est responsable de ce qu’il veut creuser ou non. Cela fait plus de 2 ans ou 3 ans que je te suis et déjà tu parlais à l’epoque de continuer Apocalypse, ou de faire plusieurs billets sur des sujets comme cela. Je trouve dommage que tu hésites. Et je ne te dis pas cela pour te blesser, Dieu est temoin que je t’apprécie et que je prie pour toi. Mais, je suis sincère quand je ne suis pas d’accord, je le dis. Le puzzle que tu citais, impose plusieurs pièces pour voir le visage, l’interiorite en fait partie mais d’autres éléments aussi et tout cela fait partie d’un tout qui inter agit ensemble et ta connaissance des écritures, ton approche, ton expérience sont des atouts.

    • Paddy

      Je reçois ce que tu dis, et je suis d’accord. J’essaie, autant que je peux, de ne dépendre que de Lui. J’ai remarqué que pour arriver à ses fins, il est meilleur pédagogue que moi.
      Pour ma part, je suis en pleine réflexion sur des stratégies pour multiplier les enseignements, les révélations, pour l’instant l’impact est à petite échelle mais il est très encourageant, arrivera un jour où ça se fera à plus grande échelle, je n’ai pas d’ambition personnelle à ce sujet juste une flamme qui brûle pour lui (et par Lui).
      Combien de fois ai-je voulu savoir une chose, et Lui, avec sa grande sagesse, savait et retenait car je n’étais pas prêts, et me communiquait, avec une parfaite pédagogie ce que j’avais réellement besoin sans en avoir conscience.
      Moi aussi je suis frustré, j’attends avec impatience de communiquer plus amplement,et non via des articles ou des réponses. Le temps arrive, encore un peu de patience.

  9. Laurel

    Jean 3 ( 11 à 21 )
    Une condamnation suppose une peine.
    Peut on être présent à une noce où l’on est pas invité ?

    • Paddy

      Une peine pas forcément éternelle!
      Si le salaire du péché est la mort, qui paie le salaire ?
      Peut-on être invité à une noce et l’ignorer ?

      • Laurel

        Je n’ai jamais affirmé que la peine était éternelle…vous faites les questions et les réponses.
        On peut s’interroger sur la vie éternelle aussi. L’est elle? Éternelle ?
        Vous ne savez pas qui a payé le salaire du péché ?
        Oui tout à fait on peut être invité à une noce et l’ignorer.

        • Paddy

          Non je ne fais pas les questions et les réponses, j’ai juste apporté une précision, je lance des pistes, pas seulement à vous mais aussi pour ceux qui lisent.
          Pour qui paie le salaire du péché, idem, question purement rhétorique, je connais la réponse, le but est de proposer une direction à la réflexion.

  10. Laurel

    Ou alors nous sommes dans cette dynamique là, elle en est même caricaturale :

    https://youtu.be/LvdBDZ20Le0

    Plus rien n’a de sens dans ce cas, quelque soit son arrière plan.

    • Paddy

      Je n’accorde aucun crédit à cette vidéo, ça ne me parle pas, ça ne rejoint pas mes profondeurs.

      • Laurel

        Vous avez bien raison ,moi aussi.

        • Laurel

          D’accord, concernant la vie éternelle vous dites plus haut que le mot « éternel » n’est pas à prendre au sens littéral comme dans le cas du feu éternel sauf quand il est accolé au mot Dieu.
          Qu’en est il de la vie éternelle ? A t’elle un commencement et une fin ? Cette expression est utilisée de nombreuses fois.
          Être invité à une noce sans le savoir ? C’est dans le sens où Dieu connait le coeur de l’homme, il peut donc lui faire la surprise , dans la même lignée du fils prodigue qui est attendu avec le veau gras et des habits de fête.
          En faite il faudrait plus parler du Père prodigue.

          • Paddy

            Si vivre Dieu consciemment durant notre vie à un commencement, alors oui, la vie promise à un commencement. Pour ce qui se passe après la mort, comment faire entrer nos concepts de commencement et de fin là où il n’y a plus de temporalité. Ne serais pas plutôt des idées de principe et de finalité ?
            La place me manque ici pour exposer le verset de Matthieu «  les uns iront à la vie éternelle et les autres aux châtiment éternel » et ce type de démonstration n’a pas sa place dans une courte réponse.
            Étudier avec les moyens que vous avez les mots grecs kolasis et aionios, leur vrai sens, les différentes fois oú ils sont utilisés. Comment le mot olam en hébreu est utilisé. Dans l’A.T. Et par quel mot il est traduit dans la LXX, vous verrez que nous sommes loin du concept d’éternité.

