Chap.XIV: The X Files

apocalypse-now chap XIV Signes étranges à Jérusalem durant 40 ans avant la destruction du Temple!

Jésus avait prévenu: … il y aura des phénomènes terribles et de grands signes dans le ciel (Luc.21 :11)

La ville et le Temple de Jérusalem furent le théâtre d’une série de phénomènes étranges, à partir de l’an 30, notamment à l’occasion de chaque fête de Yom Kippour. Ces phénomènes qui ont débuté une quarantaine d’années avant la destruction du Temple en l’an 70 ap. J.-C, ont été observés par de nombreux Juifs ayant vécu à cette époque-là. On peut trouver des rapports de ces signes dans les deux versions du Talmud (de Jérusalem et de Babylone). Quoique le Talmud ne soit pas un livre inspiré par Dieu, il contient cependant des précisions historiques et des détails intéressants concernant les traditions juives par les rabbins dès le troisième siècle de notre ère.

Ils ont été aussi consigné par :

- Flavius Josephe (37-100) historien juif dans son ouvrage « La guerre des juifs »

- Eusèbe de Césarée (265 – 339) dans son « Histoire Ecclésiastique »,

- Tacite (58-120) historien et sénateur romain dans son ouvrage Historiae (Histoires) en 109 apr.JC

- le Sepher Yosippon (histoire du peuple juif pendant la période du Second Temple (vie siècle av.JC – 70 apr.JC), composée en hébreu par un Juif d’Italie du sud vers le milieu du xe siècle.)

Ces événements sont autant d’indices qui prouve que Jésus aurait bien été crucifié en l’an 30 et que Dieu ne fait jamais rien sans prévenir les hommes.

Tous ces phénomènes, qui se sont déroulés pendant 40 ans jusqu’à la destruction du Temple, étaient autant de signaux qui annonçaient aux juifs de l’époque  l’imminence de la catastrophe de l’an 70 et auraient dut lui faire prendre conscience que quelque chose avait fondamentalement changé sur le plan religieux depuis cette année 30. Les nouveaux cieux étaient là, on ne s’approchait plus de Dieu de la même façon.

Quels étaient ces signes étranges?

Les gens pressés ou qui veulent une synthèse passez directement à la fin de ce billet au niveau des paroles en rouge. Pour les autres, accrochez vos ceintures et profitez du voyage.

Concernant les premiers voici ce que rapporte le Talmud de Babylone : Nos rabbins enseignaient : Au cours des quarante dernières années avant la destruction du Temple le tirage au sort ['Pour le Seigneur'] n’est pas venu dans la main droite, ni le ruban de couleur rouge n’est devenu blanc, et la lumière occidentale (de la Ménorah) n’a plus brillé et les portes du Hekel [du Temple] s’ouvraient d’elles-mêmes, jusqu’à ce que Rabban Yohanan Ben Zakkai les réprimanda, disant : Hekel, Hekel, pourquoi veux-tu nous alarmer ? Je sais que tu seras détruit, car Zacharie fils d’Ido avait déjà prophétisé à ton sujet (Zach. 11 : 1) : « dit au Temple : ‘Ouvrez vos portes, ô Liban, et que le feu dévore tes cèdres’ » (version Soncino, extrait de Yoma 39b. Passage similaire dans le Talmud de Jérusalem).

Ce passage du Talmud nous parle de quatre phénomènes inhabituels, dont les deux premiers qui avaient lieu à l’occasion de chaque fête des Expiations durant les quarante années qui précédèrent l’an 70. Les deux autres signes concernaient plus précisément le service quotidien du Temple. Concernant Yom kippour, Lévitique 16 nous parle du Jour du Grand Pardon (Yom Kippour) qui est aussi le jour le plus saint du calendrier hébreu. A cette occasion, de nombreux Juifs venaient de tout le pays et de l’étranger à Jérusalem pour participer à la cérémonie qui était le rendez-vous religieux, l’évènement de l’année. C’était, en effet, lors de cette fête que les péchés du peuple étaient pardonnés par le Seigneur grâce au rituel des sacrifices qui se déroulait au Temple de Jérusalem Ce chapitre nous présente une liturgie pour le moins étrange. Les versets 7 et 8 ordonnent au Grand Prêtre de prendre 2 boucs puis de les tirer au sort afin de déterminer lequel serait offert en sacrifice à l’Éternel et lequel était pour Azazel. L’un des boucs était « pour Yahweh » et devait lui être offert en sacrifice pour le péché du peuple. Son sang devait être aspergé sur le propitiatoire. L’autre bouc était « pour Azazel ». Après que le premier bouc soit sacrifié, le Grand Prêtre avait l’instruction de poser ses deux mains sur ce bouc émissaire, vivant, et de confesser le péché des Israélites et ainsi le « mettre sur la tête du bouc ». Il était ensuite conduit dans le désert sous la responsabilité d’un homme qui était désigné pour accomplir cette tâche. C’est ainsi que les Écritures décrivent ce rituel. Les deux premiers signes concernent ce passage sur les deux boucs.

1er signe – Le tirage au sort On apportait au Grand Prêtre deux boucs identiques qu’il devait tirer au sort pour désigner lequel était « pour le Seigneur » et lequel était « pour Azazel ». Le Grand prêtre plongeait alors ses deux mains dans une urne pour en retirer les deux lots représentant les deux boucs. Soit le lot « pour Yahweh » et celui « pour Azazel ». Quand le lot « pour Yahweh » (représenté à un certain moment par une pierre blanche) venait dans la main droite, c’était un bon présage, mais si ce lot arrivait dans la main gauche, c’était un mauvais signe. Avant cette année 30, cette loterie était aléatoire (la pierre blanche tombait aussi bien dans la main droite que dans la gauche). Mais durant les quarante années qui précédèrent la destruction du Temple, la cérémonie ne s’est plus passée comme auparavant. Chaque fois que le Grand prêtre effectuait le tirage au sort pour départager les boucs, il sortait la pierre noire hors de la boîte dans la main droite. C’est arrivé chaque année lors de la fête, depuis l’an 30 jusqu’à la disparition du Temple en 70 ! Les Juifs ont remarqué ce phénomène qu’ils ont interprété comme étant de mauvais augure. En effet, c’était le fait de voir arriver la pierre blanche dans la main droite du Grand prêtre qui était considéré comme un bon signe et non l’inverse.

2ème signe – Le ruban de couleur rouge ne devenait pas blanc La littérature rabbinique, la Mishnah en particulier (Yoma 39a) – ajoute certains détails. Le Grand Prêtre attachait ensuite un fil de laine écarlate à la tête du bouc « pour Azazel » et un ruban autour du cou du bouc « pour l’éternel ». il posait ensuite ses deux mains dessus, confessait ses péchés, ceux de sa famille et ceux d’Israël, puis demandait à ce qu’ils soient pardonnés. Un homme devait conduire le bouc jusqu’à une falaise dans le désert et l’y précipiter (Yoma 6. 1-8). Il existe encore aujourd’hui, dans le désert de Judée, un lieu que l’on appelle le « Mont Azazel » où ce terrible rituel est supposé s’être produit. Mais comment se fait-il que Lévitique 16 ordonne seulement de laisser le bouc émissaire dans le désert et ne mentionne rien au sujet de cette pratique barbare consistant à pousser le bouc du haut d’une falaise? Un jour, le bouc émissaire est revenu du désert – où il avait été laissé – et il est entré à Jérusalem, ce qui a été considéré comme un signe terrible de malédiction. C’est à partir de ce moment-là qu’ils adoptèrent cette méthode consistant à jeter le bouc du haut de la falaise, qui respectait tout de même l’instruction biblique de Lévitique 16 de le « laisser au désert », sauf qu’il ne pourrait plus jamais en revenir. On attachait aussi un ruban rouge sur la porte du Temple. Quand le bouc pour azazel avait été précipité, Au bout d’un certain temps ce morceau de tissu devenait blanc, ou il restait parfois rouge, ce qui n’était pas un bon présage. Ésaïe 1 : 18 faisait symboliquement référence à ce fil de laine écarlate. Un signe surnaturel attestant que le péché du peuple avait été ôté.

