A la recherche du bonheur



Nous sommes tous à la recherche du bonheur. Bien sûr notre source de bonheur est en Dieu mais dans le concret quotidien, quelques petits rappels sont parfois nécessaires.

Tout d’abord la définition du bonheur c’est un état heureux et durable de bien-être, de plénitude, de satisfactions. Accumuler des satisfactions mène d’ailleurs au bonheur. Mais l’inverse ?
Accumuler des échecs, des frustrations, des peines, des douleurs nous font parfois couler dans le négativisme, le fatalisme et ainsi on se dit « je n’ai pas le droit au bonheur ».
Pourtant nous pouvons participer de plusieurs manières à la construction de ce bonheur, tout d’abord en mettant Dieu en priorité dans notre vie mais aussi par des petits principes pas si durs que cela à appliquer mais qui peuvent changer notre quotidien.
J’ai trouvé ces quelques points intéressants dans un magazine. Je vais donc faire une petite synthèse de tout çà en espérant que cela pourra en aider quelques-uns, moi çà m’a fait réfléchir en tout cas.

1) Donner : il y a plusieurs façons de donner mais cela procure toujours une paix et une satisfaction personnelle, la bible dit d’ailleurs qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Si on veut de la joie alors donnons ! Quoi ? Un sourire, un service, un coup de fil, un compliment, un courrier, de l’argent, un vêtement qu’on ne met plus, bref il y a tant de choses à donner.
2) Cultiver sa gratitude : savoir dire merci pour les bonnes choses plutôt que de faire toujours des reproches. Et puis aussi prendre conscience de tous les petits bonheurs quotidiens, les savourer. Compter les bienfaits de la journée.
3) Vivre le présent : ne pas ruminer le passé et avoir peur de l’avenir. Vivre l’instant présent, savourer les choses simples de la vie : le soleil, le rire de nos enfants, un bon film, un bon café, une bonne bouffe entre amis, bref… savourez !
4) S’impliquer : soyons acteurs de nos vies, affirmons nos opinions, engageons-nous pour une cause, faire du bénévolat, se sentir utile c’est une condition du bonheur.
5) Aller vers l’inconnu : se trouver un nouveau loisir, découvrir une nouvelle facette de soi, se faire de nouvelles amitiés, osez des choses qu’on ne se croyait pas capables.
6) Ne pas s’éparpiller : ne pas devenir esclave d’un système, savoir dire non à certaines sollicitations, persévérer dans ce qu’on commence.
7) Se dorloter : avoir de la douceur envers soi-même, appliquons la maxime « un plaisir par jour éloigne le stress » Si tu es fatigué, repose-toi, ne dépasse pas certaines limites. Les gens dans le ministère ont tendance à oublier cela et idolâtrent la force, la puissance mais un jour le corps ne suit plus. Attention au surmenage !
8) S’offrir des émotions positives : rire, admirer, aller au ciné, regarder un film en famille, aller au musée, se faire un baptême en hélico ou en montgolfière, un baptême de vitesse en voiture (ah ah nous sommes fans !), que sais-je ? Mais il faut s’aérer la tête (valable pour les ministères aussi !!)
9) Se détacher du matériel : en vouloir toujours plus mène à la frustration. La richesse intérieure rend heureux. Il faut ce qu’il faut mais jamais d’excès, de gaspillage ou de luxe inutile.
10) Accepter sa différence : ne pas mesurer notre réussite à celle des autres. On a chacun un chemin différent, on a tous un talent, cultivons une passion telle la cuisine, le dessin, la musique, le jardinage. Ce n’est pas incompatible avec la vie chrétienne et cela nous fait rencontrer du monde. Dieu nous aime pour ce que nous sommes, pas pour ce que nous faisons. Aimons les autres aussi pas pour ce qu’ils font mais pour ce qu’ils sont. C’est toute la différence. On jette les gens à la poubelle suite à une bêtise, on casse des amitiés, sans se préoccuper des personnes. Ce n’est pas de l’amour mais du jugement.