  11. Laurel

    Il y a environ 3 mois mon fils de 13 ans m’accompagne dans l’assemblée comme il le fait de temps en temps et sans grande conviction..
    Au cours d’un chant il ressent une légère pression derrière la nuque l’amenant à pencher légèrement plus la tête puis ressent durant toute la durée du chant une paix profonde le traverser, puis une vision où il se voit habillé d’un habit blanc avec des liserets d’or le long des coutures et il se voit élevé au ciel les bras en croix.
    Qu’en pensez vous?

    • Paddy

      Pas d’avis particulier, j’aurai tendance à dire que c’est beau, que c’est super. Les vraies questions sont : qu’en pense votre fils ? La réponse qu’il donnera à cet attouchement? Quels fruits vont germer de cette expérience ? Le sens de cette expérience ?
      Ces types d’expérience sont des signes d’irruption de Dieu dans la vie de la personne, un encouragement dans l’attraction vers Lui.

      • Laurel

        Honnêtement mon fils ne paraît pas plus dans le questionnement que ça.
        C’est un peu comme s’ il avait pris « note » de l’expérience, il est d’un tempérament réservé et calme.
        Je constate juste une impulsion positive pour aller dans l’assemblée.
        Pour le reste le temps dira comment il se saisira de cette expérience et comment Dieu le guidera par les circonstances, j’imagine.

        Les recherches concernant le mot éternel par exemple, je vous avoue que seules des personnes dont l’activité principale est consacrée à cela, ont le « Temps » de creuser, indépendamment des capacités intellectuelles et matérielles de chacun, ou alors de manière ponctuelle.
        De ce faite , pourquoi ne pas diffuser « l’évangile  » que vous avez  » décoder/ interprété » incluant les épîtres et l’apocalypse ?
        Je ne parle pas spécialement de commenter versets par versets mais éclaircir les points importants sur lesquels tout le monde se questionne sans savoir exactement que croire, indépendamment des recherches personnelles limitées pour bcp.
        Ca touche même le sens de la vie , finalement.

        Pourquoi ne pas proposer un e Book ?

        J’ai regardé votre témoignage, et je me disais : lorsque vous vous êtes retrouvé dans cette chambre d’hôpital à 20 ans avec ce Monsieur Chrétien près de vous , est ce que vous auriez été réceptif ( et en capacité ) à une proposition de concentration intérieure sur votre lit d’hôpital ou plus tard à votre sortie?
        Votre destin aurait peut-être été différent si Dieu ne vous avait pas attiré dans cette église ?
        Car je me disais, avons nous tous les capacités/envies au sens large du terme de pratiquer l’intériorité ?
        Vous faites un « sacré pari » quand même.

        Pour terminer, j’ai vraiment des difficultés a admettre qu’aucun être humain n’ira pas en enfer. Que cet enfer soit éternel ou simplement à une fin d’extinction ( haulocoste final ). Mais comme vous dîtes plus haut, la temporalité de l’autre côté n’existant pas où sous une autre forme , difficile de se faire une idée.
        Personnellement j’ai entendu des témoignages complétement -hors sol-de personnes violentées à tous points de vu dans leur prime enfance et au delà, par ce que l’on pourrait appeler des monstres sans foi ni loi ( morales ?), incapable de la moindre émotion, pardon et repentance, parfois c’est même assumé et revendiqué…
        Ca laisse vraiment songeur sur leur devenir après leur mort lorsqu’ils ont quitté ce monde dans le même « état intérieur »
        Certains reproduisent sur d’autres ce qu’ils ont vécus, mais d’autres non ,ils le rejette et prennent le contre pied justement, en étant aimant, doux , humble et bienveillant. C’est d’ailleurs intéressant de réfléchir sur ce côté, « j’ai souffert donc je vais faire pareil » voir pire. L’égo ?
        De la même manière j’ai eu des discussions avec d’autres personnes que l’ont ne pourrait pas qualifiées de monstres mais dont la lucidité sur leur « statut » de pécheur était assumé/ validé avec une incapacité totale à le rejeter ou alors partiellement, « obligées » parfois de stopper certaines activités par défaut ( matérielles, physiques ou événements ), mais pas de leur propre volonté.
        Comme Dieu , j’aimerais que tous soient sauvés, mais serait ce juste?