3ème signe – La lumière occidentale n’a plus brillé La lampe à sept branches (Ménorah) se trouvait dans le lieu saint sur le côté sud (Ex. 25 : 31-40 et 26 : 35). On appelait la lampe du milieu La lumière occidentale, le « ner ma’aravi« , elle avait une particularité. Alors qu’on mettait dans les sept lampes la même quantité d’huile, les six qui se trouvaient de part et d’autre de la lumière centrale ne brûlaient que du soir au matin. La septième, celle du milieu, continuait de brûler jusqu’au soir. (C’est en souvenir de cette lumière constamment allumée que, dans toutes les synagogues, brûle, un « ner tamid« , une lumière éternelle, qui ne s’éteint jamais). Le « ner ma’aravi » du Temple était donc, avec les six autres, allumé et entretenu par les cohanim (les prêtres). Au cours du service quotidien dans le Sanctuaire, toutes les mèches de la lampe étaient rallumées le soir avec la flamme de la branche centrale. Cette mèche centrale appelée « la flamme occidentale » était la plus importante des sept, puisque c’est avec cette mèche qu’on rallumait les autres flammes éteintes (Ex. 27 : 21). Elle devait donc rester toujours allumée, même si parfois il arrivait qu’elle s’éteigne par accident. Mais de nouveau, au cours des quarante années qui précédèrent la disparition du Temple, la « flamme occidentale » s’éteignit d’elle-même durant la nuit, malgré le soin particulier apporté par les lévites pour que cette flamme reste constamment allumée (on y mettait plus d’huile et elle était mieux surveillée). Si on ne connaît pas la cause de ce phénomène mystérieux, on peut néanmoins en deviner la raison : il était manifeste que la présence de Dieu avait quitté le lieu saint et que ce signe, comme tous les autres d’ailleurs, aurait dû alerter le Grand prêtre et lui indiquer que quelque chose avait changé depuis l’apparition de ces phénomènes dès l’an 30.

Ces signes étaient d’autant plus de mauvais augures que des phénomènes inverses (et donc de bon présage) se sont passés lors de la prêtrise d’un certain Simon le Juste qui fut Grand prêtre au 3e siècle avant notre ère : Nos rabbins enseignaient : Pendant les quarante ans du ministère de Simon le Juste, le lot ['Pour le Seigneur'] est toujours venu dans la main droite. Puis après son ministère, il est venu tantôt dans la main droite, tantôt dans la main gauche. Et [pendant ce même temps] le tissu de couleur pourpre devenait blanc. Mais après, il est devenu parfois blanc ou pas. Pendant ces quarante ans également, la flamme occidentale restait allumée, puis après, elle restait allumée ou s’éteignait. » (Talmud, version Soncino, extrait de Yoma 39a).

Autre fait rapporté par le Talmud

Le Sanhédrin a changé de place. Un autre événement rapporté par le Talmud s’est aussi déroulé à partir de l’an 30. Il concernait le lieu où siégeait le Sanhédrin. Avant cette année 30, le Sanhédrin tenait habituellement ses audiences et ses délibérations dans un local attenant au Temple appelée Lishkath ha-Gazith « la Chambre des Pierres Taillées ». Or, dès cette année-là (en 30), le Sanhédrin a décidé de quitter ce lieu superbe pour siéger dans un local moins prestigieux situé en dehors du Temple appelé Hanuth  » salle du commerce, bazar »:

« Quarante ans avant la destruction du Temple, le Sanhédrin quitta le Gazith  pour siéger dans le hanuth. (Talmud de Babylone, version Soncino, extrait de Shabbat 15a).

« Quarante ans avant que le Temple ne soit détruit, le Sanhédrin l’avait abandonné le Temple pour tenir ses séances dans le « Hanuth » (Talmud de Babylone, version Soncino, extrait de Abodah Zara 8b).

 » Quarante ans avant la destruction du temple, les juges furent chassés du consistoire Gazith et que lorsqu’on les chassa du consistoire, on leur ôta  le pouvoir de juger à mort; qu’alors ils se couvrirent de cilices, s’arrachèrent les cheveux, pleurant et disant: malheur à nous, parce que le sceptre a cessé dans Juda, et que le fils de David, c’est à dire le Messie, n’est pas encore venue (Talmud de Jérusalem, traité Sanhédrin, chap.24)

Pourquoi tant de lamentations? Parce les juifs croyait que le sanhédrin, siégeant dans le consistoire de Gazith, pour porter des peines capitales resterait jusqu’à ce que vienne Siloh qui est le messie (Rabbi Moïse Hadarsan- commentaire sur la Genèse, paroles: et le scribe de sa postérité).

Pourquoi un tel changement de lieu de réunion et quelle en était la raison ? On ne sait pas exactement, le traité sanhédrin dit que les membres du sanhédrin ont été chassé. Par qui? Comment? La question reste ouverte.

Nous avons dans la Bible  un indice qui pourrait expliquer  ce changement de lieu. Matthieu affirme qu’il y eut un tremblement de terre au moment de la mort de Jésus. «A ce moment, le rideau suspendu dans le Temple se déchira depuis le haut jusqu’en bas. La terre trembla, les rochers se fendirent,» (Matt. 27 : 51). Il est donc tout à fait possible que le Temple ait subi quelques dommages suite à ce séisme et que le local où se réunissait le Sanhédrin soit devenu de ce fait hors d’usage.

L’épisode du voile déchiré qui fut également un signe significatif, n’a cependant pas été repris dans le Talmud en raison, probablement, du lien de proximité trop évident avec la mort du Messie.

