Helikia : modules « Fondations »

blog racines helikia+

Après bientôt 25 ans de séminaires Helikia qui ont perduré et évolué dans le temps tout en restant fidèle à la vision initiale (dont le mot d’ordre était : passons de l’autre bord), j’ai le plaisir de vous annoncer un changement majeur.
Pour rappel : Helikia était un programme sur une année scolaire (septembre à juin), à raison d’un week-end/séminaire par mois, pour vivre un christianisme vivant, incarné et pertinent avec notre époque. Chaque année, n’étant pas un « copier/coller » de la précédente, chacun pouvait au terme de celle-ci, reprendre pour l’année suivante.
L’an passé, en revisitant ces 25 ans, en évaluant le fruit et en faisant le bilan, bien que celui-ci soit plus que positif, je me suis senti à une croisée des chemins : Persévérer ou muter.

J’ai cerné deux axes de changement :

-  Concernant le but : Il n’était que partiellement atteint. J’avais présumé que l’approfondissement et le perfectionnement proposés allaient se poser sur un fondement commun et il s’est avéré que ce fondement était souvent manquant ou bancal. Les fondements n’étant pas acquis, les résultats n’ont pas toujours été ceux escomptés. L’édification était là mais la dimension incarnée n’y était pas toujours.
L’année dernière j’ai eu la ferme conviction de faire des modules « Fondations », c’est-à-dire revoir tous les fondements de la spiritualité chrétienne revisités par le filtre de la réforme et de l’intériorité, dans ce principe de construction: « Si nous voulons bâtir haut, creusons profond ».
En effet, comme l’a dit un sage : Recevoir de nouvelles révélations et les placer sur des vieux fondements c’est comme mettre un morceau de tissu neuf sur un vieux vêtement, ou mettre du vin nouveau dans des vieilles outres ce qui est contre-productif.

Je mentionne volontairement « spiritualité chrétienne » plutôt que « religion chrétienne » parce que la spiritualité est en rapport avec l’expérience de vie et avec l’intime, la religion est plus en rapport avec les dogmes et/ou rituels. Jésus a dit lui-même « vous annulez la parole de Dieu par vos traditions que vous vous êtes transmises ». Nous serions surpris de découvrir ce qui se cache parfois sous des siècles de couches de tradition (et ce n’est pas une spécialité exclusive du christianisme).
Toutefois le but de ces modules n’est pas anti-religieux mais l’approfondissement de ce que l’on croit.  Je veille toujours à partager des choses « pour » plutôt que des choses « contre » c’est plus édifiant ! Il est aisé de « dénoncer » ce qui ne va pas, personnellement je préfère proposer des alternatives. Toutefois il pourra arriver que nos idées reçues ou nos « absolus » soient « égratignées », ce qui ne constitue pas en soi une menace, car la vérité ne craint pas d’être éprouvée ou questionnée.

Les participants Helikia 2020-21 ont été un groupe test avec ces modules « fondations ». Au vu des retours, l’expérience a été concluante.

-  Concernant le moyen : Les séminaires étaient donnés en présentiel ce qui représentait un point très fort pour la cohérence et la complicité du groupe mais aussi un coût (financier, déplacement, organisation, temps …) pour chaque participant qui parfois venait de loin.
De plus jusqu’ici les séminaires étaient fermés (dans le sens d’un groupe restreint s’engageant à l’année) au grand regret de beaucoup. Vous avez été nombreux à vouloir participer à distance, ce n’était pas encore le bon moment.
Maintenant arrive le temps d’ouvrir à plus large avec un fonctionnement plus souple - la formule par correspondance - qui offre de multiples avantages :
-  Plus besoin de se déplacer.
-  Plus besoin de s’organiser au niveau agenda.
-  Possibilité d’avancer à son propre rythme.
-  Coût réduit (50 euros/personne pour un module de 7-9h)
-  Pas d’engagement, vous arrêtez quand vous voulez juste en signalant votre intention, sans préavis.