        • Paddy

          Pour ce qui concerne les recherches, tout dépend où va notre curiosité et notre envie, on arrive toujours à dégager un peu de temps pour ce qu’indus semble important. Différents projets sont dans les tuyaux pour partager à plus grande échelle des pistes, dont la piste e-book.
          Je ne fais pas de paris, certains rencontreront Christ par recherche intérieur d’autres au entendront parler de Christ et seront toucher par lui dans une assemblée, j’en fais partie. Dans le premiers cas, rencontrer ne suffira pas, il faut continuer sur ce chemin. Dans l’autre cas, il arrivera un jour où il sera nécessaire de le rencontrer intérieurement. De toute façon, la vraie vie avec lui commence avec l’intériorité, avant se sont des « préliminaires »que je ne méprise pas.
          Concernant des personnes très mauvaises, j’en faisais aussi partie, peu aurait parier sur moi en terme de salut, le Père, Lui, a parié la vie de son Fils?

          • Laurel

            Assis en Majesté , le Roi Jésus est ressuscité.

            J’apprécie cette notion de diminution, de décroissance et de vulnérabilité devant lui, tel un enfant.
            C’est par l’observation des interactions sociales et les évènements de la vie que ma méditation intérieure ( par l’attention ) me renvoi à la prise de conscience de mes faiblesses et de mes évolutions.
            Dès lors, si nous sommes dans de bonnes dispositions ,l’abandon à sa grâce émerge et nous rempli de son Amour, de son repos, jusqu’à la prochaine distorsion.
            ( Le contrôle nous fatigue et fini théoriquement par nous faire jeter l’éponge )

            Peu importe la manière dont nous avons failli ou pas dans la prédication de la Croix, l’évangile a été prêché. La bonne terre, la terre aride ? Dieu se charge du reste, il optimise souvent nos paroles au temps voulu, à notre insu , ça nous évite de tomber dans l’orgeuil et de se faire un Replay en boucle. Il est aux commandes.

            Il nous a aimé le premier, comment ne pas être amené à lui dire un jour dans nos prières et nos dialogues intérieurs , mon Amour?

  12. Ludovic AUPHAND

    Vivre Dieu c’est se laisser habiter totalement par Lui. Et cela ne prendra pas la forme charismatique que l’on pourrait croire. Dans cette transformation vers le Christ, nos rapports avec nous même, avec les autres changent. Aujourd’hui, je suis effectivement incapable de juger une personne. Quand je vois l’autre, je vois Christ. Et non pas par de l’auto-suggestion, c’est naturel. Dieu se révèle à l’homme par l’homme, ainsi je crois que nous ne pouvons accéder à Dieu que par le « conduit » de l’incarnation. Tout ce qui est vivant est un contenant du divin. Quand je vois l’autre, je vois le Christ en lui, quand je veux aider l’autre, je veux aider le Christ en lui, ce que j’aime chez l’autre, c’est le Christ en lui. Voilà pourquoi nous devons nous aimer comme notre prochain, c’est à travers l’incarnation, je pense, que nous pouvons saisir et vivre Dieu. Pas la place de tous les cités, mais incroyable le nombre de verset qui se révèle désormais à moi sur ce sujet. Sur ce … je continue mon pèlerinage.

    • Paddy

      compagnon de route ;)

  13. Dams

    Bonjour Patrick, j’essaie depuis le début de comprendre ce qui se passe en moi quand je te lis. Il y a 2 sentiments qui s’opposent. L’un concernant l’interiorite dont la certitude m’est acquise depuis longtemps et me parle et de l’autre le malaise d’une compréhension lorsque je te lis où tout le monde serait sauvé. Je ne dis pas que c’est ce que tu dis mais tes écrits, tes vidéos tendent à le développer en filigramme. Or, à chaque fois dans la prière, Dieu d’Amour, certes, est Amour mais est assis sur un trône de justice. Il est juste. Je partage ton ouverture mais quand je vois sur le site terre d’Amour tous ces intermediaires spirituels du shaman à d’autres pratiques et rituels très dangereux, je ne rejoins pas. Je connais tout cela Patrick et ces pratiques sont dangereuses. Il y a encore peu de temps, une personne que je suis, ayant touché à ces pratiques juste un peu, s’est mise à vomir, trembler et être délivrée juste en priant pour elle. Elle le regrette beaucoup aujourd’hui. Je trouve que l’ouverture n’exclue pas de mettre un certain contour et d’avertir, non ? Car même si la lumière est en dehors de certains contours faux que la religion lui a mise, elle a aussi ses règles spirituelles. Or le mal existe aussi Patrick. L’interiorite est importante mais je crois qu’il est aussi important de rappeler qu’il y a aussi des limites. Et je trouve que Terre d’Amour mélange dangereusement les genres meme si j’apprécie Silvana. Tu défends avec passion l’interiorité mais en donnant l’impression sans la considerer dans son ensemble en lien avec tous les autres éléments ou règles spirituelles, le risque est de refaire une nouvelle babylone… Ne crois tu pas ?