Une foule d’autres signes surnaturels

Flavius Joseph – guerre des juifs Livre 6, Chapitre 5, paragraphe 3 Ces trompeurs, ces gens qui se prétendaient envoyés de Dieu abusaient ainsi le misérable peuple, qui n’accordait ni attention ni créance aux clairs présages annonçant la désolation déjà menaçante : comme si la foudre fût tombée sur eux, comme s’ils n’avaient ni des yeux ni une âme, ces gens ne surent pas entendre les avertissements de Dieu. Ce fut d’abord quand apparut au-dessus de la ville un astre semblable à une épée, une comète qui persista pendant une année. Avant la révolte et la prise d’armes, le peuple s’était rassemblé pour la fête des azymes, le 8e jour du mois de Xanthicos, Quand, à la neuvième heure de la nuit, une lumière éclaira l’autel et le Temple, assez brillante pour faire croire que c’était le jour, et ce phénomène dura une demi-heure. Les ignorants y virent un bon signe, mais les interprètes des choses saintes jugèrent qu’il annonçait les événements survenus bientôt après. Dans la même fête, une vache amenée par quelqu’un pour le sacrifice mit bas un agneau dans la cour du Temple, et l’on vit la porte du Temple intérieur, tournée vers l’Orient, – bien qu’elle fût en airain et si massive que vingt hommes ne la fermaient pas sans effort au crépuscule, qu’elle fût fixée par des verrous munis de chaînes de fer et par des barres qui s’enfonçaient très profondément dans le seuil formé d’une seule pierre, s’ouvrir d’elle-même à la sixième heure de la nuit. Les gardiens du Temple coururent annoncer cette nouvelle au capitaine, qui monta au Temple et fit fermer la porte à grand peine. Ce présage aussi parut encore très favorable aux ignorants : ils disaient que Dieu leur avait ouvert la porte du bonheur mais les gens instruits pensaient que la sécurité du Temple s’abolissait d’elle-même, que la porte s’ouvrait et s’offrait aux ennemis. Ils estimaient entre eux que c’était le signe visible de la ruine. Peu de jours après la fête, le vingt-et-un du mois d’Artemisios, on vit une apparition surhumaine, dépassant toute créance. Ce que je vais raconter paraîtrait même une fable, si des témoins ne m’en avaient informé : du reste, les malheurs qui survinrent ensuite n’ont que trop répondu à ces présages. On vit donc dans tout le pays, avant le coucher du soleil, des chars et des bataillons armés répandus dans les airs, s’élançant à travers les nuages et entourant les villes. En outre, à la fête dite de la Pentecôte, les prêtres qui, suivant leur coutume, étaient entrés la nuit dans le Temple intérieur pour le service du culte, dirent qu’ils avaient perçu une secousse et du bruit, et entendu ensuite ces mots comme proférés par plusieurs voix : « Nous partons d’ici. » Mais voici de tous ces présages le plus terrible : un certain Jésus, fils d’Ananias, de condition humble et habitant la campagne, se rendit, quatre ans avant la guerre, quand la ville jouissait d’une paix et d’une prospérité très grandes, à la fête où il est d’usage que tous dressent des tentes en l’honneur de Dieu, et se mit soudain à crier dans le Temple: «Voix de l’Orient, voix de l’Occident, voix des quatre vents, voix contre Jérusalem et contre le Temple, voix contre les nouveaux époux et les nouvelles épouses, voix contre tout le peuple!» Et il marchait, criant jour et nuit ces paroles, dans toutes les rues. Quelques citoyens notables, irrités de ces dires de mauvais augure, saisirent l’homme, le maltraitèrent et le rouèrent de coups. Mais lui, sans un mot de défense, sans une prière adressée à ceux qui le frappaient, continuait à jeter les mêmes cris qu’auparavant. Les magistrats, croyant avec raison, que l’agitation de cet homme avait quelque chose de surnaturel, le menèrent devant le gouverneur romain. Là, déchiré à coups de fouet jusqu’aux os, il ne supplia pas, il ne pleura pas mais il répondait à chaque coup, en donnant à sa voix l’inflexion la plus lamentable qu’il pouvait : « Malheur à Jérusalem ! » Le gouverneur Albinus lui demanda qui il était, d’où il venait, pourquoi il prononçait ces paroles ; l’homme ne fit absolument aucune réponse, mais il ne cessa pas de réitérer cette lamentation sur la ville, tant qu’enfin Albinus, le jugeant fou, le mit en liberté. Jusqu’au début de la guerre, il n’entretint de rapport avec aucun de ses concitoyens ; on ne le vit jamais parler à aucun d’eux, mais tous les jours, comme une prière apprise, il répétait sa plainte : « Malheur à Jérusalem ! » Il ne maudissait pas ceux qui le frappaient quotidiennement, il ne remerciait pas ceux qui lui donnaient quelque nourriture. Sa seule réponse à tous était ce présage funeste. C’était surtout lors des fêtes qu’il criait ainsi. Durant sept ans et cinq mois, il persévéra dans son dire, et sa voix n’éprouvait ni faiblesse ni fatigue ; enfin, pendant le siège, voyant se vérifier son présage, il se tut. Car tandis que, faisant le tour du rempart, il criait d’une voix aiguë : « Malheur encore à la ville, au peuple et au Temple », il ajouta à la fin : « Malheur à moi-même », et aussitôt une pierre lancée par un onagre le frappa à mort. Il rendit l’âme en répétant les mêmes mots.

Tacite Histoires livre 5 chapitre XIII Il était survenu des prodiges dont cette nation, aussi ennemie de tout culte religieux qu’adonnée aux superstitions, aurait craint de conjurer la menace par des vœux ou des victimes expiatoires. On vit des bataillons s’entrechoquer dans les airs, des armes étinceler, et des feux, s’échappant des nues, éclairer soudainement le temple. Les portes du sanctuaire s’ouvrirent d’elles-mêmes, et une voix plus forte que la voix humaine annonça que les dieux en sortaient ; en même temps fut entendu un grand mouvement de départ.

Eusèbe Histoire Ecclésiaistique Livre 3, Chap.8, Sections 1-6 « Les séducteurs égaraient alors ce malheureux peuple et le trompaient au sujet de Dieu, en sorte qu’il ne donnait point d’attention, et ne croyait pas aux présages qui annonçaient si clairement la dévastation future. Ainsi que des gens étourdis par la foudre qui n’ont plus l’usage de leurs yeux ni de leur esprit, les Juifs n’attachaient aucune importance aux avertissements de Dieu. Ce fut d’abord un astre qui parut sur la ville sous la forme d’un glaive et une comète qui resta suspendue pendant une année. Ensuite, avant la défection et le soulèvement pour la guerre, au moment où le peuple était réuni pour la fête des azymes, le huit du mois Xantique, à la neuvième heure de la nuit, une telle lumière environna l’autel et le temple qu’on crut être en plein jour, et cela dura une demi-heure : les ignorants y virent un bon présage, mais les scribes comprirent tout de suite avant que les choses ne fussent arrivées. Au temps de la même fête, une vache, amenée par le grand prêtre pour le sacrifice, mit bas un agneau au milieu du temple. La porte orientale de l’intérieur du temple était d’airain et si lourde que vingt hommes avaient grand’ peine à la fermer le soir ; elle était close par des verrous en fer et munie de targettes très profondes : à la sixième heure de la nuit, on la-vit s’ouvrir d’elle- même. Peu de jours après la fête, le vingt et unième du mois Artémisios, on vit le spectre d’un démon plus grand qu’on ne peut croire. Ce que je dois raconter semblerait fabuleux, si le récit n’en était pris de témoins oculaires et si les maux qui suivirent n’avaient été dignes des présages eux-mêmes. Avant le coucher du soleil, on aperçut sur tout le pays des chars aériens et des phalanges armées qui s’élançaient des nuages et entouraient les villes. Lors de la fête appelée Pentecôte, pendant la nuit, les prêtres venus au temple selon leur coutume, pour leur office, déclarèrent avoir entendu d’abord des bruits de pas, un tumulte, puis des voix nombreuses qui disaient : « Sortons d’ici. »

Le Sepher Yosippon (histoire du peuple juif pendant la période du Second Temple (vie siècle av.JC- 70 apr.JC), composée en hébreu par un Juif d’Italie du sud vers le milieu du xe siècle.) (A Medieval History of Ancient Israel) translated from the Hebrew by Steven B. Bowman. Excerpts from Chapter 87 « Burning of the Temple » Durant une année, avant que Vespasien vienne, on a vu une grande étoile brillant comme des épées non dégainées sur le Temple. Et à cette époque quand on a vu le signe c’était la fête de Paque et pendant cette nuit entière le Temple a été éclairé et illuminé durant toute la nuit comme la lumière du jour et ça été ainsi tous les sept jours de la Pâque juive. Tous les sages de Jérusalem savaient que c’était un signe malveillant, mais le reste du peuple ignorant a dit que c’était un signe bienveillant. …Après qu’on est vu ceci on a vu haut au-dessus du Saint des Saints durant la nuit entière le contour du VISAGE D’UN HOMME, tel que sa beauté n’avait jamais été vu dans tout le pays et son apparence était TOUT À FAIT STUPÉFIANTE. De plus, des chars de feu et des cavaliers ont été vu à cette époque, une grande force volant à travers le ciel près de la terre venant contre Jérusalem et tout la terre de Judas, tous des chevaux de feu et des cavaliers de feu. Quand la fête de Shavu’oth est venu à cette époque, pendant la nuit les prêtres ont entendus dans le Temple quelque chose comme le son d’hommes allant et le son d’hommes marchant sans le temple puis une puissante et terrible voix a été entendue disant: « allons et quittons cette Maison ».

A noter, pour ce qui concerne les armées célestes vues de la ville, nous avons un précédent : 2 Maccabées 5 :1-4 Vers ce temps-là Antiochus préparait sa seconde attaque contre l’Egypte. Il arriva que dans toute la ville, pendant près de 40 jours, apparurent, courant dans les airs, des cavaliers, vêtus de robes brodées d’or, des troupes armées disposées en cohortes, des escadrons de cavalerie rangés en ordre de bataille, des attaques et des charges conduites de part et d’autre, des boucliers agités, des forêts de piques, des épées tirées hors du fourreau, des traits volants, un éclat fulgurant d’armures d’or et des cuirasses de tout modèle. Aussi tous priaient pour que cette apparition fût de bon augure.