J’ai trouvé aussi très intéressant quelques informations médicales qui prouvent que les gens heureux développent deux fois moins de maladies cardio-vasculaires que les autres. Après des tests, les optimistes ont plus d’anticorps contre certaines maladies. Ils vivent aussi plus longtemps et font reculer certaines maladies dégénératives telles Alzheimer, arthrose, certains cancers.
Un médecin psychiatre de Paris a dit : « on ne connait pas tout mais on sait que ce qui affecte notre esprit a des effets sur notre cerveau puis sur notre immunité, par l’intermédiaire des neurotransmetteurs ».

Il faut donc cultiver un bon moral ! L’optimisme est le meilleur des remèdes. Toutes nos paroles négatives qui sortent de notre bouche nous détruisent. La bible dit « mort et la vie sont au pouvoir de la langue » et « ce que je crains c’est ce qui m’arrive, ce que je redoute c’est ce qui m’atteint ». Rien à rajouter à cela.

Ne perdons pas de temps.
« Le bonheur que l’on diffère est toujours du bonheur perdu. »

Stay tuned

Lydia

9 Responses to A la recherche du bonheur

  1. urbani

    Oui Lydia c’est bien vrai, étant à la retraite maintenant je peux avoir de nouvelles amies et plus de temps pour profiter du temps qui passe, la nature les petites choses du quotidien partager des cafés se promener et faire partager ce que j’ai appris au fil des années à mes amies mes voisines de qui je suis plus proche,tous ces bons moments pouvoir lire et étudier plus profondement la parole,surveiller ce que je dis aussi et important, bref je suis heureuse.Jakline

  2. Emmanuelle

    Merci Lyd, pour ce billet!

    Tu résumes bien qu’en fait, nous sommes acteurs de notre bonheur…Quand on ne fait qu’attendre des circonstances qu’elles nous l’apporte, on peut attendre longtemps!!
    Et je compléterai en disant qu’il faut cultiver notre pouvoir d’émerveillement..on découvre alors plein de petits trucs qui nous font sourire, et être reconnaissants: on ne peut que voir le Créateur à travers des détails qui, avant, nous semblaient insignifiants!!!
    Be blessed! et bises a toute la famille!

    • Lydia

      Merci Emmanuelle. Moi aussi je t’embrasse bien affectueusement. Je me languis de te revoir, çà, ce serait du bonheur! Lydia

      • Emmanuelle

        ..Ta réponse à mon com, par exemple, voilà une touche de bonheur !! ♥

  3. d'ornano

    Merci Lydia,
    j’en avais besoin aujourd’hui……. parfois j’ai tendance à croire que porter sa croix c’est ne pas s’autoriser le bonheur , quel infantilisme ! merci de rétablir l’ordre : en te lisant ce matin je me sens apaisée , entendue et soutenue !
    très sympathiquement,
    Alexandra

  4. Coucou en Christ.

    Souvent l’on se dit qu’être Chrétien s’est être mort à sois même. Et quelque part c’est vrai car c’est Christ qui vit en nous et que notre moi diminue pour que Lui augmente.

    Seulement notre bonheur, notre bien être, notre santé parfaite c’est la chose à laquelle Dieu a pensé en nous créant.

    Bénédictionsssssssssssssssssssssssss

  5. Julia

    Merci pour ce message « vrai » et encourageant dans notre « quotidien » mais….désolée pour mon ignorance…. c’est quoi : « un baptême de vitesse en voiture » ?

    • Lydia

      Un baptême de vitesse c’est la possibilité de conduire des voitures sportives sur circuit, super expérience pour ceux qui aiment.

  6. catherine

    Je partage ce que tu as dit , je l’ai découvert un peu tard, il y a +- 10 ans mais quel changement dans ma vie quand j’arrive à profiter sans culpabilité du quotidien.
    Merci pour ce billet!
    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification, robots spam ou un vrais humain ? *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>