Ce que ce programme n’est pas :
-  Une formation. C’est une série de partages pour susciter de la réflexion sur nos croyances.
-  Un outil de prosélytisme, il ne contient aucune promotion ou invitation à adhérer à un quelconque mouvement.
-  Une « caisse de munitions » pour polémiquer, critiquer ou juger les autres.
-  L’imposition d’un nouveau paradigme. Tout d’abord rien ne sera imposé mais proposé, comme des outils de réflexion dont vous aurez la responsabilité. Cette parole de Paul : « examinez toutes choses et retenez ce qui est bon » est reprise et encouragée. Puis rien ne sera fondamentalement nouveau (si ce n’est parfois pour nos concepts).

Quels thèmes seront abordés durant ces modules ?
En fait le programme ne se décline pas en thèmes mais en objectifs :
Vivre la réalité de Christ en nous et le laisser vivre au travers de nous.
Les moyens pour cela sont :
-  Une redécouverte des fondements de la foi.
-  Une redécouverte de la Bible en sortant de l’esprit de la Lettre.
-  Un « débouchage » de « nos puits intérieurs », encombrés de multiples gravas de traditions, de conceptions humaines et parfois de religiosité, afin que les sources d’eau vive puissent en jaillir.
-  Une sortie des ornières induites par les schémas de pensées et de croyances toxiques.
-  Vivre Dieu (ou le Divin) de manière pratique, efficace, libre, décomplexée.

Les motivations doivent donc plus s’aligner sur les objectifs que sur une liste de thèmes. Le but est qu’à l’issue de ce bout de chemin ensemble chacun puisse dire, à l’instar de l’Abbé Maurice Zundel : Je ne crois pas en Dieu, je le vis !

Pour qui ?
Pour tous ceux qui prêtent un intérêt au message biblique, à la spiritualité chrétienne et aux curieux en recherche.
Il est évident que si vous êtes fermés aux notions de Dieu, Bible, Christ… ce programme n’est peut-être pas adapté pour vous.
Les seuls prérequis souhaitables sont : être dans l’ouverture (il reste de la place pour du nouveau) et être plutôt « psychoflexible » que psychorigide (ça sera plus confortable).
La vérité ne craint pas d’être éprouvée. Nous éprouverons donc nos certitudes et nos absolus, et ce qui demeurera sera encore plus fort et plus profond. Le but n’est pas une œuvre de démolition mais plus selon les différentes phases que l’on trouve dans l’appel de Jérémie: déraciner, renverser, démolir, faire disparaître pour bâtir et pour planter (Jérémie.1:10).

Sans vouloir rester dans le mystère, je suis convaincu que communiquer une liste de thèmes pourrait induire en erreur et conduire dans une fausse anticipation, car les mots peuvent avoir pour chacun des significations différentes et aussi provoquer parfois le sentiment de déjà connaître alors qu’un fondement basique peut livrer bien des surprises !

L’accent sera donc plus mis sur une redécouverte que sur une révision.
Les modules sont denses, riches et sourcés pour que chacun puisse vérifier par lui-même.

Tous les principaux thèmes majeurs de la Bible seront abordés durant ce cursus et seront traités dans un ordre pédagogique et efficace au vu des nombreux témoignages.

A noter à l’intention des anciens « Helikéens », ces cours n’ont absolument rien à voir avec ce que vous avez pu entendre ou vivre durant les précédentes années Helikia.

Pour les modalités ou plus d’infos merci de prendre contact à l’adresse suivante:
helikia@cttm.fr

Pour ceux qui ont commencé ces modules et qui veulent en témoigner, on se retrouve dans les commentaires.

En avant pour cette nouvelle aventure !

10 Responses to Helikia : modules « Fondations »

  1. Ludovic

    Bonjour à tous.
    Pour celles et ceux qui ont soif, sont attirés par l’intériorité mais ne sautent pas le pas car l’intériorité telle qu’ils l’a conçoivent ne cochent pas toutes les cases doctrinales et dogmatiques acquisent jusqu’à aujourd’hui … Helikia est fait pour vous. Vraiment.

    Derrière les doctrines il y a une compréhension. Or le fait de revoir une compréhension différente bouleverse parfois tout le reste.