Historiquement, ce ne fut pas d’un bon augure, cette apparition présageait un massacre à Jérusalem et un pillage du temple par Antiochus IV Epiphane.

Des faits étranges survenus à Jérusalem entre 30 et 70 apr.JC

- Pendant 40 ans, durant Yom Kippour, le sort pour L’éternel n’est plus monté.

- Pendant 40 ans, durant Yom Kippour, le ruban rouge n’est plus devenu blanc.

– Pendant 40 ans durant le service quotidien, la lumière principale de la ménorah s’éteignait

- Pendant 40 ans le sanhédrin n’a plus siégé dans le temple

- Des faux prophètes et un peuple insensible et endurcit

- Un astre brillant semblable à une épée au-dessus de Jérusalem durant une année

- Une lumière en pleine nuit qui éclaire l’autel et le temple comme en plein jour durant ½ heure.

- Une vache qui met bas un agneau dans la cour du temple.

- La porte du temple intérieur qui s’ouvre d’elle-même.

- Une apparition surhumaine, le spectre d’un démon plus grand qu’on ne puit croire.

- Apparition haut au-dessus du Saint des Saints durant toute la nuit le contour du visage d’un homme, d’une beauté jamais été vu dans tout le pays et d’une apparence stupéfiante.

- Des armées célestes dans les airs, avec des chevaux de feu, des cavaliers de feu, des chars de feu…

- Voix audible dans le temple disant « nous partons d’ici ».

- Jésus fils d’Anania qui crie pendant 7 ans et 5 mois la même prophétie de malheur sur Jérusalem, le temple et les habitants de la ville.

Le fait que ces phénomènes hors du commun aient été consignés par écrit par les autorités religieuses juives constitue une preuve évidente de l’authenticité des faits rapportés.

En effet, qu’elle aurait été l’intérêt pour les juifs de l’époque de rapporter ces événements étranges qui auraient pu indiquer que Jésus était bien le Messie annoncé par l’Écriture.

Tous ces signes, qui ne sont pas gratuits, signalent de manière très claire des choses spécifiques.

Stay Tuned

50 Responses to Chap.XIV: The X Files

  1. yaoull

    Dieu ne fait jamais rien sans prévenir les hommes.

    Sur le plan individuel ça me parle beaucoup

  2. andré

    Merci pour ces recherches.

    L’année 30 pour la mort/ résurrection du Christ trouve aussi une grande cohérence avec la bible. Daniel 9 et Évangiles.

    http://www.dailymotion.com/video/x26w8tc_la-date-de-la-venue-du-christ-prophetisee_webcam

    • Paddy

      je suis plus que réservé avec d’autres vidéos publiées par la même personne

  3. Marina

    Je suppose que si vous avez pris le soin d’écrire cet article qui demande de faire des recherches validées sur le plan également historique (bien que ..pas que ), c’est que vous souhaitez nous conduire sur une version authentique et véritable d’une interprétation des signes actuels ou, à venir, quant à la prochaine venue de Christ ?? Mais, je ne fais que supposer .

    Evident: Dieu ne fait RIEN sans nous prévenir, mais il est aussi dit que CE JOUR , nous surprendra comme un voleur !

    Cela s’adresse-t-il uniquement à ceux qui ne sont pas à Lui ?

    Un voleur, ne prévient pas si il veut réussir son coup .Donc, il me semble que ce seront ceux qui ne croient pas qui seront alors surpris, puisque les autres sont prévenus,bien qu’ils ne connaissent pas la date, mais parce qu’ils veillent ( en tous cas, ils sont censés veiller ..)

    Ceci dit, SI vous avez entendu la voix de Christ vous dire qu’il ferait une REFORME ( avec TOUT ce que cela induit) sur UNE génération, alors on peut faire GROSSO MODO des «  »comptes » » ( double guillemets pour le mot : comptes , qui n’est pas très juste, mais j’en ai pas trouvé un de mieux adapté)

    Une génération dure ( chez nous) environ, 70/80 ans. Si l’on part de la période( que je ne connais pas) où vous avez eu cette révélation , on peut environ y rajouter 70 à 80 ans ????

    Mais cela ne vaut QUE et UNIQUEMENT , dans le cas où, à la fin de cette réforme Christ reviendrait..et je ne sais pas si c’est ce que avez reçu?

    OU BIEN,Dieu vous a dit la durée  » d’une génération » en tenant compte de la génération qui suivait 1948 ??? et je ne sais pas non plus.

    Dans TOUS LES CAS, ce qui en résulte, c’est que nous devons garder les yeux ouverts, et demander le discernement si il nous manque ….son retour devant nous motiver pour le quotidien.

    • Paddy

      Juste pour infos, une génération biblique c’est 40 ans.

      • Marina

        Oui, je le sais bien.
        Je me suis mal exprimée .

        Lorsque vous dites qu’une réforme aura lieu en une génération, je ne savais pas comment vous définissiez la durée de la génération en question, et selon que vous la définiriez bibliquement (soit 40 années,) ou hors contexte biblique (soit environ 70 à 80 ans),ça change les choses.

        Comme le thème de l’article est basé sur le fait que Dieu prévient toujours les hommes par des signes je faisais un parallèle avec le fait qu’il avait prévenu par des signes avant la destruction du temple ,et , les prochains signes à venir avant son retour qui semble etre la prochaine  » échéance ».

        Et donc ….comme certains l’attendent pour le mois prochain …!! …. je reprenais la révélation que Jésus par ailleurs vous avais donnée, disant qu’il ferait une réforme sur une génération après quoi,peut-etre viendrait son retour ??? C’était de ma part une éventualité dans le style :Une est Réforme nécessaire avant son retour .
        D’où mon questionnement sur la durée de la génération : biblique ( 40 années),ou pas ( 70,80 ans).

        Ce n’était pas dans le but de dater LE retour, mais plutot dans le sens de dire qu’il reste encore des choses à accomplir AVANT ce retour car une génération , c’est long, qu’elle soit biblique ou pas.

        Voila, c’était juste ça. Bouh.

        • Paddy

          Je ne pense pas que la prochaine échéance soit « Son retour ».
          La réforme ça n’est pas pour précéder ou hater « son retour » mais pour remettre un « retour » du corps du Christ sur les rails du dessein éternel de Dieu.

          • Marina

            Bonjour Patrick,

            Je ne pense pas non plus que la réforme serve à hater son retour.Pas du tout.

            Qu’elle le précède ? Oui, obligatoirement….puisqu’il n’est pas encore venu.

            Mais qu’elle se fasse juste avant son retour , ça c’est autre chose..?!?…

            Je suis très d’accord quand vous dites « qu’elle permettra un retour du corps de Christ sur les rails du dessein éternel de Dieu »,mais je me donne une nuance, à savoir que :- Dieu veut qu’un maximum soit sauvés « tout court » , ET, qu’un maximum soient sauvés aussi lorsque son fils reviendra .

            Donc quoi qu’il en soit, dans un cas comme dans l’autre, cette réforme des mentalités, des coeurs etc..,permettra de ramener à la vérité ceux qui la vivront au moment où elle se produira,ET si elle se produisait longtemps avant son retour, de toutes façons, elle aurait des effets puissants sur le long terme qui seraient bénéfiques aux générations suivantes .

            Car quelle serait l’utilité d’une si grande réforme des mentalités, des coeurs etc…si elle stagnait sur une seule génération ?.

            Puisque Dieu voit loin, alors cette réforme a probablement un double objectif ? L’objectif immédiat de la génération concernée, et l’objectif salvateur différé de,ou des, générations suivantes .

            Et dans les générations suivantes, il peut y avoir le fameux retour .
            On ne peut pas l’affirmer, mais on ne peut pas l’exclure .