    • Paddy

      T’inquiètes pas Dams, je viens aussi d’un milieu où j’ai connu les ténèbres avant de connaître la lumière et j’ai perdu ma crédulité. Pour les vidéos sur terre d’amour, le but n’est pas de faire des études bibliques et je vois le fruit réel.
      En fait les cours que je dispense dans nos écoles ont un aspect un peu plus doctrinal et les choses sont dîtes.
      J’essaie du mieux que je peux d’obéir à ce qui me presse à l’intérieur. Et ma feuille de route, en première intention, est de toujours parler « pour » quelque chose et non « contre » quelque chose. Je sais que cela peut choquer, ça ne paraît pas « orthodoxe », ce n’est peut-être pas recommandé pour tout le monde d’agir comme ça mais perso je le fais en pleine conviction. Je vois ta soif, plusieurs comme toi me défient et me pousse à trouver des solutions pour communiquer de l’enseignement solide pour ce qui peuvent le recevoir.

  14. incendier le paradis, noyer l’enfer… c’est bien ce que j’aurais voulu faire quand je préparais ma communion dans une église catholique.  » toute cette hypocrisie! s’il n’avaient pas peur du châtiment et l’espoir d’une vie meilleure ils ne seraient pas là, d’ailleurs à la sortie de l’église, ou sont les chrétiens? » voilà ce qui à fait que j’ai tourné le dos à l’église et, malheureusement à « Dieu » par assimilation. en me mettant en découvrant le milieu évangéliques (qui n’était pas mieux) ma colère contre les catholique c’est apaisé, j’ai même beaucoup d’affection pour eux, et puis il y a Thomas Merton, Stan Rougier et tous ces auteurs que tu cite souvent, et puis il y a Lui partout! Et je m’écarte quelquefois d’une personne ou d’un groupe de personne, que je secoue mes sandales, je reste près de lui. Merci Patrick c’est bon d’être dirigé, édifié plutôt que formé moulé. quand on finit une de tes conférence on se sent mieux et toujours libre et ça sa ne trompe pas. là ou est la liberté… Merci.

    • Paddy

      Merci Hervé, c’est toujours encourageant d’avoir des retours. Incendier le paradis et noyer l’enfer pour l’adorer pour lui-même sans crainte ni intérêt, j’aurai classé comme blasphématoire ce type de pensées avant, il y a longtemps. Aujourd’hui j’y vois une telle profondeur et tout mon être est sur cette même fréquence.
      Celui que le Fils affranchit est réellement libre.
      Merci encore.

  15. Daniel

    Bonjour, Patrick

    Mon message concerne l’intériorité, j’ai récemment vu ta vidéo numéro3, »l’atelier va vers toi »
    je ne comprends pas très bien lorsque tu dis, que l’intériorité ce n’est pas une question de silence et que nous devons mettre notre foi en action dans le » va vers toi ».
    Jusqu’à présent c’est justement ce que je faisais, mais alors comment me tenir devant Dieu dans l’intériorité, est ce que je dois visualiser Dieu ? m’approcher intérieurement du trône de la grâce? le louer pour tout ses bien faits? quelle doit-être ma position intérieure?comment me rendre vulnérable à Dieu comme de la terre glaise afin qu’il me modèle comme il le veut.
    Cela fait beaucoup de questions, mais je m’interroge quant à la bonne démarche à adopter, afin d’être dans la meilleure disposition possible pour une connexion optimale avec Dieu.
    Merci.

    • Paddy

      Il y a un temps pour tout, un temps pour parler, louer, rendre grâce, fair connaître ses besoins et un temps pour se taire. Dans ce temps où l’on se présente en silence dans sa présence, les maîtres-mots sont disponibilité, vulnérabilité et abandon à la providence divine. ce silence dans sa présence est un acte de foi que nous sommes devant lui à sa disposition, même si il nous semble ne rien vivre durant ce temps.