    On ne peut pas coudre un tissu neuf sur un vieux vêtement sans que ce dernier ne se déchire.
    Comme les juifs de Rome on demandait à Paul comment faire leur culte après leur conversion à Christ : deconformez vous.

    Beaucoup de ce que l’on croit aujourd’hui est juste un héritage de pensées qui ont pris autorité parce qu’ils sont majoritaires. Mais par des références historiques factuelles, des traductions approfondies, des étymologies remisent dans leur contexte culturelle… wow, on en découvre des choses et forcément on sort d’un schéma de croyances.

    J’ai été pendant plusieurs années, traitant technico-fonctionnel sur des programmes informatiques. Quand un dossier se cassait la gueule, le moyen le plus sure d’atteindre la cible était de tout reprendre à zéro et ainsi d’éprouver la structure du dossier. Certaines étaient finalement à garder mais d’autres à jeter et à revoir.

    Au final il faut déconstruire ce que nous avons bâtit depuis l’extérieur pour nous laisser bâtir de l’intérieur.

  2. Testuz Anne

    Oui je suis intéressée par les cour helikia. Merci de me contacter.

    • Paddy

      Dans ce cas , merci de nous contacter à l’adresse indiquée helikia@cttm.fr
      Pour que toutes les demandes et suivis soient centralisés. Merci de votre intérêt.

  3. Soja

    Je viens de commencer. Un régal!

    J’aime beaucoup l’exposé sur le texte massorétique et la Septante. Une fois que l’on sait ça… C’est effectivement fondamental. (Ne ratez pas ça, inscrivez-vous!)

    J’étais tombé une fois par hasard sur la conférence d’un musulman dénommé Youssef Hindi qui avait étudié la Bible. Intéressé par les actions du Christ et son message, il cherchait toutefois une explication sur la différence entre le caractère de Dieu révélé par Jésus et la description qu’en faisait l’ancien testament (sacrifices d’enfants, génocides, etc.)

    Il avait conclu à une falsification des textes. Il prenait pour preuve Jérémie 8.8 : «Comment dites-vous: Nous sommes sages, et la loi de l’Eternel est avec nous? Mais voici, la plume menteuse des scribes en a fait une fausseté.» Comme quoi, même la Bible en parle.

    Cela expliquait aussi pour lui la contradiction flagrante entre le passage de la Bible qui affirme que c’était l’Eternel qui avait inspiré le dénombrement à David, et celui qui dit que c’était Satan.

    Bref, la Vérité, l’intermédiaire entre Dieu et les hommes, est une personne (le Christ), et non un livre saint. On ne peut pas faire l’économie d’une relation vivante avec Dieu. J’aime beaucoup.

  4. Dams

    Salut Patrick, je me suis lancé. Et oui on se régale. En toute humilité pour moi, rien que des confirmations de ce que je crois et c’est agréable de ne plus se sentir seul. En revanche quel travail, quelle richesse d’Histoire, quelles observations, quelles richesses de la recherche de la traduction du texte source du fondement des écritures. Superbe Patrick, superbe Seigneur, merci à tous les 2. Mais il me manque le temps des questions présentes en live. J’en suis au fondation 2 et j’ai hâte de découvrir le reste. Aurais tu un espace dédié spécialement si nous avons des questions ?

    • Paddy

      Je ne savais pas que tu faisais partie de l’aventure, je ne m’occupe pas du tout de la gestion des modules.
      Content que tu apprécies. Nous avons eu des problèmes d’enregistrement pour ce premier module et je sais que c’est frustrant de ne pas entendre les questions. Aucune inquiétude, pour les autres modules le problème est réglé.
      L’adresse de contact peut servir d’espace dédié à condition que ce ne soit pas le débordement. Je répondrai de manière concise en fonction de mes dispos de temps. Si la question est abordée dans un module suivant, je le signalerai et il faudra juste avoir de la patience.
      Le module 1 est comme une mise en bouche, après ça monte en intensité.
      En tout cas, bienvenu dans l’aventure.