            Donc pour moi, que ce soit la « tete » de la réforme ou sa « queue » , elle s’intègre dans toute sa globalité dans l’avant retour du fils.

            Un dernier point : on connait tous la précédente réforme ( différente de celle que vous définissez qui reste à venir) et on peut tous constater combien le peuple de Dieu en a été un temps impacté et en a été au bénéfice et puis, sur la durée…combien il a pris des libertés/liberticides quant à cette précédente réforme …

            Donc, la réforme à venir sera différente ( je l’ai bien compris), et, sera aussi très puissante en chacun pour  » produire les effets voulus par Dieu et tenir » …dans la durée, sans s’éteindre , sinon en quoi marquerait-elle la différence ?

            Et si effectivement, cette réforme marque radicalement la différence , alors ne peut-on pas penser qu’elle entre dans la plan de Dieu salvateur, comme un nouvel aiguillage , ou un re aiguillage avec en objectif certes lointain mais de toute façon à venir……la volonté qu’un maximum soient sauvés aussi lors du fameux retour ?…?

            En tous cas, moi, j’ai du mal à dissocier les effets de l’impact immédiat de la réforme et ses effets consécutifs et je n’exclue pas que ce plan de réforme divin ultra puissant, puisse à long terme inclure un effet salvateur aussi pour ceux qui seront plus proches que nous du …fameux retour….et pourquoi pas en suivant ??

            Qui sait ???

          • C’est ce que je crois aussi.

            Mais à voir la difficulté de faire entendre une réflexion différente des convictions courantes et une argumentation saine fondée sur de l’histoire solide et des études linguistiques honnêtes, c’est parfois découragent. Heureusement des voix se font entendre comme la votre, celles de David Vincent, etc… pour apporter un éclairage, une précision, une connaissance, une plus grande exactitude.

            Didier
            http://didiermillotte.blogspot.fr/2017/05/lapocalypse-loin-des-interpretations.html

          • Paddy

            Merci pour l’appréciation et le lien! J’ai la plupart des livres de C.Tresmontant, c’est un auteur que j’apprécie vraiment, ses traductions des évangiles, de l’apocalypse et des épîtres de Paul avec notes sont très pertinentes.

        • Parick Herren

          Salut,

          Je crois qu’il serait intéressant de réviser les passages parlants des 144 000 élus.

          Il semble que ces personne soient des évangélistes marqués au front (sous protection) qui enseignent pendant les Tribulations. Ils sont intouchables puis, à la fin de 3ans et demi de service, ils partent avec tous les morts en Christ de l’Histoire, à la rencontre de notre Seigneur pour le raccompagner sur terre et célébrer sur terre la prise de Son Pouvoir…

          … considérons la miséricorde immense de Dieu qui accorde une occasion de se tourner vers lui jusqu’à la toute fin…

          Cordialement

          • Paddy

            la vision futuriste dans toute sa splendeur, je n’adhère pas

  4. Nicolas

    L’intérêt que l’on peut éprouver pour le talmud est compréhensible. Pour l’âme capable de s’élever au dessus de son juridisme obsessionnel (cf. la chasse au hamets/levain), de ses côtés ténébreux (cf. les formules héritées de la démonologie babylonienne), voire franchement lassants (cf. l’examen de la pilosité du fils rebelle de Deutéronome 21.18ss), cette étude –puisque c’est de cela qu’il s’agit (racine lamad, étudier)– permet d’avoir une idée assez juste de la pensée pharisienne à laquelle Jésus a été confronté à sa première venue.
    Ainsi, si l’on admet que certaines informations véhiculées par le talmud doivent être intégrées à notre réflexion, il convient encore de discerner ce qui doit être conservé ou rejeté, conformément à I Thessaloniciens 5.21.
    A cet égard, excellent Patrick, il me semble que tu tiens insuffisamment compte des pages du traité Sanhédrin (97a et suivantes) consacrées au Règne Messianique, pages s’appuyant notamment sur les acquis de l’école prophétique d’Elyahu HaNavi. Malgré les interrogations et les hésitations des rabbins au travers des siècles, la base de leurs réflexions demeure et elle consiste en un Royaume terrestre bien concret, à 10’000 lieues, je le concède, de l’hyperspiritualisation compulsive des protestants (tiens, quand on parle de réforme…). D’ailleurs, une des premières paroles du Maître, dans l’Evangile de Jean (Jean 2.4), faisant suite à une simple confusion chronologique de notre chère Marie, confirme ce caractère concret, réel au sens latin.
    En fait, la question de fond est de savoir si la prophétie existe toujours (je ne parle pas des déclarations du style: J’ai reçu que Godefroy doit « marier » Cunégonde) et si notre Père, qui ne change pas, n’a pas révélé ce qui vient à un petit nombre (Genèse 18.17; Amos 3.7).
    Aux Etats-Unis, beaucoup, dans le Corps, sentent que quelque chose de grand va se passer. Doit-on rejeter ce feeling présager en se disant qu’il émane de farfelus, anglo-saxons de surcroît? Pour ma part, j’ai appris à recevoir les prophètes en leur qualité de prophètes et la récompense prévue n’a jamais fait défaut.
    Il y a des fables, judaïques ou non, dont nous faisons bien de nous garder. Je ne range toutefois pas Luc 22.18 dans cette catégorie. Le Fils du Dieu Vivant a promis de boire un coup ici-bas avec moi, Il tiendra parole!
    Que ceux qui cherchent et sont prêts à trouver soient bénis dans leur quête.

    • Paddy

      Pour être honnête l’intérêt que j’éprouve pour le Talmud est minime (mais il n’est pas inexistant), là je l’ai cité pour les témoignages historiques pour le reste je suis moins friand. je ne suis pas sûr qu’ils étaient tous inspirés.
      Mes centres d’intérêts sont loin de l’héritage de la tradition.
      Je parle de réforme mais je ne me considère pas protestant, je crois l’évangile mais je ne me considère pas évangélique, je ne m’appelle pas non plus chrétien, ce sont les autres qui doivent le faire s’ils voient Christ au-travers de moi.
      Qu’est-ce qui te fait penser que je ne crois pas en un royaume terrestre?

      • Nicolas

        Je n’ai pas, de loin, lu tous les textes que tu as mis en ligne. Je ne pense pas que tu réfutes l’idée d’un « royaume terrestre », mais que –dis-moi si je me trompe– tes interrogations portent sur la nature de celui-ci. S’agit-il d’une expérience intérieure que chaque individu peut faire (le Dieu Vivant au milieu de vous de Josué 3.10, que revendique encore aujourd’hui le judaïsme rabbinique), d’une lecture allégorique de Luc 17.20-21 sous-entendant un phénomène purement spirituel initié par le ministère de Jésus et des apôtres ou d’une lecture littérale de ce même passage décrivant le Messie en chair et en os, dans l’humilité de sa première venue, au contact de ses contemporains?
        A dire vrai, figer le Royaume dans l’une ou l’autre représentations me semblerait peu évolutif. Les plans de notre Père s’inscrivent évidemment dans Sa dynamique, raison pour laquelle j’ai foi d’une part en la restauration de la Sukkah/maison de David (Amos 9.11) par Celui qui a été percé et vit aux siècles des siècles (Zacharie 12.10; Apocalypse 1.18), et d’autre part en l’instauration du Règne décrit en Daniel 7.27, dans la transfiguration dès lors permanente de la montagne de Sion (Esaïe 4.5).
        Pour le surplus, tu te distances des groupes et tu fais extrêmement bien. Le groupe, c’est l’antéchrist (Apocalypse 13.7b).

      • Parick Herren

        Le talmud non expurgé (confidenciel) est une véritable abomination. Un livre à manipuler avec de longues pincettes!

  5. Gerber

    Bonjour !
    Merci Patrick pour tout ce que vous partagez! J’ai écouté plusieurs cds et je suis émerveillée de l’action de Dieu!