  16. Deborah

    Bonjour Patrick,
    J’espère que vous allez bien. Il y a des années que je vous suis, depuis mon enfance, à l’époque des Acros de Jésus auquels j’ai participés, et de Helikia aussi. Je suis allée voir sur Prodimpact et je vois plein de CD en rupture de stock, ce qui est dommage car ce sont des trésors que le Seigneur a mis à disposition pour son peuple pour la Réforme qu’il vous a confiée… J’aimerais beaucoup en commander plusieurs si vous les ré éditer (ce serait génial, on compte sur vous pour ca !). Que le Seigneur vous fortifie dans cette tâche qu il vous a confiée car vous êtes un pilier de cette Réforme depuis les années 2000. Nous vous aimons beaucoup et vous souhaitons une bonne journée.

    • Paddy

      Merci pour vos appréciations, les Cd ne seront pas republiés mais je prépare des ressources (mieux à mon goût) bientôt disponible.

      • Raphaël

        Salut Patrick je rebondis sur le message de Déborah, moi aussi je t’ai connu il y a longtemps, plus de 20 ans déjà !
        Quid de cette réforme que le Seigneur t’a effectivement confié ??
        En l’espace d’une génération disais-tu.
        Nous y sommes..
        Paul disait que l’évangile ne consiste pas en paroles mais en puissance et j’ai vraiment été marqué par la démonstration de la puissance de Dieu que tu témoignais durant ces années.
        Puissions-nous chacun manifester ce plein-evangile, sois encore plus béni toi et ta famille.

        • Paddy

          Bonjour Raphaël.
          Plus de 20 ans ça nous rajeunit pas !
          Je voudrai juste amener une petite précision, qui peut paraître un détail, cette réforme , il ne me l’a pas confiée, il me l’a annoncée et montrée mais c’est Lui l’acteur (ça a plus de chance d’aboutir comme ça).
          En une génération? exact!
          Nous y sommes ?
          Non, pour moi c’était clair depuis le début, une génération biblique c’est 40 ans. Je sais qu’aujourdhui on parle de génération de 20 ans) mais dès le début c’était la notion génération comme « génération dans le désert après la sortie d’Egypte, ou « cette génération ne passera pas… ».
          Ça c’est passé le 1 mars 2002, dans quelques mois on sera à la moitié.
          Quid de la réforme ?
          D’où je suis ce que je vois est très encourageant, Il est à l’œuvre dans les cœurs. Pendant que bon nombre d’illusions s’évaporent, c’est comme une lame de fond qui se forme.
          C’est un temps de souffrance: souffrance pour essayer de survivre pour le vieux christianisme et douleurs d’enfantement pour que puisse paraître le « nouveau ».
          Je dis « lame de fond » car ça ne se voit pas trop en surface, au niveau « clergé » (bien que…) qui et au niveau de la compréhension et expression officielles, dans l’état.
          Devant cet état de fait, tous ne sont pas résignés et fatalistes, beaucoup ouvrent les yeux et un véritable changement de conscience s’opère. Malraux avait prédit : le XXI eme siècle sera spirituel ou pas, « citation souvent déformée par « sera religieu ou pas ».
          Donc je dirai que je me réjouis de la tournure que tout ça prend.
          Comme je l’ai dit au début de cette réponse «  ça nous rajeunit pas » c’est sûr que ma chair est pressée, que perso je préférerai que ça aille plus vite, mais l’œuvre est colossale, et 40 ans c’est ultra rapide déjà, faut être Dieu pour y arriver.
          Voilà les news je ne dirai pas news du front, car ce n’est pas une guerre, c’est une métamorphose, la fin d’une vie chenille et de ses repères est le debut d’une vie de papillon, la comparaison s’arrête là, car un papillon ne vit pas éternellement.

  17. Pierre

    Salut Patrick

    As tu entendu parler du mouvement Kingdom Now et des églises Béthel des USA. Qu’en penses tu ? Ont ils ils intégré cette notion d’intériorité ?

    • Paddy

      J’en ai entendu parler, je ne suis pas un expert de leurs doctrines ni de tout ce qu’ils enseignent mais je n’ai jamais entendu qu’ils aient intégré la notion d’intériorité. Idem pour le mouvement « The Last Reformation ».

Répondre à Laurel Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

patrickfontaine.org download