  5. maria

    Bonjour Patrick,

    Merci encore et encore pour ces cours que je ne cesse de réécouter, j’attend avec impatience le cours 9. Aussi, plus je les réécoute plus j’ai l’impression de les vivre « en 3D » bizarre ! et plus ils me persécutent. Mon regard n’est plus le même envers les gens , j’ai plus de respect, de compassion ; ceci est le résultat des moments passés dans l’intériorité (jen vois la différence). J’ai vécu ces moments sans que rien ne se passe mais parfois les larmes profondes signaient des changements profonds. J’aime beaucoup l’expression que Patrick emploie lors de ces moments : Dieu infuse des programmes…
    Nous avons chacun notre propre chemin, nous sommes tous différents peu importe mais Dieu attend chacun de nous avec un immense amour.
    A tous les lecteurs, je peux vous assurer que vous ne sortirez pas indems des cours proposés, qu’ils vont vous transformer intérieurement et que votre vie (peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez actuellement) va prendre une nouvelle dimension. Je le sais, je le vis.

  6. Maëlle

    Chers tous qui lirez ces lignes, j’espère que vous allez bien. J’ai embarqué pour les cours Helikia fin juin (il y a 3 mois) et c’est comme si l’évangile m’avait percutée pour la première fois.
    Évoluant dans un contexte d’église évangélique depuis l’âge de 9 ans, j’avais dès enfant vécu une vraie expérience avec Jésus, puis m’étais complètement éloignée à 19 ans, pour vivre un authentique retour à Dieu à 30 ans, en 2006.
    Ma relation avec Dieu s’est faite alors de plus en plus intime. Pourtant, bien qu’étant persuadée de l’amour et de la bonté de Dieu et pouvant l’attester par de vraies expériences, il restait malgré tout au fond de moi une sorte de goût amer, un « oui Seigneur je sais que tu es bon, mais … ».
    A l’écoute des cours fondation, j’ai vécu d’intenses et complets changements de point de vue à bien des égards, et je peux aujourd’hui affirmer que Dieu est bon, Dieu est juste, Dieu est Amour… et il n’y a plus aucun « mais »!
    Un feu de joie s’est allumé au fond de mon être, comme un feu de bengale que plus rien ne pourra jamais éteindre.
    Je remercie Patrick Fontaine pour son courage, son investissement, et son affection pour chacun des auditeurs, qui transpire au travers de chaque cours ! Et je n’ai pas de mots suffisants pour remercier Celui qui est l’auteur de la vie pour son infini amour envers notre humanité, envers SON humanité qu’Il chérit tant.
    Nb: tout comme Maria, hâte d’écouter le prochain cours !

    • Paddy

      Merci Maelle
      Le prochain module va sortir du four très prochainement, il sera dispo tout chaud !

  7. Bonjours à tous pour moi les cours fondations m’ont permis de repartir sur le Rocher. J’ai fait l’expérience de la nouvelle naissance en 1989 j’ai donné toute ma vie au Dieu que je croyais connaître…
    En réalité c’était un Dieu que je m’étais façonnée à travers les écritures et ma compréhension du monde.
    Je voulais vivre une vie chrétienne j’y mettais beaucoup d’efforts. je ne vivais pas cette parole de Jesus :
    Mon joug est doux mon fardeau léger…
    Pour vivre mes objectifs de Chretien dans le monde d’aujourd’hui le joug et le fardeau que je m’imposais étaient dur ce qui me donnais une image d’un Dieu dur.
    Avec les cours fondation et les la pratique de l’intériorité j’ai pu rencontrer le véritable Dieu d’amour que Jésus nous présente.
    Il vie en moi et me transforme de l’intérieur son fardeau est vraiment léger son joug est doux.
    merci Patrick de nous avoir montré le chemin sois bénis.
    Merci Jésus tu es vraiment le chemin la vérité et la vie
    Les religieux auront beaucoup de mal à suivre ce chemin comme du temps de Jésus. c’est ce que j’étais mais de toutes façons son Esprit est à l’œuvre et comme Jésus nous l’a promis il nous relève la vérité.
    Allons de l’autre bord !

Répondre à Testuz Anne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

patrickfontaine.org download