    Je suis ébahie de découvrir tout ça… je pense que je ne comprends pas grand’chose… mis à part que Dieu est grand, et merveilleux !
    J’ai une question, ou plutôt deux qui m’empêchent d’être en paix en ce moment… Peut-être pouvez-vous m’éclairer…
    Je suis tombée sur des livres de Rebecca Brown qui étaient dans la bibliothèque de mes parents (pasteurs…). J’ai déjà lu « Il est venu libérer les captifs » et je suis en train de lire « préparez la guerre! ». Il me semble qu’il y a beaucoup de vrai… mais pas que… qu’en pensez-vous?
    Autre chose… Je suis professeur de danse. J’ai récemment été en lien avec des « danseurs de louange » qui parlent de danse prophétique.Ils m’ont l’air dévoués et aimant le Seigneur à fond… Mais… j’ai du mal à discerner certaines choses… Qu’en pensez-vous? En fait, je lutte contre les craintes et là… franchement j’en ai beaucoup que je n’arrive pas à traiter car je n’ai personne à qui en parler (mis à part notre Seigneur!!!). c’est d’ailleurs en priant que l’idée m’est venue de vous poser la question… Merci d’avance pour votre réponse !!! Soyez béni :)
    Noémie et Marc

    • Paddy

      Rebecca Brown, perso je ne suis pas fan, ni du contenu des livres ni du fruits que cela porte chez les gens.
      Danse prophétique, pourquoi pas si c’est vraiment prophétique et non systématique, si c’est une inspiration plus qu’une technique.

      • iner john

        Franchement, il faut avoir lu beaucoup de choses pour vous suivre : talmud, Eusèbe….

        Si vous prétendez à une réforme, ne doit on pas avoir seulement la parole de Dieu, comme unique source ?

        • Paddy

          Quand on ne donne pas ses sources on n’a pas de crédibilité, quand on les donne c’est trop ;-)

          • iner john

            Le fait de citer des sources ne dit pas forcément que l’on dit vrai comme la parole de Dieu seule sait le faire.
            Avant de perdre son temps avec des livres, laissons le Saint Esprit être notre conducteur dans la bible seule !

            Fraternellement en Jésus Christ

          • Paddy

            Bof, j’aurais préféré « être notre conducteur » sans rajouter de restriction. De plus s’il me conduit, je ne perds pas mon temps.

      • Nicolas

        Rebecca Brown: Maurice Ray, pasteur très connu et honoré en Suisse, pionnier de la délivrance dans ce pays, était très clair: Il conseillait de… brûler les livres de cette ou ces personne(s). A l’époque où j’avais la charge du combat spirituel et de la délivrance dans une assemblée helvétique, j’ai eu l’occasion de parcourir deux de ces ouvrages et suis parvenu à la même conclusion que mon aîné: intox grossière, parfois répugnante des ténèbres!

    • Marina

      Bonjour Gerber,

      Je me suis dit que je pouvais vous donner un avis au sujet de la danse meme si ce que vous écrivez ne m’est pas adressé.

      J’ai une formation de danseuse professionnelle ,également le Diplome d’Etat et je suis aussi chrétienne .

      La danse prophétique : j’ai majoritairement ( pas que , mais trop quand meme ),vu de grosses catas insipides ( je ne parle pas de la technique ),qui n’apportaient absolument RIEN.

      David n’avait pas eu la formation béton qui est la mienne ( la votre ) avec les meilleurs danseurs, meilleures écoles, ET POURTANT, quand il dansait ça remuait le ciel et la terre.

      J’ai vu dernièrement une vidéo avec quelqu’un qui dit faire de l’expression corporelle « chrétienne », également avec banières etc….Il suffit d’observer : – 90 % des gens sont des exécuteurs, et ne vivent rien, et les 10 % qui restent sont  » à la rue » , empétrés dans leurs tissus ,coincés dans leurs corps inexpressifs et paumés par de très très vagues consignes !

      David était un etre libre,affranchi du regard des autres, avec un coeur en phase totale avec le coeur etl’Esprit de Dieu . Sa louange venait du plus profond de son etre .

      Voilà ce qui faisait LA FORCE de son expression et son authenticité et lui, il ne s’était pas  » cogné » les danseurs du ballet théatre de New York et consorts..

      Aujourd’hui, je pense que si on veut amener quelque chose au niveau de la danse/expression , prophétique ou pas,pour des chrétiens , il faut plutot aller dans le sens de la libération de l’expression, du geste , et aussi du regard que les autres renvoient,en surévaluation, comme en sousévaluation.

      Guider les gens SANS les contraindre par de la technique, mais utiliser l’ensemble de la technique dont nous, nous disposons pour qu’ils puissent eux entrer librement dans une véritable expression authentique sans les blocages de leurs corps qu’ils ne connaissent pas pour la plupart ,car de nos jours, meme si ça ne se dit pas chez les chrétiens….hum.., je l’ai expérimenté plusieurs fois, le corps est le premier barrage .

      Ceci dit , je pense que tout le monde n’est pas apte à guider les gens dans ce sens . N’importe qui ne peut pas s’improviser animateur d’expression corporelle/ou danse prophétique , estampillé chrétien .

      On admettrait difficilement que quelqu’un qui joue tout juste d’un instrument de musique , vienne s’improviser animateur dans un stage de louange …bonjour les couacs !!

      Pareil pour la danse , pour guider les gens dans cette voie, les amener à une vraie autonomie dans laquelle ils sont libérés de divers barrages , qu’ils puissent exprimer des choses avec simplicité et authenticité, librement,dans la fluidité, sans forcer, il est nécessaire de maitriser soi-meme la spécificité en question.

      La danse prophétique : grande patinoire et dérapages , terrain très souvent miné , théatre de beaucoup de néant , PAS TOUJOURS , mais ..souvent !

      VOUS AVEZ CERTAINEMENT votre place dans ce domaine pour apporter le talent que Dieu vous a donné .

      Soyez encouragée et bénie !!

  6. Marina

    Je pensais également, qu’il y a aussi quelque chose à apporter au niveau de la danse/expression pour l’évangélisation .

    Sans tomber dans le narratif,ni le piège de la technique, étant équipée(s) de la vie du Saint Esprit, il y a certainement aussi des choses à développer ?

    Peut-etre pouvez-vous y penser ?

    • Gerber

      Bonjour à Patrick et à Marina !

      Merci beaucoup pour vos réponses !!!
      Merci pour votre partage et vos idées :)
      Oui je vais y réfléchir!
      Soyez bénis et remplis encore et encore de l’Esprit de Dieu !

      Noémie Gerber

  7. ADRIEN GRYSPEERDT

    Article très intéressant, c’est très rare qu’on parle de ça concernant Jerusalem.
    Y a des rabbins qui donnent des témoignages comme quoi il y a des bruits de shofar surnaturel de temps en temps à Jerusalem.

    Et j’avais déja entendu des rabbins parler d’armée céleste vu au dessus de la ville.

    IL y a aussi le phénomène des lunes rouge observé par les rabbins lors des fetes juives, ou à chaque fois il se passe quelque chose concernant le peuple juif (Mario Massicotte en parle sur paindevie.org).

    La construction du 3ème temple et en cours de préparation par le templeinstitute.org à Jerusalem par des rabbins qui disent que la prière ne suffit pas il faut aussi passer à l’action pour que ça devienne réalité, ils sont activement au travail et auront bientot la vache rousse pour le rituel de la purification du temple,il y a une selection de descendant génétique d’aaron pour le futur service au temple, ainsi que la formation qui va avec et meme les habits. C’est vraiment très intéressant.

    Je me dis que dès que le temple est reconstruit la c’est vraiment sure qu’il reste que quelques années avant la fin.

    • Paddy

      Un troisième temple? Ca fera l’objet d’un autre chapitre d’Apocalypse Now?

  8. Marina

    Et qui ira s’asseoir dans le 3 ieme temple se proclamant Dieu ??? Bouououh….il me tarde de voir le billet sur le 3 ième temple !!!!

    Allégorie/ mauvaise interprétation…..?? !!!!

    • Paddy

      Maintenant quelqu’un va s’y asseoir? toutes des interprétations auxquelles je ne crois plus.
      Si le temple c’est nous, qui est assis sur le trône de notre coeur, qui a la place de Dieu dans notre vie, c’est la question qui m’intéresse.

      • Irvin

        Bonjour Patrick, jai une question mon ami (avec respect ! Bien qu on ne se connaît pas!!) , je suis un peu perdu… voila j’aurais besoin d’explication pour ces versets, car d’après ce que je comprend , il y a Jesus notre seigneur (chefs des hommes…) et dieu créateur de toutes choses (père céleste , chef de christ…) : 1 Corinthiens 11:3 = Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.

        Apocalypse 5 versets 6,7 et 13 =Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

        (7)Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.

        (13) Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles!

        Tous enseignent que Dieu le père et Jésus sont 1. Tu enseigne la meme chose ? Je te serai énormément reconnaissant de m’éclaircir , je te remercie d’avance du temps que sa te prendras . Sois richement bénis.

        Irvin 26ans (non baptisés , en voie de sanctification)

        • Paddy

          Moi je crois qu’ils sont UN comme nous sommes UN selon
          Jean.17 : 20-23 Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
          Je sais qu’à première vue ça parait pas répondre à coté et pourtant!

    • ADRIEN GRYSPEERDT

      Il me semble que beaucoup de juifs de notre époque actuel sont complétement dans l’ignorance de qui est Jésus et ce qu’il à accompli. J’ai eu l’occasion il y a quelques années de voir dans une assemblée de mon coin les juifs pour jésus (donc juifs né de nouveau) diffuser un reportage sur l’israel actuel ou il faisait un sondage auprès des juifs pour leur demander qui est jésus d’après eux, et franchement la majorité n’en avait pas la moindre idée, ca parait stupéfiant mais c’est la réalité en israel.

      Beaucoup d’israélien sont athée, le reste sont formé par des rabbins dans des yéchiva qui peut etre pour la majorité n’ont jamais lu l’évangile et s’en remettent aux écrits passés des géants de la torah (comme ils disent), je me souviens d’un rabbin qui sur internet avait été interrogé par un de ces élèves sur la bible, il disait lui meme en avoir une et lire exclusivement la partie de l’ancienne alliance, mais que par contre il ne lirait jamais la partie parlant de l’évangile (c’est vraiment incroyable mais vrai).

      La volonté des juifs pour la reconstruction du temple c’est pour plaire à dieu et se rapprocher de lui. Et faire venir la délivrance par machia’h.

      Bien sur il est deja venu mais les dirigeants n’ont pas voulu le reconnaitre,jean 5.43
      Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.

      C’est sur que l’imposteur ira dans le temple , mais l’intention des juifs actuels ne doit par d’etre avoir un faux machia’h.

      Israel à des promesses, un territoire avec des limites donnés par dieu, l’évangile c’est pour les juifs d’abord ensuite pour les non juifs.

      Christ revient à jerusalem sur le mont des oliviers (il n’oublie ni l’église ni les juifs) :
      zacharie 14.4
      Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, Et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi.

      Romains 11/17 Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier, 18ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.

  9. Marina

    Si nous admettons que nous sommes véritablement LE temple ,et que nous vivons en gardant LA parole et en la mettant en pratique comme Jésus nous le demande, alors , celui qui est assis sur le trone de nos coeurs est l’Esprit de Dieu .

    Si nous considérons que notre corps est le temple du st Esprit MAIS que nos diverses vacuités nous entrainent à la dérive tout en nous conformant à l’esprit du monde, alors celui qui aura la place de Dieu dans notre vie sera l’esprit antichrist.

    Maintenant de qui est-il parlé dans Daniel , et ailleurs ,qui est ce méchant etc.. ?

    Une « intoxication » massive de plusieurs temples initialement voulus pour etre des temples du Saint Esprit et qui se sont corrompus , et dont l’ensemble forme ainsi un corps/temple détourné de la vérité et intrinsèquement antichrist ??

    Par ailleurs, les juifs , veulent effectivement reconstruire un temple/batiment. Ils s’y sont préparés, tout est pret et il n’y aura plus qu’à …dès que la place sera libre , ou quand ils auront trouvé un accord ….c’est pas gagné !

    Quelle est leur motivation et sur quoi s’appuient-ils ? Pensent-ils accomplir le volonté de Dieu , ou accomplissent-ils LE PLAN ( c’est différent de la volonté) de Dieu sans le savoir ,MAIS dans ce cas, on revient vers la notion d’un personnage antichrist ?

    J’ai bien une idée et c’est pour cela, qu’il me tarde de voir le billet sur le 3ième temple………

    • ADRIEN GRYSPEERDT

      Quelle est leur motivation et sur quoi s’appuient-ils ?

      Il faut comprendre qu’ils voient tout exclusivement au travers de l’ancienne alliance et des prophéties des prophètes. J’ai envie de leur laisser le bénéfice du doute au sujet de l’ignorance de la nouvelle alliance.
      La motivation c’est de ramener la chékina grâce au temple, Le but ultime du Temple Institut est de voir Israël reconstruire le Temple sur le Mont Moriah à Jérusalem, en accord avec les commandements bibliques.Pour le bien-être spirituel d’Israël et de toutes les nations du monde (Ésaïe 56
      …6Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, Pour aimer le nom de l’Eternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance, 7Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. 8Le Seigneur, l’Eternel, parle, Lui qui rassemble les exilés d’Israël: Je réunirai d’autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés.)

      Pensent-ils accomplir la volonté de Dieu ?
      Je dirai Oui ils le pensent du point de vue de l’ancienne alliance et de l’ignorance de la nouvelle.

      Ou accomplissent-ils LE PLAN ( c’est différent de la volonté) de Dieu sans le savoir ?

      Je dirai oui aussi, vu que leurs agissements réalisera ce qu’a annoncé dieu.

      Un jour aussi ils diront : Bénis soient celui qui vient au nom du seigneur.

  10. Marina

    Je vous remercie de votre réponse dont je connaissais les arguments et éléments que avancez.

    Mon interrogation n’était pas personnelle, mais une interrogation du sujet « 3ième temple », et quelle définition véritable lui adjoindre autre que celle qui lui est majoritairement attribuée.

    C’est pourquoi j’ouvrais le questionnement du sujet sur plusieurs interprétations possibles en les mettant en balance dans le questionnement …….et c’est aussi pour ça que j’attends le billet sur le sujet .

    C’est ce que je voulais dire…..

  11. Dilson

    Patrick fontaine, j’ai tellement à dire sur vous, pffff. Déjà sur la puissance, l’onction, l’esprit, si je peux le dire ainsi, qui règne sur votre blog, juste wahou. Je peux pas passer dessus sans que mon cœur soit fortement touché dans le sens de 2Co7.10, tristesse de l’esprit qui mènent à la repentance, et qlq soit le sujet abordé. Au delà des écrits, il ya juste l’esprit de vie. Que Dieu te soutienne pour que tu n’arrête jamais et continue toujours à émettre ce que tu reçois de lui, tu es une réel bénédiction pour plusieurs. Amen

    • Paddy

      Merci Dilson

  12. Dilson

    Ta phrase:
    « je crois l’évangile mais je ne me considère pas évangélique, je ne m’appelle pas non plus chrétien, ce sont les autres qui doivent le faire s’ils voient Christ au-travers de moi. » Que je prends comme déclaration et si puissante. Elle aura bien fini comme publication sur facebook, mais cela n’est pas encore vrais en moi, bien que je crois que tu es dans le correcte, dans le vrais et que cette génération arrivera à cette même déclarations , je dois juste reconnaître que cela n’est pas encore vrais en moi, je dois encore grandir en métamorphose par rapport à ce nouveau élan que Le Père est entrain d’apporter, enfin que en l’écrivant ,cela ne soit pas juste une paroles, mais une vérité en moi.

    « Si le temple c’est nous, qui est assis sur le trône de notre coeur, qui a la place de Dieu dans notre vie, c’est la question qui m’intéresse. Patrick Fontaine » Ça au contraire je la poste direct en tant que question

  13. Dilson

    Au sujet de ce thème, des questions et des stupéfactions!
    Stupéfactions:
    d’apprendre que ces gens vivaient le surnaturel d’une manière extraordinaire, le tissus rouge qui devient blanc, comme ça chaque année wahou quoi. Au sujet de ceux qui s’est passé pendant les 40ans, (je me permet de parler en supposition, sans aucunement t’être en opposition) mais si cela s’est réellement passé, une fois de plus wahou, cette vache qui accouche d’un agneau, et SURTOUT ces signes dans les cieux, ça fait craindre et en même temps crier : Père Dieu tout puissant. Moi, plus que de rentrer dans apocalypse now, l’article me montre encore la réalité, l’existence et l’influence du monde spirituel dans ce monde visible. Je grandis de plus en plus face à ce monde spirituel, pour pas dire que j’en ai de moins en moins peur de l’accepter, du coup d’être plus conscience de son influence sur ce monde visible. Un passage que je mets en plus ici, c dans genèse 1, c’est dans une prédication que g aussi remarqué que le 2ème jours, ben Papa God ne dit pas « bon » et le prédicateur lui l’expliqué que ce jours là, avait été créé l’espace ou ya le combat spirituel entre les anges de Dieu et du diable. Sans rentré dans les détails des mots que j’ai employer pour etre bref et me faire comprendre, ben jusqu’à ajrd cette explications me semble avoir le plus de sens et depuis je me dis « Dieu dans son amour nous préserve de tellement de chose, nous préserve de voir tout ce qui se passe dans l’invisible » au point que lui même, alors que c’est lui qui l’a créé, ne disent pas que cela est bon, c’est que ça doit été salement mauvais.

    Questions:
    Des telles événement, manifestations produite entre l’an 30 – 70, comment on le retrouve pas chez les pères qui ont vécu pendant ou juste après ce temps, je prétends pas avoir tout lu mais quand même j’en ai jamais eu échos d’aucune manières des tout les biographies, écrits, récit, que j’ai pu lire des père apostolique et autre personnage dites chrétiens. Une foi de plus, je ne me permets pas de remettre en question, je pose juste la question pour comprendre le pourquoi ?

    Voilà, comme je l’ai dis dans mon 1er com: j’ai tellement à dire, et tout ceci est peux lol. Soit au delà de tout ces mots je rend grâce à Dieu pour qui tu es.
    «Que votre lumière brille ainsi devant les gens, afin qu’ils voient vos belles œuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux.»
    ‭‭Matthieu‬ ‭5:16‬ ‭NBS‬

    • Paddy

      je n’ai pas lu tous les « pères de l’église » mais ce que je trouve fantastique c’est que si ça avait été mentionné que chez eux on aurait pu penser qu’ils avaient enjolivé les récits pour appuyer, valider ce en quoi ils croyaient.
      Là c’est tout l’inverse, les juifs de l’époque n’ont aucun intérêt à mentionner cela, les historiens n’ont plus.

      • ADRIEN GRYSPEERDT

        On en revient toujours au juifs, c’est par rien.

        Comment leurs dirigeants n’ont pas pu faire le rapprochement avec jesus avec tous ces événements.

        J’ai entendu un rabbin disant qu’a l’époque d’hérode beaucoup de membres du temple dirigeant (et peut etre le grand pretre du temple je ne sais plus) on été remercier et remplacé (peut etre assassiné je n’en suis pas sur). A la place hérode a fait mettre des gens corrompus (toujours d’apres le rabbin) qui lui convenait.

        Des gens du peuple ont accepté et reconnus jesus et meme certains pharisiens et maitre de la loi (a moins que je me trompe).

        Seul le grand pretre et ceux qui dirigent n’ont pas reconnus.

        Le grand pretre est responsable devant dieu du peuple et de son état selon les juifs, c’est peut etre pour ça qu’on dit qu’il ne l’ont pas reçu ?

        • Bonjour,
          ce dont vous parlez, concernant les grands-prêtres, ce que vous a dit le rabbin, Claude Tresmontant (un théologien) en parle dans son très bon livre, que je cite souvent : « Enquête sur l’Apocalypse ». Il explique bien tout le contexte des empereurs romains, des procurateurs romains, de la dynastie des Hérodes et des grands-prêtres. Comment les Hérodes choisissaient les grands-prêtres tout en collaborant à fond avec les romains jusqu’à être de leur côté lors de la destruction de Jérusalem. Certains Hérodes ont été élevés à Rome d’ailleurs.

          « et meme certains pharisiens et maitre de la loi (a moins que je me trompe). » = Je pense que vous ne vous trompez pas. Dans les Actes cela est mentionné. Et même un ou plusieurs grands-prêtres ont accepté Jésus de Nazareth comme le messie d’Israel. Mais il y avait une telle pression autour d’eux. Ex : le meurtre de Jacob (Iaacob).

          • ADRIEN GRYSPEERDT

            Merci des précisions, faudra que je cherche « Enquête sur l’apocalypse ».

  14. Pourquoi les sourds, et les muets sont mis à part, oubliés ?
    n’ont ils pas droit eux aussi à des vidéos dans leurs langue des signes ?
    afin qu’ils saisissent mieux la parole de Dieu
    et pour les non voyants ?
    il manque de vrais enregistrements audio qui touche les cœurs !….
    car la parole de Dieu pénétrante !

    les sourds entendent, les aveugle voient
    les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés,
    allez rapporter à jean ce que vous voyez !…

    et les enfants oubliés dans les orphelinats, qui va leurs annoncer cette bonne nouvelle l’évangile

    c’est vrais que moi je suis dans un fauteuil roulant, seul, limité par mes actions !
    (un peu oublié de la société)
    Et notre Dieu se tourne vraiment vers ceux qui le cherche de tout leurs coeur !

    bien sur ce ne sont là que des idées, des moyens d’apporter à ceux là (les oubliés)la parole de Dieu
    sourds, muets, aveugles, délaissés, prisonniers, veuves, et orphelins
    ont aussi besoin d’entendre !….
    que Dieu vous bénisse !

    • Paddy

      C’est vrai, tous ont besoin d’entendre les merveilles de Dieu (et dans leur langage). Un homme seul est-il polyglotte (dans le sens que je viens de donner) NON!
      Le corps de Christ OUI! Si chacun faits part.

  15. Bonjour Patrick,

    Je viens de terminer une série d’articles sur la fin des temps sur mon blog (http://didascale.com/sommaire-les-chretiens-et-la-fin-du-monde/)

    J’ai pensé qu’il pouvait aussi être utile de partager ta série avec les lecteurs de mon blog et j’ai donc créé un sommaire qui renvoie à tes différents articles :

    http://didascale.com/sommaire-apocalypse-now-patrick-fontaine/

    Si cela te dérange, n’hésite pas à me le dire, je le retirerai.

    Bonne journée à toi,

    David

    • Paddy

      Pas de problème David, nous sommes trop peu à marcher à contre courant pour ne pas se serrer les coudes.

  16. Shimon

    Bonjour Paddy et David,

    J’ai lu vos articles sur la fin des temps.
    Je suis d’accord pour me laisser interpeler par une lecture revisitée et mais faut-il encore qu’elle tienne la route.
    La fin des temps, que ce soient les textes eschatologiques des Évangiles ou Révélation (apocalypse) se présente me semble t-il sur plusieurs plans (comme un massif montagneux) jusqu’à une ligne d’horizon et personnellement je n’adhère pas à ce que Mathieu 24 soit tout accompli en 70 …
    Ecclésiaste 7.13 « Regarde l’œuvre de Dieu: qui pourra redresser ce qu’il a courbé?  »
    Shimon

    • Paddy

      C’est votre droit absolu, perso je ne vois pas le rapport avec le verset cité.

Répondre à Shimon Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>